A la Une

Maduro à Trump: « Arrêtez l’agression contre le Venezuela, cessez de s’immiscer dans les affaires Latino-Américaines »

Les gestes du président vénézuélien Nicolas Maduro lors d’une rencontre avec ses partisans à Caracas, Venezuela, le 26 juillet 2017. © Miraflores Palace / Reuters

Les Etats-Unis d’Amérique doivent abandonner leur politique interventionniste envers le Venezuela et se détourner des affaires intérieures d’autres pays d’Amérique Latine, a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro dans un message adressé à Donald Trump en parlant à RT.

Dans une interview avec RT Espagnole, Maduro a souligné que son pays s’efforce de vivre en paix avec ses voisins et a appelé le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump à céder à la raison et à mettre fin à la politique agressive de son administration envers le gouvernement vénézuélien.

« En tant que président, je fais l’appel au président Donald Trump: arrêtez l’agression envers le Venezuela. Le Venezuela est une base fondamentale de la stabilité dans l’ensemble du bassin des Caraïbes », a déclaré Maduro, ajoutant qu’il espère que ses mots ne vont pas tomber aux oreilles d’un sourd.

« Pensez bien, les stratèges des Etats-Unis d’Amérique, le Venezuela veut vivre en paix, il veut vivre tranquillement. Arrêtez votre agression », a déclaré Maduro. Il a ajouté que, dans le pire des cas, « la révolution bolivarienne devra prendre les armes et nous nous battrons encore sous le même drapeau et à travers notre frontière ».

Tentative de blocus

Éreintant les États-Unis d’Amérique pour leurs tentatives de perturber l’économie vénézuélienne avec un « blocus indirect » visant le système financier du pays, Maduro a déclaré que le Venezuela est prêt à « tout scénario ».

Le but ultime de ce blocus est de déclencher un défaut de l’économie vénézuélienne, a déclaré Maduro, ajoutant que les États-Unis ont tenté de faire la même chose en 2015 et 2016, sans succès.

« Nous avons le pouvoir économique, la capacité économique. Le Venezuela a toujours payé toutes ses factures, a respecté ses obligations. Et cela il le fera en 2017, 2018 et 2019 », a-t-il assuré, ajoutant que le bien-être économique du Venezuela ne dépend pas exclusivement de Washington.

« Si nous souffrons par le nord, les routes menant vers l’ouest, vers le sud et vers l’est, heureusement, resteront ouvertes pour le Venezuela », a-t-il souligné.

L’opposition est devenue radicale

En ce qui concerne les troubles persistants du Venezuela qui ont ravagé le pays d’Amérique Latine depuis avril, Maduro a déclaré qu’il croit que la solution à la crise ne sera atteinte que par « la démocratie, le vote populaire ».

On estime que plus de 100 personnes ont perdu la vie dans des affrontements violents entre les partisans du gouvernement et les militants de l’opposition au cours des quatre derniers mois. L’opposition a accéléré son activité de protestation à la veille de l’élection de l’Assemblée nationale constituante (ANC), prévue pour le 30 juillet, annonçant une semaine de manifestations et le lancement d’une grève nationale de deux jours qui a débuté mercredi.

Maduro a déclaré qu’il tentait de se joindre à l’opposition et de s’engager avec eux dans un processus politique qui aurait été dans le cadre de la loi.

« En mai, j’ai passé trois semaines et demi à chercher un dialogue direct avec l’opposition pour qu’ils deviennent membres de l’Assemblée constituante, mais ils ont refusé », a-t-il ajouté, ajoutant que l’opposition s’est trouvée en spirale descendante depuis qu’elle a refusé sa proposition.

« Ils sont allés à la droite radicale. Ils sont devenus prisonniers de stratégies de violence locale, ne donnant pas la place même aux groupes de personnes qui ont voté pour eux. « 

Les relations russes plus fortes

Les turbulences politiques en cours dans le pays n’ont pas affecté la coopération stratégique du Venezuela avec la Russie, d’abord et avant tout dans l’industrie du gaz et du pétrole, a déclaré Maduro à RT, ajoutant que cette coopération est en train de se renforcer.

« Nous avons une forte alliance avec la Russie », a-t-il déclaré, soulignant spécifiquement la décision de la Russie de stimuler les investissements dans le bassin pétrolier de l’Orénoque et l’industrie vénézuélienne du gaz.

« Je peux dire qu’au cours du deuxième semestre, nous signerons des documents importants qui élargiront les investissements mutuels entre les entreprises russes de pétrole et de gaz et notre PDVSA [Petróleos de Venezuela, S.A., une société de pétrole et de gaz naturel] ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Pour comprendre ce qui se passe au Venezuela, procurez-vous le livre ci-dessous. Écrire à mossinguej@yahoo.fr ou cliquer sur le lien suivant: https://www.amazon.fr/GEOSTRATEGIE-ET-GEOECONOMIE-DE-LENERGIE/dp/2955178004

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :