A la Une

«La Russie peut prouver que l’attaque chimique à Idlib est une provocation»

La Russie détient des preuves tangibles que les événements à Khan Cheikhoun n’étaient que des provocations, a déclaré Aleksandr Lavrentiev, envoyé spécial du Président russe et chef de la délégation russe aux négociations d’Astana.

« C’est une pure provocation de la part des personnes et des institutions qui ne sont pas intéressées à rétablir la paix en Syrie. Mais malheureusement, toutes nos explications, nos arguments, nos tentatives pour prouver quoi que ce soit sont vains en raison de l’incompréhension de l’Occident », a indiqué l’envoyé, tout en soulignant que la Russie n’allait pas jeter l’éponge et tenterait de faire fléchir la position des pays occidentaux.

Mardi 4 avril, une frappe aérienne sur la ville de Khan Cheikhoun dans la province d’Idleb, en Syrie, a été suivie par l’intoxication aux produits chimiques de nombreux habitants.

Des sources locales proches de l’opposition imputent la responsabilité aux forces gouvernementales syriennes. Celles-ci rejettent ces accusations et expliquent que le bombardement aérien sur Khan Cheikhoun a touché un entrepôt d’armes chimiques de groupes terroristes, dont les agents actifs ont alors contaminé la population.

Après avoir accusé Damas, les États-Unis ont effectué, dans la nuit du 6 au 7 avril, une frappe de missiles contre une base de l’armée syrienne dans la province de Homs. La Russie a critiqué la démarche de Washington et a réclamé des preuves de l’implication de Damas dans cette attaque présumée.

Les autorités russes et iraniennes demandent une enquête impartiale sur cette affaire, avec l’implication de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Ce que refusent les Etats-Unis et les puissances occidentales.

Jeudi, l’agence russe Sputnik citant une source militaire et diplomatique non identifiée avait révélé que la chaine satellitaire qatarie al-Jazeera a effectué plusieurs faux tournages dans plusieurs régions de la province d’Idleb sur de présumées attaques chimiques qui semblent être destinés à mener une campagne d’accisations contre Damas. Les preuves sur ces mises en scènes devraient être publiées dans les prochains jours, avant dimanche, rapporte la télévision libanaise al-Mayadeen TV.

Sources: Sputnik, Al-Mayadeen TV, Almanar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :