A la Une

Moscou: une provocation «chimique» se prépare dans deux localités syriennes

© Sputnik. Evgenia Novozhenova

L’Occident prépare des provocations en Syrie, a affirmé la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, ajoutant que le Russie dispose de nouvelles preuves à ce sujet.

Moscou possède des données concrètes démontrant que la «mise en scène» d’une série d’attaques chimiques dans deux localités syriennes est en cours.

«Il y a effectivement de nouvelles données… Nous estimons qu’une provocation de ce type est en cours de préparation. Pour ce qui est du concret, il n’est pas à exclure qu’il puisse s’agir des localités de Sarakab et Ariha», a-t-elle indiqué lors d’un point presse.

Mardi, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer avait affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l’arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d’attaque sur des civils.

Le ministre syrien de la Réconciliation nationale Ali Haïdar a rejeté les allégations américaines tout en soulignant que Damas «n’avait jamais eu recours à l’arme chimique et n’envisageait pas de le faire à l’avenir».

Source: Sputnik News – France

Les USA déploient des navires et des avions près de la base syrienne de Shayrat

1032030827

© Sputnik. Mikhail Voskresensky

Malgré les accusations infondées à l’encontre de Damas sur la préparation d’une nouvelle attaque chimique en Syrie, Washington déploie des navires et des avions près de la base syrienne de Shayrat, selon CNN.

Les USA ont déployé des navires et des avions près de la base syrienne de Shayrat afin de réaliser une éventuelle attaque, a annoncé la chaîne de télévision CNN, citant des sources anonymes.

Selon le média, les États-Unis surveillent la base aérienne en Syrie 24 heures sur 24, en accusant Damas de préparer une attaque chimique. Pourtant, selon CNN, il n’y a aucune activité suspecte sur la base.

Le Pentagone s’est refusé, pour sa part, à tout commentaire.

Mardi, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer avait affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l’arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d’attaque sur des civils.

Le ministre syrien de la Réconciliation nationale Ali Haïdar a rejeté les allégations américaines tout en soulignant que Damas «n’avait jamais eu recours à l’arme chimique et n’envisageait pas de le faire à l’avenir».

La Russie perçoit la déclaration de Washington sur la préparation par Damas d’une nouvelle attaque chimique en Syrie comme une invitation faite aux terroristes de préparer une nouvelle provocation, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Source: Sputnik News – France

«Projet d’attaque chimique» en Syrie: les USA visent aussi la Russie

1031067194

© AFP 2017 Omar haj kadour

Qualifiant de «provocation» les nouvelles accusations lancées par Washington à l’égard de Damas, la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a dénoncé leur caractère «dénué de fondement» et assuré que le gouvernent de Damas n’était pas le seul à se retrouver dans le viseur…

Les propos «provocateurs» tenus à Washington, selon lesquels Damas serait en train de préparer une attaque chimique, sont adressés non seulement contre la Syrie, mais aussi contre la Russie, a affirmé ce mercredi la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

Qualifiant de «dénuées de fondement» les nouvelles accusations lancées par Washington à l’encontre des autorités syriennes, elle a pointé du doigt le fait qu’aucune preuve n’a été fournie pour étayer ces allégations.

«Ces déclarations, que les responsables à Washington ont refusé d’appuyer par quelque fait que ce soit, nous sont connues. Mais nous ignorons à partir de quelles données elles ont été faites», a-t-elle indiqué.

Selon Mme Zakharova, la situation «rappelle une provocation d’envergure, sur plan militaire ainsi qu’informationnel, visant non seulement les autorités syriennes, mais également la Russie».

Mardi, le porte-parole de la présidence américaine Sean Spicer avait affirmé que le gouvernement syrien était en train de préparer une nouvelle attaque à l’arme chimique, tout en mettant le Président syrien Bachar el-Assad en garde contre le «prix élevé» que paierait son armée en cas d’attaque sur des civils.

Le ministre syrien de la Réconciliation nationale Ali Haïdar a rejeté les allégations américaines tout en soulignant que Damas «n’avait jamais eu recours à l’arme chimique et n’envisageait pas de le faire à l’avenir».

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :