A la Une

Le Pen «descendante» de Mahomet: «Tentative des médias de décrédibiliser le discours FN»

© Sputnik. Ramil Sitdikov

L’AFP a publié une dépêche annonçant que Marine Le Pen descendrait de Mahomet, et Emmanuel Macron d’Hugues Capet. Bien que rapidement retirée, l’information a été vite reprise par des médias. Trop tard, la poudre a déjà pris feu sur les réseaux sociaux. Erreur ou intox? L’universitaire française Laurence Corroy en donne sa version à Sputnik.

Quand on dénigre l’autre par son étrangeté, on oublie qu’on a des racines communes, a fait remarquer à Sputnik Laurence Corroy, enseignante-chercheuse à l’université de la Sorbonne Nouvelle, spécialisée en analyse de la presse et du journalisme, commentant la dépêche de l’AFP selon laquelle Marine Le Pen descendrait de Mahomet.

« L’idée de retourner l’étrangeté qui fait le fil rouge du vocabulaire de Marine Le Pen, c’est-à-dire, qu’elle explique qu’il y a des étrangers qui nous sont étrangers, qu’il y a des racines ethniques, culturelles et aussi religieuses dans le cas de Mahomet. Du fait, tout d’un coup, le fait de dire qu’elle en est issue, parasite totalement son discours à elle qui consiste à dire qu’il y a des frontières étanches entre les êtres humains et que nous pourrions nous couper des autres cultures parce qu’elles nous seraient fondamentalement étrangères. Ça percute de plein fouet cette croyance qu’elle véhicule et met à mal cette vision des choses », a expliqué l’interlocutrice de l’agence.

L’AFP a publié une dépêche annonçant que Marine Le Pen descendrait de Mahomet, et Emmanuel Macron d’Hugues Capet. Bien que rapidement retirée, l’information a été vite reprise par des médias. Trop tard, la poudre a déjà pris feu sur les réseaux sociaux. Erreur ou intox? L’universitaire française Laurence Corroy en donne sa version à Sputnik.

Quand on dénigre l’autre par son étrangeté, on oublie qu’on a des racines communes, a fait remarquer à Sputnik Laurence Corroy, enseignante-chercheuse à l’université de la Sorbonne Nouvelle, spécialisée en analyse de la presse et du journalisme, commentant la dépêche de l’AFP selon laquelle Marine Le Pen descendrait de Mahomet.

Marine Le Pen descendante du prophète Mahomet: scoop ou fake de l’AFP?
© REUTERS/ Christian Hartmann
« L’idée de retourner l’étrangeté qui fait le fil rouge du vocabulaire de Marine Le Pen, c’est-à-dire, qu’elle explique qu’il y a des étrangers qui nous sont étrangers, qu’il y a des racines ethniques, culturelles et aussi religieuses dans le cas de Mahomet. Du fait, tout d’un coup, le fait de dire qu’elle en est issue, parasite totalement son discours à elle qui consiste à dire qu’il y a des frontières étanches entre les êtres humains et que nous pourrions nous couper des autres cultures parce qu’elles nous seraient fondamentalement étrangères. Ça percute de plein fouet cette croyance qu’elle véhicule et met à mal cette vision des choses », a expliqué l’interlocutrice de l’agence.
Marine Le Pen
© REUTERS/ Stephane Mahe
Et d’ajouter qu’il était étonnant que l’AFP ait relayé une information aussi surprenante pour surtout la retirer quelques heures plus tard, et que donnait plutôt une indication sur la façon dont fonctionne le système médiatique en ce moment sur une campagne qui est très compliquée à comprendre.

« Il y a un affolement des médias sur la personnalité de Marine Le Pen et sur le parti qu’elle représente et je dirais qu’en ce moment, l’ensemble des médias encourage toutes les informations qui peuvent mettre à mal ou parasiter le discours du Front national », a relevé l’universitaire.

Marine Le Pen
© AP Photo/ Claude Paris
Selon cette dernière, l’AFP a été moins prudente que d’habitude, aussi parce qu’on est à quatre jours des élections sur des enjeux qui sont lourds en termes de vision de la société et de la démocratie.

« C’est un symptôme d’une période très particulière que nous vivons en ce moment. […] Il y a aussi une tentative des médias de décrédibiliser un discours frontiste qui fait peur. […] Je n’ai lu aucun article sur [Marine Le Pen] depuis une semaine. Et je dirais que publier cette information, c’est attaquer le fond de son discours », a conclu l’interlocutrice de Sputnik.


Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :