A la Une

L’opposition vénézuélienne désavoue le gouvernement de Maduro et appelle à la protestation permanente pour prendre le pouvoir

L’opposition du Venezuela qui s’est réunie à la table ronde Unité démocratique (MUD) a annoncé le 20 Juin sa décision d’ignorer le gouvernement de Nicolas Maduro  et la convocation de l’Assemblée nationale constituante (ANC), et a aussi appelé à organiser une « manifestation permanente ».

Déjà un manifestant de 17 ans est mort lundi 19 juin pendant les troubles en la personne de Fabian Urbina lors des altercations avec les forces de sécurité, particulièrement les hommes de la garde nationale dont l’un d’eux a ouvert le feu avec une arme de poing (pistolet de 9 mm), en raison de l’escalade de la violence et de la virulence des affrontements sur une grande route à Caracas. Six autres manifestants ont été blessés et l’un d’eux se trouverait dans un état critique.

Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur, Nestor Reverol, a confirmé le décès d’Urbina suite à un «usage excessif de la force», ajoutant que les responsables seraient «présentés à leurs supérieurs pour déterminer leur responsabilité». La Cour suprême a émis des accusations contre la procureure générale du pays, Luisa Ortega Díaz, qui a pris position contre le gouvernement de Nicolás Maduro, en parlant de force excessive contre les manifestants et que celui-ci veut redessiner la Constitution.

La Cour suprême compte lever sa protection contre les poursuites pour avoir commis « de graves erreurs » dans son rôle.

Les images vidéo de l’incident montrent Urbina qui portait un pull-over à capuchon beige, entrain de longer un groupe de jeunes manifestants portant des boucliers en bois, et jetaient des pierres sur une ligne de gardes nationaux. Les forces de sécurité utilisent souvent pour répliquer des les gaz lacrymogènes.

Cependant, le MUD a indiqué « que le régime actuel évolue en dehors de la Constitution, étant donné que selon ses membres, par exemple la loi vénézuélienne interdit l’usage d’armes mortelles lors des manifestations de rue, et donc son autorité et les décisions sont contraire à la Constitution et ne peuvent pas être reconnues ou obéies par toute personne conformément à l’article 350 de la Constitution, a déclaré le président du Parlement, Julio Borges opposition.

Cependant en 2015, une nouvelle loi avait modifié la législation existante en permettant l’utilisation de la «force potentiellement mortelle» lors des manifestations de rue. Il y a eu une pression exercée par des groupes de défense des droits de l’homme qui a poussé le procureur général à promettre de réviser le décret. Cette promesse est restée sans suite.

Le député, qui a parlé en tant que porte-parole de l’alliance, a lu une déclaration lors d’une conférence de presse dans laquelle il dit qu’ils ne ne peuvent pas « attendre en aucun cas jusqu’au 30 Juillet, » le jour où l’élection de l’Assemblée constituante est prévue, à désavouer. Julio Borges, président de l’Assemblée nationale a soutenu lors de sa conférence de presse que « tous les vénézuéliens doivent se battre pour sauver la démocratie de notre pays ».

Il a estimé, à cet égard, qu’« il est essentiel de passer à une nouvelle étape de la lutte populaire », dans laquelle il dit, devrait « intégrer tous les facteurs sociaux des secteurs les plus divers de notre pays. » Or depuis avril des manifestations pratiquement quotidiennes violentes se sont multipliées, faisant au moins 70 morts (membres de la police et de la garde nationale, passants et manifestants).

Car les manifestants lancent des pierres et des bombes à essence contre les forces de sécurité parce que la Cour suprême avait pris la décision d’éliminer les pouvoirs du Congrès dirigé par l’opposition. Le député a également au nom du MUD, appelé à « la nomination du nouveau gouvernement et à des élections libres pour un nouveau gouvernement. »

Borges a également demandé à des communautés « d’organiser la grande manifestation permanente qui aura lieu dans tout le pays en même temps pour obtenir le rétablissement de l’ordre constitutionnel ».

L’opposition a également indiqué que ses partisans organisés en « comités de secours de la démocratie et des assemblées permanentes » ne peuvent pas « utiliser leurs écoles ou des centres communautaires en violation de la Constitution ».

Le député a dit que le pays va bientôt communiquer les résultats d’un « accord national pour la gouvernance et le sauvetage du Venezuela » qui, a-t-il dit, a été réalisé entre les acteurs politiques et de la société.

Enfin, il a réitéré l’appel aux Forces armées nationales bolivariennes (FANB) de se conformer à la Constitution.

Depuis le 1er Avril le Venezuela connaît une vague de protestations contre et en faveur du gouvernement de Nicolás Maduro, dont certaines ont dégénéré en violence et ont laissé un bilan de 75 morts et plus d’un millier de blessés, selon le Bureau. L’opposition rêve de prendre le pouvoir par la force et mène diverses actions subversives allant jusqu’à la préparation de coups d’Etat.

Le conseil électoral a annulé en 2016 une tentative de référendum de rappel, car certaines signatures recueillies pour son activation étaient frauduleuses. Le Vatican a parrainé des pourparlers mais ils ont échoué. La réunion organisée mardi par l’OAE au Mexique pour adopter une résolution visant à mettre en place une solution politique a échoué, les autorités vénézuéliennes soupçonnant fortement une manœuvre des Etats-Unis pour faire main basse sur les ressources naturelles du pays.

VIDÉO

http://www.elnuevoherald.com/noticias/mundo/america-latina/venezuela-es/article157070664.html

Sources: MIRASTNEWS avec the guardian et elnuevoherald

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :