A la Une

Damas appelle l’Onu à faire cesser les frappes de la coalition en Syrie

© REUTERS/ Mike Segar

Notre commentaire: faut-il donner des missiles antiaériens à la défense civile syrienne ou doivent-ils être assistés par ceux qui en possèdent?? MIRASTNEWS

Des frappes de la coalition internationale dirigée par les États-Unis dans les provinces syriennes de Raqqa et de Deir ez-Zor ont fait plus de 50 morts, soulevant de vives protestations de Damas.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a fustigé les actions de la coalition internationale dans les provinces de Raqqa et de Deir ez-Zor et appelé le Conseil de sécurité de l’Onu à mettre fin à l’agression, communique l’agence Sana.

L’agence a annoncé que le ministère des Affaires étrangères avait adressé deux messages identiques au secrétaire général de l’Onu et au président du Conseil de sécurité concernant les raids illégaux de la coalition internationale « sur la localité d’El-Ekirshi de la province syrienne de Raqqa et la ville d’Abou Kamal de la province de Deir ez-Zor, qui ont fait des dizaines de morts parmi la population civile.

« La Syrie condamne résolument les actions illégitimes de la coalition qui a mené des opérations dans l’espace aérien syrien, ainsi que toute action du même genre réalisée sans l’autorisation du gouvernement syrien et sans concertation avec lui. La Syrie considère ces actions comme une agression contre le peuple syrien en violation de la souveraineté et de l’intégrité de son territoire », a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans ses messages.

Le ministère a appelé le Conseil de sécurité à faire cesser ces attaques, qui dépassent le cadre des résolutions du Conseil de sécurité et violent grossièrement la Charte de l’Onu. L’agence Sana avait annoncé précédemment que lundi 15 mai, 31 civils avaient été tués dans les frappes aériennes de la coalition contre Abou Kamal, et 22 civils dans les frappes contre El-Ekirshi.

Source: Sputnik News – France

Accusé par Damas d’avoir tué des dizaines de civils en bombardant Deir ez-Zor, Washington dément

591bf251c3618891098b462d

La ville syrienne d’Abou Kamal, le 18 avril 2017/© Reuters TV / Reuters

Damas a protesté auprès de l’ONU en réaction à de récentes frappes sur des zones résidentielles. Washington, qui a reconnu avoir tué plusieurs centaines de civils depuis le début de son opération en Syrie et en Irak, a démenti en être l’auteur.

Dans un courrier adressé aux Nations unies le 16 mai et cité par l’agence SANA, le ministère syrien des Affaires étrangères a accusé les Etats-Unis d’avoir récemment fait de nombreuses victimes civiles dans des frappes aériennes.

Qualifiant le bombardement d’«agression flagrante contre le peuple syrien» et de «violation éhontée de la souveraineté de la Syrie», Damas a précisé qu’une trentaine de civils étaient morts lors de frappes, le 14 mai, sur des zones résidentielles d’Abou Kamal, dans la province de Deir ez-Zor, sous contrôle des rebelles. 26 autres auraient péri dans le village d’Al-Ekirishi, dans la province de Raqqa.

Une plainte déposée contre l’administration , sommée de s’expliquer sur ses frappes en

Ryan Dillon, porte-parole de l’armée américaine a réagi à ces accusations dans un communiqué à l’agence Reuters, déclarant : «Nous n’avons pas conduit de frappes [à Abou Kamal] sur la période [durant laquelle il y aurait eu] de supposées victimes civiles.» Le responsable a expliqué que les avions de la coalition frappaient alors une autre zone de la Syrie. Il a par ailleurs noté qu’un bombardement avaient bien eu lieu à Abou Kamal, précisant qu’il n’en connaissait pas les auteurs.

En avril, le commandement de la coalition menée par Washington avait reconnu avoir «tué par erreur» au moins 352 civils en Syrie et en Irak, entre le début de son intervention en août 2014 et le 31 mars 2017.

accuse la coalition internationale d’une frappe meurtrière sur un entrepôt d’armes chimiques

Mais ce chiffre peine à convaincre : l’ONG britannique Airwars, par exemple, gérée par des journalistes qui analysent les frappes de la coalition contre Daesh, estime qu’au moins 3 164 civils ont perdu la vie sous les bombes de cette dernière sur la même période.

Source: RT France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :