A la Une

Les scientifiques russes découvrent le secret pour produire six fois plus de pétrole

© Sputnik/ Victor Filatov

Des scientifiques de l’Université d’Etat de Tyumen, un centre de recherche en Sibérie, en Russie, ont annoncé une percée technologique dans la production pétrolière qui peut stimuler le développement du pétrole en créant des réactions chimiques souterraines.

Un groupe de scientifiques de la Sibérie, en Russie, a annoncé la création d’une nouvelle technologie pour la fracturation thermochimique des gaz, rapporte RIA Novosti.

« La technologie permettra à notre économie d’accroître la croissance de la capacité de production d’électricité sans une exploitation extensive des ressources naturelles », estime Galina Lazareva, une scientifique qui a travaillé sur un modèle mathématique pour le projet.

Pour produire l’équipement nécessaire et faire des tests « dans le domaine », l’Université de Tyumen a travaillé en collaboration avec l’Université de la physique biochimique de N. M. Emmanuel, l’usine Sibneftemash et une société de services appelée The Oil Technology Center.

La nouvelle méthode est capable de concurrencer les étrangers qui sont maintenant présents sur le marché russe.

En particulier, le développement pourrait devenir une alternative à la fracturation hydraulique, qui est originaire de Russie, mais a été largement appliquée aux États-Unis d’Amérique pour produire du pétrole de schiste.

Alors que la fracturation hydraulique consiste à forer et à injecter du liquide dans le sol à haute pression afin de fracturer des roches de schiste pour libérer le combustible fossile, la fracturation thermochimique des gaz est un tout nouveau jeu de balle.

Les réactifs sont transportés vers les couches productives (une zone où le pétrole est présent), où elles sont ensuite mélangées. La réaction chimique émet de la chaleur et du gaz. En conséquence, une grande fissure apparaît dans la roche souterraine, les hydrocarbures et l’eau sont chauffés, ce qui rend l’extraction de pétrole beaucoup plus facile. Cela augmente le plafond de la productivité d’un puits de pétrole.

En outre, la technologie est écologique. Le principal composant appliqué est le nitrate d’ammonium, qui est souvent utilisé comme engrais. Lorsqu’il se décompose, l’eau et l’azote sont les seuls éléments restants.

Si la technologie est implémentée dans l’industrie pétrolière, les volumes de production de pétrole peuvent être jusqu’à six fois plus grands, a déclaré l’Université d’Etat de Tyumen dans un communiqué.

La mise en œuvre de la technologie peut avoir des résultats différents (toujours positifs) en fonction des propriétés du réservoir de pétrole et de la qualité du pétrole lui-même, a expliqué le professeur Konstantin Fedorov, consultant scientifique du projet et directeur de l’Institut physico-chimique de la Université d’Etat de Tyumen.

Le professeur Fedorov a révélé des statistiques impressionnantes pour illustrer ses résultats : en moyenne, la production de pétrole augmente de 1,7 à 6 fois, mais il existe des cas où une augmentation de 10-20 fois a été mesurée. La durée de l’amélioration persiste environ 300 à 1000 jours. L’application de la technologie a jusqu’à présent atteint presque 100% de succès.

Le Oil Technology Center effectue des essais expérimentaux et industriels dans les champs pétroliers qui appartiennent à Lukoil et à Rosneft. La société de services envisage de mettre la nouvelle technologie à plus large portée – elle sera bientôt appliquée dans les champs pétrolifères d’autres grandes compagnies pétrolières russes telles que Tatneft, Bashneft et Gazprom Neft.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :