A la Une

Un grand complot ourdi contre l’ancien président Lula au Brésil ? L’appel sur la condamnation de Lula sera fait devant les tribunaux et l’ONU

Photo: Reuters

La grande cabale contre l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva continue, il a été condamné par les éléments liés aux forces négatives internationales à neuf ans de prison par le très motivé juge Sergio Moro, mais, la décision sera portée en appel.

Il faut dire que le président Lula da Silva est une des grandes figures qui aux côtés de Hugo Chavez et d’autres leaders comme Evo Morales, ont œuvré pour l’indépendance réelle des pays de l’Amérique latine contre les forces qui vampirisent les économies de la région depuis des siècles, appauvrissant les pays et les populations.

On se souvient encore quand l’ancien président Lula da Silva conseillait à ses collègues dirigeants africains d’œuvrer pour l’indépendance politique réelle de leurs pays et leur continent, lors du 17ème sommet de l’Union africaine à Malabo en Guinée Équatoriale dirigée par le président Obiang NGUEMA. Ce sommet a-t-il permis aux dirigeants africains d’ouvrir les yeux comme le faisait les illustres Thomas Sankara du Burkina Faso ou Marien NGOUABI du Congo-Brazzaville?

Il s’étonnait d’ailleurs que ces pays et ceux de l’Amérique latine n’aient pas de représentations dignes à l’ONU. Voici comment il le disait: : « Il est inacceptable que ni le continent africain ni l’Amérique Latine aient des représentants au Conseil de sécurité des Nations Unies. » « Il faut que les Nations Unies osent demander le cessez-le-feu en Libye » et « Ils considèrent les Latino-Américains et les Africains comme étant inférieurs ».

Ce sont ces forces négatives qui œuvrent dans l’ombre pour mettre hors-circuit politique ces grands leaders. Au Brésil, elles ont procédé en douce par un coup d’État feutré en utilisant la force probante des institutions du pays, pour destituer la présidente démocratiquement élue Dilma Rousseff (2011-2016) et mettre à la place Michel Tremer un président non-élu qui ne manque pas de reproches en matière de corruption.

C’est ce qu’elles veulent également faire au Venezuela et dans d’autres pays de la région, ne voulant plus attendre les résultats des élections démocratiques issues des urnes auxquelles elles n’y croient plus, qu’elles ont pourtant vendues un peu partout dans le monde en faisant d’elles leur fonds de commerce politique.

Michel Temer aurait-il été utilisé pour être lâché par ses commanditaires, s’agirait-il d’un arrangement ou d’une diversion ?

L’appel sur la condamnation en première instance contre l’ancien président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, pour corruption sera fait devant les tribunaux brésiliens et les Nations Unies (ONU), a signalé la défense de l’ancien président. Elle veut se battre avec force et la plus grande énergie pour démontrer l’innocence de leur client désabusé.

« Nous faisons appel et allons prouver son innocence dans tous les tribunaux impartiaux, y compris les Nations Unies », a déclaré un conseiller du Cabinet dans un courriel à l’AFP. Sauf qu’il va falloir veiller au grain, car l’ONU est une antre où se logent ces forces négatives qui en contrôlent les rouages.

Lula da Silva a été condamné mercredi par le Tribunal de première instance (TPI) à neuf ans et six mois de prison. Le juge Sergio Moro a estimé la peine après avoir selon lui, trouvé l’ancien président coupable des crimes de corruption passive et blanchiment d’argent, en particulier de pots-de-vin sous forme d’appartement triplex dans une station balnéaire, de la part du groupe de construction OAS.

Au total selon le juge, il aurait bénéficié jusqu’à 3,7 millions de réais (1,06 million d’euros) pour intercéder en faveur de cette société dans l’octroi de contrats publics de la part du géant pétrolier Petrobras. De plus, Lula est visé par quatre autres procédures judiciaires dont il nie catégoriquement les accusations portées sur sa personne.

L’ancien président qui a porté très haut le flambeau du Brésil pour le faire rayonner dans le monde, a affirmé qu’il est victime de persécution judiciaire visant à empêcher sa candidature aux prochaines élections présidentielles en 2018. Il s’agirait donc pour le juge d’une chasse aux sorcières motivées par des mobiles politiques sur lesquels repose son action judiciaire, d’autant plus qu’aucune preuve crédible ne vient étayer sa culpabilité.

Lula Sondage gagnant

Lundi, une nouvelle enquête l’institut Datafolha a révélé l’intention de voter pour l’élection présidentielle qui aura lieu en 2018 au Brésil. D’après les résultats, Lula da Silva qui représente le Parti des travailleurs (PT) qu’il a fondé dans les années 80, est en tête des sondages avec 30 pour cent des intentions de vote comparativement à ses rivaux qui arrivent loin derrière.

Les enquêtes ont été menées en utilisant plusieurs scénarios possibles, parce que certaines parties n’ont pas officialisé qui leurs représenteraient lors des élections présidentielles.

Dans tous les scénarios présentés par Datafolha, le candidat PT Lula remporterait cette élection, au moins au premier tour, car aucun candidat n’a atteint la majorité absolue. On comprend pourquoi les forces négatives tremblent et veulent faire vite pour se débarrasser par des moyens détournés du meilleur candidat à l’élection présidentielle brésilienne. Cependant quelles sont leurs motivations réelles ?

Lula Resiste

Pour éviter cela, seul le peuple brésilien a la possibilité de déjouer ces plans diaboliques qui se dessinent, il a toutes les cartes entre ses mains, va-t-il saisir cette opportunité en or qui lui est offerte?

Traduction : MIRASTNEWS

Source : MIRASTNEWS avec Telesur

1 Trackback / Pingback

  1. Un grand complot ourdi contre l’ancien président Lula au Brésil ? L’appel sur la condamnation de Lula sera fait devant les tribunaux et l’ONU – MIRASTNEWS | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :