A la Une

Poutine appelle « avancée » un accord avec les Etats-Unis sur la Syrie (VIDEO)

AMER ALMOHIBANY / AFP

Les décisions sur les zones de désescalade en Syrie ont été prises, y compris par les États-Unis, selon le leader russe.

Le président russe Vladimir Poutine, a déclaré que les décisions sur les zones de désescalade en Syrie du sud ont été accordées, en grande partie grâce aux États-Unis. « La position des États-Unis sur la Syrie est devenue plus pragmatique, » ils l’ont admis dans une conférence de presse consacrée aux résultats du sommet du G20.

Le dirigeant russe a décrit comme un « grand pas en avant » qui ont cessé l’action militaire en Irak. « Il est entendu que par les forces d’assemblage, nous pouvons réaliser beaucoup de choses, » a-t-il ajouté.

 

« La postura de Estados Unidos sobre Siria se ha vuelto más pragmática”.
El presidente de Rusia, Vladímir Putin

 

Vladímir Poutine a également commenté sur les récentes déclarations du secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, selon laquelle Assad n’a pas d’avenir dans la vie politique future. Poutine a admis que le diplomate est un « homme respecté » et même reçu l’Ordre de l’Amitié Russie, mais a fait valoir que l’avenir du pays arabe et le président de la Syrie « devrait être décidée par le peuple syrien ».

Les fruits de la réunion

Selon Poutine, l’un des principaux résultats de la réunion d’hier avec le président américain est l’accord de la part de la désescalade en Syrie du Sud. « Faire comme réagir, je peux dire qu’il est l’un des progrès qui, soit dit en passant, nous travaillons dans le cadre du Trump président », a-t-il affirmé. « Il est un vrai résultat du travail commun », a-t-il ajouté.

La chose la plus importante est de garantir l’intégrité territoriale de la Syrie, estime le dirigeant russe. Les domaines de désescalade en Syrie devraient devenir des « territoires prototypes » qui pourraient coopérer entre eux et avec Damas, Poutine a-t-il synthétisé.

Le dirigeant russe a souligné que les dispositions pertinentes ont été établies dans l’accord avec les États-Unis. « Ce que nous approuvons, aussi dans les documents sur la création d’une zone [de désescalade] dans le sud, près de la frontière jordanienne et les hauteurs du Golan », a-t-il expliqué.

Lors de la conférence de presse M. Poutine a également souligné le rôle que jouent les autres pays. « Sur la base de la bonne volonté de l’Iran, la Turquie et, bien sûr, le gouvernement syrien et le président Assad, nous pouvons prendre de nouvelles mesures », a-t-il souligné. Le président russe a révélé que la Russie a tenu des consultations avec Israël sur la question et a ajouté que la Jordanie et d’autres pays de la région ont également participé à l’œuvre commune.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT – Monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :