A la Une

Les forces de Daech «démolies» à Raqqa, les FDS piétinent

© AFP 2017 DELIL SOULEIMAN

Les forces des djihadistes de Daech sont démolies à Raqqa et ils ne peuvent plus se défendre avec autant de rage qu’avant, a expliqué à Sputnik le représentant des Unités de protection du peuple (YPG).

Le représentant des Unités de protection du peuple (YPG), Nuri Mehmud, a dévoilé à Sputnik les détails de l’opération antiterroriste dans Raqqa.

«L’opération de libération de la ville [de Raqqa, ndlr] suit son cours avec succès. Les combattants des forces militaires syriennes ont réussi à mettre la main sur certains quartiers de la ville. Les forces des terroristes de Daech à Raqqa sont démolies et ils ne peuvent plus se défendre avec autant de rage qu’avant. Daech n’arrive plus à faire peur à la population avec ses menaces», a-t-il déclaré.

Selon M. Mehmud, la libération de Raqqa sera «un évènement crucial dans la lutte contre Daech et les conséquences positives de cet évènement auront de l’écho non seulement au Proche-Orient, mais dans le monde entier».

«Raqqa libérée deviendra un symbole important de la défaite de Daech et représentera un grand succès pour les forces combattant le terrorisme», a-t-il conclu.

Des unités de l’armée gouvernementale syrienne ont évincé les terroristes d’un certain nombre de villages des provinces de Raqqa et de Deir-ez-Zor, et ont repris le contrôle de quatre champs pétrolifères. Toujours selon des sources au sein de l’armée, la situation dans la plupart des régions du pays est positive. L’armée continue son offensive en éliminant les terroristes de Daech à Raqqa, Homs, Soueïda et Hama.

Source: Sputnik News – France

Raqqa : les FDS peinent à progresser dans la ville. L’armée avance dans le sud en direction de Homs et Deir Ezzor

manar-01644570015003954397

Selon le journal libanais al-Akhbar, la milice à majorité kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS)  peine à avancer dans la ville de Raqqa, 40 jours après le lancement de sa bataille pour la libérer de la milice wahhabite terroriste Daech.

pilonnage Malgré le soutien terrestre et aérien que lui procure la coalition internationale menée par les Etats-Unis, sa progression est bien en deçà des attentes. Cette bataille aurait du, en tout et pour tout, selon les prévisions des chefs des FDS,  prendre deux mois.

La mobilisation militaire de la Turquie et de ses alliés syriens dans la province nord d’Alep a joué un rôle dans la dispersion des forces kurdes. Une partie de celles-ci ont du  se rendre à Afrine pour la défendre contre les Turcs, ce qui a influé sur le cours de la bataille de Raqqa.

Des sources sur le terrain ont signalé pour al-Akhbar que les groupes kurdes font pression auprès de la coalition pour obtenir une position décisive contre les attaques turques contre Afrine et pour protéger la ville afin de consacrer pour Raqqa. « Pour les unités kurdes, la libération de Raqqa n’aura aucun sens si Afrine tombe entre les mains des Turcs », rapportent les sources.

Il est également question de divergences qui ont éclaté entre les FDS d’une part et la milice arabe des Forces d’élites syriennes (FES) dirigées par le pro saoudien Ahmad Jarba. Elles avaient éclaté lorsque Daech a attaqué les positions des FES dans un quartier de Raqqa, et les FDS ne leur ont pas porté secours.

Elles portent aussi sur la façon de gouverner Raqqa après sa libération, sachant que les FDS exigent un retrait des FES de la ville.

Des observateurs ont indiqué lundi que les FDS ont stoppé l’assaut contre Raqqa en raison des pertes énormes qu’elles ont essuyées et qui sont surtout causées par les engins piégés et la violence des batailles. Mais les FDS ont démenti ces informations, tout en reconnaissant que la bataille avançait lentement en raison du « grand nombre des engins piégés et des tunnels, lesquels imposent une tactique plus lente afin de garantir le minimum de pertes »,  dans ses rangs.

Le porte-parole des FDS, Talal Sello a en outre démenti sur son compte Facebook que les FES se soient retirées de la bataille.

Province sud-ouest de Raqqa
Province sud-ouest de Raqqa

Avancée de l’armée

Entretemps, l’armée syrienne poursuit sa progression dans le sud-ouest de Raqqa. Elle s’est empare de plus en plus de  puits de pétrole. Elle est aussi arrivée à la frontière avec la province de Homs avec Raqqa, et ne devrait pas tarder d’atteindre la province nord-ouest de Deir Ezzor.

Dans le désert syrien de la Badia, les forces gouvernementales syriennes et leur alliés poursuivent leur chasse aux miliciens de Daesh dans la province est de Homs.

Ils se trouvent désormais à 10 km de la localité d’al-Sakhna, dont la prise leur permettra d’obliger Daech à se retirer de quelques 10 mille Km2 des provinces de Homs, Hama et Raqqa, de sorte qu’il sera confiné à Deir Ezzor et à l’est de Raqqa, et dans certaines régions de Hassaké.

Les images vidéo ci-dessous illustrent le bombardement d’un QG de Daech dans l’entourage d’al-Sakhna dans la province est de Homs.

Source: Almanar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :