A la Une

2ème jour de la bataille du Jurd de Aarsale: le Hezbollah s’empare de la ligne de défense principale du front al-Nosra (vidéos)

Le Hezbollah  a intensifié la cadence de ses tirs de  missiles et d’artillerie dans le jurd libanais de Aarsale   et dans le Qalmoune syrien, région  infestée par les groupes terroristes à leur tête le front al-Nosra, branche d’al-Qaïda en Syrie.

Dernière évolution sur le terrain, ce samedi 15:00 heure de Beyrouth, la résistance a pris le contrôle du sommet du mont Dahr al-Houwwe, et y a arboré les drapeaux libanais et du Hezbollah.

Selon la télévision al-Manar, ce mont constitue la principale ligne de défense du front al-Nosra dans le jurd de Aarsale.

Il avait auparavant, lors de la première phase de cette opération vendredi,  pris une position importante du front al-Nosra dans ce mont,  situé à 2015 m au dessus du niveau de la mer et qui est le plus haut de tous à l’est du jurd de Aarsale. Les sources du front al-Nosra ont avoué la mort d’un chef de terrain et de  17 hommes armés.

Les miliciens du Nosra sont entièrement déroutés et une importante vague d’évasion est observée dans leurs rangs, a précisé Média de guerre. Ils ont lancé un appel au secours via les hauts-parleurs appelant les civiles de Aarsale à leur venir en aide. En vain.

Selon le correspondant d’al-Manar dans la région, les combattants du Hezbollah ont vu via leurs jumelles six drapeaux blancs qui ont été hissés par les miliciens du Nosra, non loin de Wadi al-Kheil, où se déroule ce samedi l’essentiel de la bataille.

Dans l’après midi de ce samedi, l’armée libanaise a indiqué qu’un méditateur qui menait les négociations entre les Libanais et le front al-Nosra pour une cessation des combats a été abattu dans un tir d’obus contre sa voiture. Selon le communiqué de l’armée libanaise, c’est le Nosra qui a bombardé le véhicule de Ahmad al-Fliti qui était le vice-maire de Aarsale. Cette version des faits dément celle propagée par les sites de la milice takfiriste qui prétendent que l’auteur du tir de roquette est le Hezboolah.

Avancées rapides

armee_syrienne_flita
Sur une hauteur à Flita, à l’ouest du Qalamoune syrien

Depuis vendredi matin, date du lancement de l’opération, la Résistance avait libéré d’importantes zones situées dans le sud-est du jurd . En même temps, il opérait avec l’armée syrienne dans l’ouest du Qalamoune syrien où il s’est emparé de plusieurs hauteurs du jurd de Flita.

Ce Samedi matin,  les frappes aériennes des positions des éléments armés se sont poursuivies avec l’aide de l’aviation militaire syrienne. Les détonnations étaient clairement entendues dans les régions proches de l’Anti-Liban, a rapporté ANI, l’agence de presse officielle libanaise.

Toujours selon ANI, les accrochages se poursuivent avec intermittence au sud et à l’est de Aarsale. L’armée impose toujours un cordon militaire dans le but de repousser l’infiltration d’éléments armés aux abords de la localité de Aarsal, toujours selon la même source.

Dernières évolutions, d’après Média de guerre:  les combattants  du Hezbollah avancent à l’est du jurd de Aarsal pour s’emparer de nouvelles  hauteurs. L’artillerie du Hezbollah ciblent des éléments du Front al-Nosra dans la vallée de  Wadi el-Kheil alors que les chasseurs syriens effectuent des raids contre les miliciens du Front alNosra sur la route qui sépare le Qalamoun syrien du jurd de Aarsal libanais.

La prise de contrôle vendredi de la colline d’ al-Qanzah permet à l’artillerie du Hezbollah de bombarder les positions du front alNosra plus facilement.

Ces derniers développements sur le terrain interviennent  après la libération vendredi de plusieurs vallées au sud-est de Aarsal: wadi al-Daqiq, wadi al-Zaarour, la plaine de Rahoua, la position Dahr al-Houwwe, et la position Taftanaz sur le mont d’al-Qanzah, dont deux collines qui abritaient trois positions d’alNosra, . Terminant ainsi la première phase de l’opération de libération du jurd de la ville.

Les dernières images vidéo publiées par Média de guerre illustrent l’utilisation d’un missile de coute portée qui bombarde les positions arrières des terroristes, situées dans le triangle Wadi-Ouayni et Wadi-AlKheil dans le jurd de Aarsale.

Source: Almanar, Médias

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :