A la Une

Poutine et Xi acceptent de « traiter de manière appropriée » du test de la Corée du Nord, exhortent tous les côtés à montrer de la retenue »

© Mihail Metzel / Sputnik

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois, Xi Jinping, ont convenu qu’il est important d’empêcher le chaos sur la péninsule coréenne et ont appelé à une solution diplomatique à la crise, suite aux nouvelles du dernier test nucléaire mené par Pyongyang.

« Les deux leaders ont accepté de respecter l’objectif de la dénucléarisation dans la péninsule coréenne et de maintenir une communication et une coordination étroites pour faire face à la nouvelle situation », a déclaré l’agence de presse chinoise Xinhua.

Les présidents se sont rencontrés dans la ville chinoise du sud-est de Xiamen pour le neuvième sommet BRICS, prévu pour le 3 au 5 septembre.

Le porte-parole du président russe, Dmitry Peskov, a déclaré que Poutine et Xi avaient « exprimé leur profonde préoccupation à l’égard de cette situation », ajoutant que les deux dirigeants ont souligné l’importance de « prévenir le chaos sur la péninsule [coréenne] ainsi que « l’importance pour que toutes les parties puissent faire preuve de retenue et se concentrer sur la recherche de la résolution [de la crise] uniquement de manière politique et diplomatique ».

Il a également déclaré que Poutine et Xi appelaient la nucléarisation de la péninsule coréenne « absolument inacceptable ».

Le porte-parole du président russe a ajouté que Poutine a déjà discuté de la situation avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors d’une conversation téléphonique. Poutine « a appelé la communauté internationale à ne pas céder aux émotions et à adopter une approche raisonnable et équilibrée », a déclaré Peskov.

Il a poursuivi en disant que la Russie est prête à « participer à toutes les discussions pertinentes [concernant une réponse aux actions de la RPDC] au sein du Conseil de sécurité de l’ONU et dans d’autres formats ». Peskov a ajouté que les sanctions imposées à la Corée du Nord jusqu’ici n’avaient « pas conduit à un résultat positif » et la « situation laisse beaucoup à désirer ».

Plus tôt dans la journée, le ministère russe des Affaires étrangères a condamné le test nord-coréen, ajoutant que, dans une situation comme celle-ci, il est essentiel « de garder le sang-froid et de freiner tout acte susceptible de provoquer une nouvelle escalade des tensions ».

Le test est « un autre exemple du mépris de Pyongyang » des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et du droit international, a déclaré le ministère dans un communiqué.

« Nous ne pouvons que regretter le fait que la direction de la RPDC [Corée du Nord] crée de graves menaces pour la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne et dans toute la région par ses actions, qui visent à saper le régime mondial de non-prolifération. La poursuite de cette ligne est lourde de graves conséquences pour la RPDC elle-même. »

Dimanche, les médias d’Etat nord-coréen ont signalé que Pyongyang a testé avec succès une bombe à hydrogène qui peut être montée sur un missile balistique intercontinental (ICBM). Le test a suivi les affirmations de Pyongyang selon lesquelles, il a développé un nouveau nucléaire hydrogène qui est plus avancé suffisamment petit pour être installé sur un ICBM.

Le test de la bombe a été un « succès parfait » et a été une étape « significative » pour compléter le programme d’armes nucléaires du Nord, a rapporté la télévision publique.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :