A la Une

Poutine dit que la Russie réduira la présence diplomatique des États-Unis de 755 personnes

© Sputnik/ Sergey Guneev

La présence diplomatique des Etats-Unis d’Amérique en Russie sera réduite de 755 personnes, a annoncé dimanche le président russe Vladimir Poutine.

Le président a déclaré que la réduction rendrait égales les missions diplomatiques de la Russie et des États-Unis d’Amérique dans les deux pays.

« Le personnel des missions diplomatiques des Etats-Unis d’Amérique en Russie sera réduit de 755 personnes et sera maintenant égal au nombre de personnel diplomatique russe aux États-Unis d’Amérique, 455 personnes de chaque côté », a indiqué M. Poutine dans une interview à la chaîne Vesti.ru.

Poutine a souligné qu’il croit que la réduction est considérable étant donné que plus d’un millier de personnel des Etats-Unis d’Amérique qui vivent actuellement et travaillent en Russie devront retourner aux États-Unis d’Amérique.

« Parce que plus d’un millier d’employés, des diplomates et du personnel technique ont travaillé et travaillent encore en Russie, et 755 d’entre eux devront arrêter leur travail dans la Fédération de Russie. C’est considérable », a ajouté M. Poutine.

Plus tôt cette semaine, le Congrès des États-Unis a approuvé un projet de loi sur de nouvelles sanctions contre l’Iran, la Corée du Nord et la Russie, et la Maison-Blanche a déclaré que Donald Trump avait l’intention de le signer. Les sanctions, si elles sont adoptées, imposeront d’autres mesures restrictives à la Russie, en particulier contre l’industrie de l’énergie, en raison de la soi-disant ingérence présumée de Moscou dans les élections présidentielles des Etats-Unis d’Amérique de 2016 et dans les affaires intérieures de l’Ukraine.

S’exprimant sur les nouvelles sanctions, Poutine a déclaré que la Russie ne quitterait pas le projet de loi du Congrès sans réponse. Cependant, a déclaré M. Poutine, il s’oppose aux limitations dans toutes les activités conjointes avec les États-Unis d’Amérique qui « pourraient être sensibles » à Washington.

« Nous pourrions imaginer, théoriquement, qu’un jour un moment viendrait lorsque les dégâts des tentatives de pression sur la Russie seront comparables aux conséquences négatives de certaines limites de notre coopération. Eh bien, si ce moment arrive, nous pourrions discuter d’autres options de réponse. Mais j’espère que cela ne viendra pas à cela. À ce jour, je suis contre.

DÉTAILS À SUIVRE

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :