A la Une

Israël veut chasser l’Iran de Syrie + Dehghan: toute agression contre la Syrie étendra le champ de la guerre

© AFP 2017 THOMAS COEX

Tel Aviv propose à Washington une nouvelle approche du Moyen-Orient, qui implique notamment d’écarter l’Iran du dossier syrien. Les autorités israéliennes espèrent que la nouvelle administration américaine validera leur proposition.

C’est sous la forme d’un mémorandum sur les principes d’action des deux alliés en Syrie et dans la région qu’Israël voudrait fixer cette nouvelle base de coopération avec les USA. Le premier point du document concerne la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, occupé depuis la guerre des Six jours de 1967.

Aujourd’hui, les forces dominantes du monde arabe comme l’Arabie saoudite et l’Égypte sont indifférentes à la nécessité de faire revenir les frontières est d’Israël à leur tracé de 1967. La reconnaissance officielle par Washington de l’appartenance israélienne du Golan apporterait à Israël des avantages particuliers, notamment pour frapper les positions du Hezbollah limitrophes du Golan en territoire syrien.

Le point suivant fixe le caractère inadmissible d’une présence militaire permanente des Iraniens en Syrie. Ensuite, il est suggéré aux États-Unis de durcir les sanctions contre Téhéran sur le dossier « soutien du terrorisme par l’Iran dans la région ». Ce qui conduit logiquement au quatrième point du mémorandum relatif à l’accroissement de la pression sur le Hezbollah.

Enfin, le volet politique du mémorandum se termine par l’engagement des parties à empêcher la création d’une ligne continue de présence iranienne sur l’axe Iran-Irak-Syrie-Liban.

Les propositions des Israéliens sont tentantes pour les Américains et les pays du Golfe. Elles s’inscrivent dans une ligne complexe de promotion des intérêts des rivaux géopolitiques de Téhéran, sont logiques et reposent sur la disposition de principe au refrènement frontal de l’Iran. Toutefois, un élément crucial pourrait condamner le plan israélien à rester sur le papier.

Le quotidien The Times of Israel a publié le 27 avril un article sur le voyage du ministre israélien du Renseignement Yisrael Katz aux USA avec pour accroche: « Le ministre israélien du renseignement appelle les USA à s’unir avec la Russie contre l’Iran ».

A cet égard, Yisrael Katz s’est fait remarquer à Washington par des déclarations retentissantes manifestement adressées à la Russie. « Si les Russes veulent garder Assad, ils devront faire sortir l’Iran de Syrie », a déclaré le ministre. Et d’ajouter qu’en cas de passivité de la Russie en la matière, « nous (Israéliens, Américains et Arabes) le feront (chasser l’Iran de Syrie et Assad du poste présidentiel) nous-mêmes. »

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur.

Source: Sputnik News

Dehghan: toute agression contre la Syrie étendra le champ de la guerre

دهقان خلال لقائه أيوب: أي عدوان على سوريا سيوسع نطاق الحرب

Le ministre iranien de la Défense, le général Hussein Dehghan a affirmé que « tout mouvement hostile contre la Syrie aura pour conséquence d’aggraver la crise et d’étendre le champ de la guerre et de la violence » a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Le ministre iranien de la Défense s’exprimait au cours d’une réunion avec le chef d’Etat-major de l’armée et des forces armées, le général Ali Abdallah Ayoub, en visite en Iran. Les deux parties ont évalué les efforts communs déployés dans la lutte contre le terrorisme takfiriste et ont discuté des mesures nécessaires à prendre face aux développements et aux défis qui guettent la Syrie et toute la région.

Il a condamné « l’agression américaine menée contre la base aérienne syrienne Chaayrat », soulignant que « le terrorisme est un danger qui menace la région et tout le monde ».

Le général Dehghan a réitéré « la position iranienne aux côtés du peuple syrien face au terrorisme », affirmant que « les deux peuples, syrien et iranien, sont sur le même front face au terrorisme ».

Pour sa part, le général Ayoub a applaudi les positions constantes de l’Iran en faveur du peuple et de l’armée syrienne sans compter dans la lutte contre le terrorisme ».

Il a assuré que « les forces armées syriennes comptent poursuivre leur lutte  contre les terroristes jusqu’à la libération de tous les territoires syriens », soulignant que « le seul moyen d’avorter le complot contre la Syrie est de renforcer l’alliance  front de la résistance avec la Russie ».

Toujours dans le cadre de la visite du général Ayoub en Iran,  le vice-commandant des Gardiens de la Révolution pour les affaires de coordination, le général Jamaledine Abromand, a insisté  auprès de son hôte sur les moyens de faire face aux dangers terroristes qui menacent la Syrie et la région, surtout aprés la dernière agression américaine contre la base aérienne de Chaayrat , sans compter les agressions israéliennes perpétuelles ».

Le général Ayoub a apprécié « le rôle important des Gardiens de la Révolution islamique aux côtés de l’armée arabe syrienne en termes de consultations militaires ».

Pour sa part, le général Abromand a affirmé que « l’Iran et les Gardiens de la révolution n’épargneront aucun effort pour réaliser la victoire définitive contre le terrorisme ».

Source: Divers, Almanar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :