A la Une

« L’OTAN a une tumeur cancéreuse qui semble toucher de plus en plus de pays »

Kacper Pempel / Reuters

Les voix qui se sont élevées dans l’Alliance atlantique sur la menace croissante russe ne sont que la « propagande russophobe », leurs forces dépassent quatre fois celle de la Russie, déclare un analyste militaire.

L’OTAN ressemble à une « tumeur cancéreuse » qui affecte de plus en plus de pays, affirme l’expert militaire russe Ígor Korótchenko dans une interview accordée à RT. Selon lui les déclarations plaintives de l’OTAN sur la culture agressive russe ne sont plus que de « la propagande russophobe rampante ».

« L’OTAN dépasse quatre fois notre pays par le nombre de troupes, des avions, des chars, des systèmes d’artillerie de munitions gros calibre, etc. », de sorte soutient Korótchenko que la préoccupation de l’OTAN – sur le développement des armes par la Russie est « biaisée politiquement ».

Diaboliser la Russie

Selon Korotchenko, alors que l’OTAN met ses bases « avec l’infrastructure pour maintenir une guerre au sens propre » en Lettonie, en Lituanie, en Estonie et en Pologne, les unités militaires russes le long de la frontière du pays ont un caractère « purement défensif ». Par conséquent, l’expert estime que ces déclarations visent à « diaboliser » la Russie à la veille des exercices militaires russo-biélorusses.

A la différence de l’OTAN qui effectue des exercices militaires chaque année, il s’agit de « tester l’occupation de la province de Kaliningrad, le blocus et la destruction des forces de la Flotte russe de la Baltique » comme les « attaques nucléaires sur le territoire de la Russie », les essais conjoints de la Russie et la Biélorussie sont « non menaçant », rappelle l’expert.

  • Le Président du Comité militaire de l’OTAN, le général Petr Pavel, a déclaré dans une interview avec le site Politico lundi qu’« il ne fait aucun doute que la Russie développe ses capacités d’armes conventionnelles et nucléaires », ainsi que « sa capacité à déployer des troupes et de les utiliser de manière suffisamment efficace en dehors de son territoire ».
  • Toutefois, le général a noté que « on ne peut pas dire clairement si la Russie a des intentions agressives contre l’OTAN ».

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT – Monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :