A la Une

«À bas Temer!»: la manifestation à Sao Paulo, c’est juste le début

Paulo Pinto/AGPT/Fotos Públicas

Il semble que la manifestation de masse de Sao Paulo, au Brésil, ne soit pas un évènement ponctuel. Selon le président de l’Union brésilienne des étudiants du secondaire (UBES), Camila Lanes, des habitants d’autres grandes villes du pays se rendront dans les rues afin d’exiger la destitution immédiate du Président Temer.

«À bas Temer!», des dizaines de milliers de manifestants défilent à Sao Paolo
© Photo. Paulo Pinto/AGPT
Camila Lanes, président de l’Union brésilienne des étudiants du secondaire (UBES), a raconté à Sputnik Brasil la situation actuelle du pays et a partagé son opinion par rapport à la manifestation à Sao Paulo.

« Nous avons abouti à un consensus sur le fait que des slogans tels qu' »À bas Temer! » et « Suffrage direct tout de suite! » n’appartiennent pas à un seul parti, c’est le projet de l’ensemble du peuple brésilien. Tout est spontané, les manifestations ont eu lieu ici, à Sao Paulo, mais il est également prévu qu’elles se déroulent dans d’autres capitales (d’états brésiliens, Ndlr) », a-t-elle déclaré.

Mme Lanes s’est également exprimée au sujet des difficultés, qui, selon elle, existent au Brésil.

« Jusqu’à ce que la population comprenne que le problème réside dans la politique et dans les hommes politiques et que c’est la question qu’il faut résoudre, nous continuerons à aller en arrière », a-t-elle conclu.

Michel Temer
© AFP 2017 EVARISTO SA
Dimanche dernier, des dizaines de milliers de manifestants se sont rendus dans les rues de Sao Paulo, l’une des plus grandes villes du Brésil, afin d’exiger la destitution immédiate du Président Temer. Au moins 100 000 personnes auraient pris part à la manifestation, ponctuée de slogans tels qu’« À bas Temer! » et « Suffrage direct tout de suite! ».

Michel Temer, le chef d’État brésilien s’apprête à vivre une semaine à haut risque: le Tribunal supérieur électoral (TSE) juge à partir de mardi des irrégularités dans le financement de la campagne présidentielle de 2014 conduite par Dilma Rousseff. Ce procès très attendu pourrait déboucher sur une annulation de l’élection présidentielle de 2014, obligeant le dirigeant de 76 ans à abandonner son poste.

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :