A la Une

Trump menace le Venezuela avec des « mesures économiques » si Maduro réunit l’Assemblée constituante

Descargar video

Le président vénézuélien a confirmé que l’Assemblée constituante aura lieu malgré les actions de l’opposition et l’animosité d’autres pays.

[Note de MIRASTNEWS : les Etats-Unis d’Amérique n’aiment pas qu’on intervienne dans leurs élections, comme le prouve la prise en otage des biens diplomatiques russes sur des éléments infondés, sans preuves. Cependant, les élections vénézuéliennes les intéressent au plus haut point, pourquoi ?]

Le président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump, a averti que Washington appliquera des « mesures économiques fortes et rapides » contre le Venezuela au cas où le président de ce pays, Nicolás Maduro, convoquerait l’Assemblée nationale constituante (ANC).

L’annonce par le président américain a été faite le lendemain du référendum convoqué par l’opposition pour protester contre la Constituante réalisée au Venezuela, dont les résultats ont été fortement contesté par le gouvernement de ce pays.

Il y a un mois, le secrétaire d’Etat, Rex Tillerson, avait prévu que Washington préparait « une liste très robuste des individus » du gouvernement bolivarien qui seraient sanctionnés par la Maison Blanche. Auparavant, le Trésor avait sanctionné plusieurs juges du Tribunal suprême de justice (TSJ) et vice-président exécutif, Tarek El Aissami.

La Constituante est toujours debout

Cependant, Maduro a déclaré lundi que les élections du 30 Juillet, dans lequel les constituants qui projetteront une nouvelle constitution pour le Venezuela seront désignés, auront lieu malgré les actions de l’opposition et l’immixtion d’autres pays.

« Ainsi convoquer une constituante pour l’indépendance et la souveraineté et que l’Europe déclare ce qu’ils veulent dire, nous ne nous soucions pas de ce que l’Europe dit », a déclaré Maduro lors d’une émission en direct à la télévision d’Etat vénézuélienne, se référant à l’appel de l’Union européenne d’annuler la réunion après le résultat du référendum de l’opposition.

« Que devrais-je dire ou dois-je entrer dans les affaires intérieures de l’Espagne ou de la Catalogne […] Je ne le ferai pas, mais vous, Mariano Rajoy, pointez votre nez au Venezuela », a-t-il dit, critiquant la position du président du gouvernement espagnol au sujet de Caracas.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :