A la Une

Les USA et la coalition antiterroriste s’arrangent avec Daech au lieu de le combattre

© AP Photo/ Seivan Selim

La coalition antiterroriste dirigée par les États-Unis, qui comprend les milices kurdes, laisse passer les terroristes de Daech qui quittent la région de Raqqa au lieu de les éliminer, a déclaré ce vendredi le commandant des troupes russes en Syrie, le général de corps d’armée Sergueï Sourovikine.

Le général de corps d’armée Sergueï Sourovikine a fortement critiqué les actions de la coalition antiterroriste en Syrie dirigée par les États-Unis.

« Au lieu d’éliminer les terroristes, responsables de la mort de centaines et de milliers de civils syriens, la coalition [internationale antiterroriste, ndlr] dirigée par les États-Unis, avec les Forces démocratiques syriennes, trouvent un terrain d’entente avec les chefs de Daech qui rendent sans combattre les locaux qu’ils occupaient pour aller dans les provinces où opèrent des troupes gouvernementales syriennes », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, M. Sourovikine a souligné qu’«il semble que, sous prétexte de lutte contre le terrorisme sur le territoire syrien, les Américains utilisent Daech pour s’opposer à l’avancement des troupes gouvernementales syriennes ».
L’opération de libération de la ville syrienne de Raqqa des terroristes de Daech entamée il y a trois jours a abouti à la libération d’un premier quartier, a communiqué à Sputnik sous couvert d’anonymat une source au sein des Forces démocratiques syriennes (FDS).
Occupée par Daech depuis 2013, Raqqa est considérée comme la capitale de ce groupe terroriste. L’opération de libération de Raqqa a débuté en novembre 2016 avec le soutien des commandos américains et de l’aviation des États-Unis et d’autres pays. Les unités des FDS composées essentiellement de Kurdes syriens, mènent des combats au sol.
Damas proteste contre la participation des militaires américains à l’opération et qualifie d’intervention leur présence dans le nord de la Syrie.

Les actions de la coalition dirigée par les USA empêchent de mettre fin à Daech

1031772412

© Sputnik. Michail Alaedine

Le chef du commandement opérationnel de l’État-major russe a estimé que malgré son manifeste officiel, la coalition internationale menée par les USA ne contribuait pas réellement à la lutte antiterroriste en Syrie. Selon lui, la coalition ne fait que retarder la fin du conflit syrien.

Les opérations de la coalition internationale menée par les États-Unis en Syrie ne font qu’empêcher aux troupes de l’armée syrienne gouvernementale de vaincre l’organisation terroriste Daech, a déclaré Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l’État-major général des Forces armées russes.

« Pour le moment, nous voyons que les actions de la coalition ne font qu’empêcher aux troupes gouvernementales de défaire des groupes de Daech », a estimé M. Roudskoï.

Selon lui, l’armée russe ne voit pas de réels résultats dans la lutte anti-Daech menée par la coalition. Le général a aussi noté qu’«après avoir déclaré la lutte contre le terrorisme international comme son objectif, la coalition effectue des frappes sur les forces syriennes et sort des terroristes de Daech deszones d’encerclement, en renforçant des groupes terroristes dans les régions de Palmyre et de Deir ez-Zor ».

« Nous attendons de nos partenaires de la coalition qu’ils prennent des mesures pour prévenir de tels incidents et qu’ils s’engagent plus scrupuleusement dans la lutte contre les groupes terroristes de Daech en Syrie », a ajouté M. Roudskoï.

De surcroît, les troupes gouvernementales syriennes, soutenues par l’armée de l’air russe, n’attaquent pas l’opposition, d’après le général russe.

« Les troupes gouvernementales soutenues par les troupes aérospatiales russes ne mènent pas d’opérations militaires contre l’opposition syrienne, et atteignent progressivement leur principal objectif : défaire Daech, le Front al-Nosra [renommé Front Fatah al-Cham puis Hayat Tahrir al-Cham, ndlr] et les groupes terroristes affiliés », a conclu Sergueï Roudskoï.

Le 18 mai, l’aviation de la coalition menée par les États-Unis a frappé un convoi pro-Assad en Syrie, dans la zone d’Al-Tanf, à proximité de la frontière avec l’Irak et la Jordanie. Se trouvant dans la zone de désescalade établie, le convoi a pourtant été perçu comme « un danger pour les forces de la coalition », selon le Pentagone.

Le 6 juin dernier, une frappe effectuée par la coalition près d’Al-Tanf a visé plus de 60 militaires, un char, deux pièces d’artillerie, une arme antiaérienne et des véhicules de soutien syriens.

Le 8 juin, la coalition dirigée par les États-Unis a porté sa troisième frappe depuis le 18 mai contre les forces pro-gouvernementales syriennes. Les forces de la coalition ont attaqué des camions transportant des armes et ont abattu un drone, affirmant que l’engin sans pilote les aurait attaquées précédemment.

Source: Sputnik News – France

« Les Etats-Unis préparent le renversement du président syrien ». Dernières images de M. Assad dans les rues de Damas)

manar-01732950014970161607

Rédaction du site almanar

igor_morozovUn sénateur russe a suspecté les Etats-Unis de vouloir préparer une opération de grande envergeure destinée à destituer le président syrien Bachar al-Assad du pouvoir.

« Les Etats-Unis s’emploient pour prendre l’initiative stratégique en Syrie en y commanditant une révolution colorée basée sur le recours aux forces armées. Ils préparent le terrain pour renverser Assad et imposer une nouvelle administration qui soit sous leur autorité », a dit le sénateur Igor Morozov, selon l’agence russe Sputnik, version arabe.

Le responsable russe est persuadé que les Etats-Unis œuvrent toujours pour semer assad_festival3l’instabilité en Syrie et saboter l’accord sur le règlement de la crise syrienne entamé dans le cadre des deux rencontres d’Astana et de Genève.

M. Morozov constate que chaque fois que le règlement politique réalise une avancée, les Américains assènent une frappe contre les forces gouvernementales syriennes.

assad_festival100« La frappe suivante sera très puissante. Par la suite, les Etats-Unis annonceront l’opération d’attaque contre Damas. Pour cela, des unités de combat ont été mis sur au pied : dont les forces armées américaines stationnées en Jordanie et les unités militaires de l’opposition syrienne », a-t-il ajouté.

Selon le sénateur russe, Washington prépare une nouvelle version des révolutions colorées, formée d’un mélange d’opérations militaires, terrestres et aériennes.

« Il faut prendre en considération toutes ces circonstances. L’état-major russe devrait avertir les Américains et les forces de la Coalition avant que ces provocations ne soient exécutées, que la Russie ne peut en aucun cas accepter ce genre de choses », a-t-il conseillé.

Ci-dessous les images vidéo du président syrien Bachar al-Assad dans les rues de Damas, en se rendant au festival « Made In Syria », organisé dans le quartier Mazzé par la Chambre de l’Industrie à l’occasion du mois de Ramadan. Il apparait sans mesures de sécurité apparentes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :