A la Une

Les actions américaines pour affaiblir le gouvernement syrien rendent plus fort ISIS – Consultant britannique

© Reuters

Toute tentative d’agir contre le gouvernement syrien rendra l’État islamique et d’autres groupes terroristes dans le pays plus fort, a déclaré le consultant londonien IHS Markit dans un récent rapport, qualifiant cette situation d’une «réalité incommode» pour Washington.

Au cours des 11 derniers mois, 43 pour cent des actions militaires islamiques (EI, IS, ISIS / ISIL) ont été menées contre les forces gouvernementales syriennes du président Bashar Assad, ont révélé les données à source ouverte recueillies par le Monitor Conflict d’IHS Markit.

L’opposition modérée soutenue par les États-Unis représentait 17 pour cent des combats EI entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017, les 40 pour cent restants étant les escarmouches des djihadistes avec des groupes rebelles rivaux.

« C’est une réalité gênante que toute action américaine menée pour affaiblir le gouvernement syrien profitera par inadvertance à l’Etat islamique et à d’autres groupes djihadistes », a déclaré Colomb Strack, analyste senior de Moyen-Orient chez IHS Markit, cité par le site Web de la société.

Strack a décrit l’état actuel des événements en Syrie en comparant les forces d’Assad «l’enclume au marteau de la coalition dirigé par les États-Unis».

« Alors que les forces soutenues par les États-Unis entourent Raqqa, l’Etat islamique est engagé dans des combats intenses avec le gouvernement syrien autour de Palmyre et dans d’autres parties des provinces de Homs et Deir ez-Zor », a-t-il déclaré.

Selon l’analyste, l’affaiblissement des forces syriennes, qui sont déjà surchargées sur un front large, peut amener les djihadistes à se déplacer du désert vers des zones peuplées dans l’ouest du pays, ce qui met en danger des villes telles que Damas et Homs.

Strack croit que Deir ez-Zor est actuellement le principal objectif stratégique pour l’Etat islamique, car capturer la plus grande ville de l’est de la Syrie permettrait au groupe de gagner «un nouveau centre de population majeur pour exécuter le caliphe» après avoir perdu Mossoul et Raqqa.

Selon IHS Markit, la zone contrôlée par EI en Syrie et en Irak a diminué de près de 40% au cours des deux dernières années.

Le groupe, qui régnait sur plus de 90 800 kilomètres carrés en janvier 2015, détient aujourd’hui environ 48 500 kilomètres carrés de terres.

Les pertes « territoriales » ont été en grande partie motivées par un engagement plus important des États-Unis pour soutenir les forces démocratiques syriennes, mais aussi par les grandes avancées du gouvernement syrien à l’est d’Alep et autour de Palmyre », a déclaré M. Strack.

IHS Markit est considéré comme l’un des principaux fournisseurs d’informations, d’analyses et de solutions, avec plus de 50 000 clients dans les milieux commerciaux et politiques les plus importants.

Washington, qui veut que le président Assad soit retiré du pouvoir, a soutenu la soi-disant «opposition modérée» avec des fonds et des armes depuis des années. Les combattants rebelles ont reçu de l’argent, de l’entraînement, des munitions, y compris des missiles antichars guidés TOW, financés par les États-Unis, l’Arabie saoudite, le Qatar et les alliés américains.

Le soutien étranger a conduit à une flambée de groupes islamistes dans le pays alors que les «rebelles modérés» auraient perdu leurs armes face aux djihadistes de l’État islamique et Jabhat al-Nusra ou se sont joints volontairement aux rangs des radicaux.

Pendant ce temps, le 7 avril, les Américains ont lancé 59 missiles Tomahawk sur la base aérienne syrienne Shayrat. L’attaque, qui a tué 14 personnes, principalement des civils, a été une réponse à une prétendue utilisation d’armes chimiques dans la province d’Idlib, blâmée par Washington à Assad sans aucune enquête. [Malgré les demandes répétées de Moscou, la Syrie et l’Iran pour une enquête indépendante, les Occidentaux la refusent et bloquent toute initiative en ce sens à l’ONU. Pourquoi ?]

Après la frappe, le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a souligné: «Nous ouvrons la possibilité d’actions futures» contre la Syrie». [Sous quels mandats ?]

Traduction et commentaires entre crochet :

MIRASTNEWS

Source : RT

Israël tire des missiles sur l’armée syrienne dans la province de Quneitra

1031018080

© REUTERS/ Baz Ratner

Les positions de l’armée syrienne dans la province de Quneitra ont été la cible d’une frappe de missiles israéliens.

L’aviation israélienne a tiré vendredi des missiles sur les positions des troupes gouvernementales syriennes à Khan Arnabeh, dans la province de Quneitra, portant un préjudice, a annoncé l’agence syrienne Sana.

« Les avions israéliens ont tiré deux missiles contre une position de notre armée depuis le territoire occupé [le plateau du Golan, ndlr] à 18h45. Cela a provoqué un préjudice matériel », a précisé Sana qui cite une source militaire.

Selon la source, la frappe a eu lieu au moment où l’armée syrienne repoussait des attaques de groupes terroristes dans la province de Quneitra, leur infligeant de lourdes pertes.

« Ces actions n’arrêteront pas la lutte de nos forces armées contre les groupes terroristes qui agissent comme des alliés d’Israël dans ce secteur », a ajouté le militaire.

Le service de presse de l’armée israélienne avait antérieurement annoncé que les troupes du pays avaient pris pour cible les régions frontalières de la Syrie en réponse aux tirs de mortier contre la partie des hauteurs de Golan contrôlée par Israël. Les militaires israéliens estiment que les tirs de mortiers n’étaient pas intentionnels et qu’il s’agit d’obus de mortier tiré lors des combats entre les forces gouvernementales et l’opposition en Syrie.

Source: Sputniknews

Syrie: l’enfant se casse en souriant après avoir survécu à l’attentat-suicide du samedi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :