A la Une

S.Nasrallah : Nous avons accompli à Ersal une grande victoire, le Hezbollah prêt à livrer les régions libérées à l’armée

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a évoqué une grande victoire du  Hezbollah face aux takfiristes du Front al-Nosra dans le Jurd d’Ersal. Une  victoire qui a été réalisée en 48 heures.

L’image finale de la victoire sera parachevée grâce aux évolutions sur le terrain ou via les négociations en cours. Sayed Nasrallah a dans ce contexte fait état de négociations plus ou moins sérieuses entre une partie officielle libanaise et le Front al-Nosra.

Sayed Nasrallah a en outre remercié tous ceux qui ont soutenu la résistance dans cette bataille et a affirmé que le Hezbollah est prêt à livrer les régions libérées à l’armée.

Et puis à la fin de son discours, le numéro un du Hezbollah a retenu ses larmes en s’adressant dans un ton émouvant à tous les martyrs, blessés, et à leurs familles ainsi qu’à tous les combattants dans les différentes champs de bataille.

Voici les principaux points de son discours :

Avant de faire le point sur la bataille d’Ersal, je voudrais saluer les habitants d’AlQuds et de la Cisjordanie qui se sont mobilisés pour défendre la mosquée sainte d’AlAqsa, et réalisé une victoire en forçant l’ennemi à retirer les portes métalliques installés aux alentours d’al-Aqsa.

En second, je voudrais remercier mon frère, Sayed Abdel Malek al-Houthi (numéro un d’Ansarullah) qui s’est dit prêt à ce que les Yéménites se tiennent aux cotés de la résistance dans sa lutte contre l’ennemi sioniste au Liban, en Palestine et en Syrie.

Dans tous les pays arabes, c’est au Yémen qu’ont eu lieu les manifestations les plus grandes en soutien à la mosquée d’AlAqsa. J’appelle ceux dans le monde arabe à réviser leur position envers le Yémen.

Par ailleurs, à l’occasion du 1er aout, fête de l’armée libanaise, je voudrais féliciter les dirigeants et les soldats de l’armée, nos partenaires dans l’équation d’or : armée-résistance-peuple.

Aussi je voudrais saluer les sacrifices de l’armée syrienne.

Dans mon discours, je ne commenterai pas les positions de Donald Trump ni celles des responsables américains pour ne pas

L’objectif de la bataille d’Ersal

L’objectif de cette bataille est de déloger les hommes armés du Jurd d’Ersal et des territoires libanais. Leur danger est connu par tout le monde. Leur lutte est un droit clair et indéniable. Ceux qui en doutent peuvent demander les habitants de Hermel, Labwé, Baalbek, Qaa, Ersal, Zahlé… et de toute la Békaa qui ont souffert des voitures piégées, des roquettes et des Kamikazes.

Quand au Timing de cette bataille, elle a été reportée depuis 2015, au moment où nous avions libéré plusieurs parties du Jurd.

La question qui importe c’est pourquoi on a tardé et non pas pourquoi elle a été lancée maintenant. Le Jurd est de nouveau devenu une base pour préparer des voitures piégées et des kamikazes, après le démantèlement de leurs cellules présentes dans le pays.

Il ne s’agit pas de décision iranienne ou syrienne, même en ce qui concerne le jurd de Flita (Syrie). Nous avions demandé l’aide de la Syrie pour lancer la bataille dans cette région, mais la décision était purement interne. Les préparatifs avaient été lancés l’hiver dernier, et la collecte de renseignements, ainsi que les préparatifs logistiques et humains avaient débuté au printemps. Nous avons préféré lancer la bataille après le mois du Ramadan. Cela n’a rien à voir avec les négociations sur la Syrie à Genève, ou les développements à AlQuds, ou avec le président Trump. Ce genre de bataille ne se décide pas des jours à l’avance, mais plutôt des mois au minimum.

Je ne n’entrerai pas non plus dans des polémiques stériles en réaction à certains responsables libanais. Nous sommes dans une bataille qui détermine le sort du pays.

Une victoire militaire très grande

Dès le début, nous avons dit que les évolutions sur le terrain parleront d’elles-mêmes de cette bataille. Permettez-moi, d’entrer dans certains détails. Vous avez tous vu à la télévision, la difficulté du terrain : des montagnes très hautes et des vallées. Le Front al-Nosra occupait environ 100 km2 du Jurd. Les combats dans cette zone sont des plus difficiles.

Dans ces montagnes, il y a un ennemi en état de défense et bien protégé par les tunnels et les remparts mis en place, voire dans les caves naturelles qui constituent la meilleur fortification qui soit. Cet ennemi n’a pas de problèmes non plus sur le plan  des effectifs et des aides…

Alors que nos combattants sont à découverts et sont soumis aux tirs de l’ennemi. Ils traversent à pieds toutes ces terres. Il n’y avait pas de facteur de surprise parce qu’on proposait des règlements depuis des mois.

Grâce à Dieu, au plan bien étudié et aux expertises de nos commandants et de nos combattants, à la bravoure et au grand enthousiasme des combattants, à la sagesse de notre direction, tous ces facteurs ont permis de réaliser une grande victoire militaire sur le terrain.

Les deux premiers jours ont constitué un tournant dans la bataille et cette victoire a surpris tout le monde. Avec une telle rapidité, et le moins de pertes possibles, il s’agit d’un exploit.

Dans le jurd de Flita, le combat était mené conjointement avec l’armée syrienne. Ce secteur a été totalement libéré.

La localité d’Ersal sécurisé grâce à l’armée

Ce que l’armée a fait aux alentours d’Ersal est très important pour cette victoire. Elle a sécurisé la localité d’Ersal en empêchant toute tentative d’infiltration de la part des takfiristes avec lesquels elle a échangé des tirs à plusieurs reprises depuis la semaine dernière.

Grâce à la présence de l’armée libanaise, les groupes armés ont compris que leurs arrières n’étaient pas protégés.

Dans plusieurs communiqués, l’armée a fait part de confrontation avec ces groupes, ce qui leur a fait comprendre que non seulement le Hezbollah les combat mais aussi l’armée libanaise.

La localité d’Ersal a été sécurisée grâce à l’armée libanaise. Celle-ci a également protégé les réfugiés syriens et les a rassurés, même dans les secteurs qui ne sont pas sous son contrôle.

Le retrait des brigades Ahl al-Cham au 2nd jour de la bataille

Nous devons également mentionner le comportement responsable du groupe armé les Brigades Ahl al-Cham, dans le Jurd d’Ersal. Ils ont participé aux combats contre nous lors du premier jour, mais ils ont compris, au deuxième jour de la bataille qu’il n’y avait pas d’issue, et ont acquiescé nos appels, en décidant de se retirer des lignes du front vers les camps de réfugiés afin de protéger leurs familles présentes sur place.

Nous avons assuré leur retraite, et les civils à Wadi Hmayed n’ont pas été touchés, et ils ne le seront pas. Nous sommes prêts, en coopération avec les armées libanaise et syrienne, à assurer l’évacuation des combattants des Brigades Ahl el-Cham vers le territoire syrien. Nous leurs assurons cela publiquement.

Daesh veut humilier al-Nosra

S’agissant du Front al-Nosra, ils n’ont pas pris au sérieux nos appels au début. Sachez que nous ne menons pas cette guerre parce qu’on recherche des victoires. Nous ne sommes pas en manque de victoire. Quand la bataille a commencé et les plus hautes montagnes ont été libérées par la résistance. Ils (les miliciens du Nosra)  se sont mal comportés. Ils ont perdu la majorité du Jurd et ont essuyé des revers. Le front al-Nosra est actuellement confiné dans une petite zone. Al-Nosra est pris en tenaille entre l’armée libanaise, nos combattants, et ceux de Daesh. Ces derniers refusent d’aider al-Nosra et cherchent à les humilier. Ils posent comme condition l’allégeance des membres de la branche d’Al-Qaïda en Syrie à leur califat Abou Bakr al-Baghdadi.

Malgré la violence des combats, la localité d’Ersal est restée en sécurité.  Nous avons veillé à ne commettre aucune erreur. Cette localité et sa population n’a jamais été la cible. Certains ont essayé de nous accuser de vouloir porter atteinte aux habitants de ce village mais cela est infondé et a pour objectif de semer la division sectaire.

Le Hezbollah prêt à remettre à l’armée les régions libérées

Le Hezbollah aspire à assurer la stabilité, la paix et la dignité à la population d’Ersal.

Nous sommes prêts au lendemain de la fin de la bataille à remettre à l’armée tous les terrains et les positions libérés, si elle le demande. Nous souhaitons que l’armée libanaise reprenne le contrôle de ces secteurs le plus tôt possible afin que les habitants d’Ersal puissent se rendre à nouveau dans leurs terres.

Jamais nous n’allons porter atteinte aux habitants de cette ville.

La page militaire d’al-Nosra au Liban sera définitivement tournée

Actuellement, notre objectif est de déloger les miliciens d’al-Nosra. Nous progressons toujours sur le terrain, et j’ai conseillé de continuer à progresser lentement parce que les terroristes tentent de s’approcher des camps des réfugiés.
C’est pour cela que les moyens militaires doivent être utilisés avec précaution. Nous ne voulons aucune bavure qui porterait atteinte aux civils ou aux réfugiés. Et nous ne sommes pas pressés. Nos responsables militaires ont réalisé de grandes avancées sans de lourdes pertes.

Je demande toutefois aux médias de ne pas nous fixer  d’ultimatum. Nous avons tout le temps, et le sang de nos combattants nous est très cher. Si en prenant notre temps nous obtenons le retrait des combattants des groupes armés, cela sera dans notre intérêt. Prenons le temps de mener des négociations utiles et laissez les combattants mener cette bataille sans aucune pression.
Sur le plan des négociations: hier, de véritables pourparlers ont été entamés entre une partie officielle libanaise et le front al-Nosra. L’occasion se présente actuellement si le front al-Nosra recherche vraiment une sortie de crise. Je les appelle à faire preuve de plus de sérieux. Nous ne sommes pas concernés directement par les négociations.

Nous sommes aujourd’hui face à une grande victoire qui sera parachevée, si Dieu le veut : soit sur le terrain, soit via les négociations. Et les terrains (du jurd d’Ersal) seront à nouveau entre les mains de leurs propriétaires. La page militaire du Front al-Nosra au Liban sera définitivement tournée. La menace sécuritaire demeurera certes, cela est sans doute, mais pas la menace militaire.

Cet exploit offert à tous les Libanais et aux peuples de la région

Nos combattants et nos blessés offrent cet exploit à tout le peuple libanais et aux peuples de la région qui ont subi les atrocités de ce terrorisme takfiriste.

Dans cette bataille contre le terrorisme, nous ne nous attendons au remerciement de personne, nous faisons notre devoir envers Dieu et notre peuple.

Nous devons nous arrêter sur le grand soutien religieux, politique, artistique, médiatique et autres, affiché par la population libanaise envers les combattants. Je remercie quiconque a soutenu la résistance par un mot, une prière, un sourire…

Message sentimental de S.Nasrallah

A  tous ceux qui ont présenté les sacrifices : les martyrs, les blessés, les combattants à Ersal et ailleurs ainsi que leurs familles. (Retenant ses larmes) J’ai cherché comment m’adresser à vous, je me suis alors rappelé que dans la ziyarat (visite pieuse) adressée aux Imams d’Ahlul Beit du prophète Mohammad (S) ont dit: « Que mon père, ma mère et moi-même soient en rançon pour vous. Comment décrire l’excellence de votre louange, faire le compte de la beauté de vos épreuves ! Par vous, Dieu nous a fait sortir de l’humiliation. Et nous a délivrés des flots des tourments, nous a sauvé des bords de l’abime des perditions ».

A vous tous, aux martyrs, à chaque père, mère, épouse, je vois en vous les héritiers des ces Imams qui suivez leur chemin. Dans chaque femme d’entre vous, je vois Sayeda Zeinab (petite fille du prophète Mohammad ‘S’) qui a dit après la tragédie de Kerbala : « Je n’y ai vu que la beauté ».

Dans vos hommes on voit l’altruisme d’al-Abbas et l’esprit de l’Imam Hussein ‘S’, qui lorsqu’il a été encerclé par tout le monde il a dit sa fameuse phrase : « halte à l’humiliation ».

Permettez-moi de vous dire: je suis incapable de faire votre éloge. Vous n’avez jamais refusé d’offrir votre sang, vos chers fils… Vous avez réussi dans toutes les épreuves et les difficultés. Grâce à vous et à vos fils, Dieu nous a fait sortir de l’humiliation de l’occupation, de la faiblesse, de la peur, de la défaite, du mépris, du meurtre… Ainsi, notre peuple jouit de la sécurité dans toutes les localités et villages. Que Dieu accepte vos œuvres et vous récompense dans la vie de l’au-delà et vous protège et vous accorde la victoire dans la vie d’ici-bas.

Source: Almanar, Médias

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :