A la Une

Sanctions antirusses: Moscou doit préparer une riposte «douloureuse» + Notre commentaire

© Sputnik. Alexey Filippov

Notre commentaire

Les sanctions antirusses ne sont pas des sanctions économiques. Car les sanctions économiques trouvent leur justification régalienne lorsque des fautes économiques sont commises. Par exemple lorsque des sorties de fonds vers des paradis fiscaux se réalisent de façon illicites ou lorsqu’une société ne déclare pas tous ses profits en trafiquant les chiffres; il s’agit dans le cas d’espèce de fautes économiques à sanctionner pour redresser les torts, empêcher la récidive et la contamination du système. Il y a là une justification basée sur des preuves certaines sur lesquelles s’appuie la sanction proportionnée. Or les sanctions occidentales ne sont basées que sur du « vent », sans apport de preuves irréfutables. Elles se reposent sur des appréhensions injustifiées souvent sans logique ou s’appuyant sur des éléments inventés de toutes pièces uniquement dans le but de nuire et de faire fléchir la partie adverse, qui a pourtant la raison de son côté. Ces types de sanctions sont de natures extra-économiques et donc basées sur des motifs politiques aléatoires ; c’est la raison pour laquelle nous les nommons des sanctions anti-économiques. Dès lors, la partie créant la nuisance qui se base sur des éléments subjectifs devra également être sanctionnée de façon asymétrique sur tous les plans, de façon à ce que les contremesures ramènent à la raison et dissuadent définitivement les contrevenants, pour arrêter net le flot hémorragique des mesures injustifiées et éveiller la prise de conscience chez la partie adverse, afin que de tels actes ne se reproduisent plus.

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

La Russie ne doit pas laisser passer l’alourdissement des sanctions voté ce mardi par la Chambre des représentants du Congrès. Selon le sénateur russe Konstantin Kossatchev, il faut riposter d’une manière «non symétrique, mais douloureuse».

Le vote du Congrès américain sur de nouvelles sanctions contre la Russie témoigne du fait que la dégradation postérieure des relations entre la Russie et les États-Unis devient inévitable, il faut adopter des mesures de rétorsion qui seraient «douloureuses» pour Washington, estime le sénateur russe Konstantin Kossatchev.

«Que faut-il faire? Tout d’abord, il ne faut pas faire de bruit. Notre réponse officielle devrait être donnée une fois la loi déjà adoptée (ce qui, hélas, est à ne pas douter). Deuxièmement, il faut préparer cette réaction, car elle doit être obligatoire. Non symétrique, mais douloureuse pour les Américains», a écrit Konstantin Kossatchev sur son compte Facebook.

Константин Косачев

Il y a 2 heures ·

После встречи двух президентом в Гамбурге я высказал осторожную надежду, что она может стать предвестием прорыва в отношениях между Россией и США. Надежда умирает последней, но она умирает. Судя по монолитному голосованию в Палате Представителей по санкционному пакету против России, Ирана и КНДР, не будет не только прорыва, но и нормализации. Более того, дальнейшая деградация двустороннего сотрудничества становится неизбежной, хотя дальше вроде бы уже некуда. Что происходит? Afficher la suite

Selon le sénateur, cette réponse devrait être donnée non seulement en réponse à la loi en question, mais aussi à toutes les démarches précédentes des États-Unis à l’encontre de l’immobilier et des diplomates russes.

La Chambre basse du Congrès des États-Unis a adopté mardi à une quasi-unanimité de nouvelles sanctions contre la Russie, un projet qui provoque la colère de Moscou mais aussi de l’Europe, car il permettrait de sanctionner des entreprises européennes.

Le texte, adopté par 419 voix contre trois, doit maintenant être approuvé par le Sénat et promulgué ou non par le Président. On ignore pour le moment la date du vote à la Chambre haute.

La Maison-Blanche a fait savoir que Donald Trump n’avait pas encore pris de décision quant à la promulgation du texte, qui pourrait compromettre ses projets de rapprochement avec Moscou. Il pourrait toutefois être adopté avec une marge suffisante pour passer outre un éventuel veto présidentiel.

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :