A la Une

CONSEIL DE SÉCURITÉ DES NATIONS UNIES : La Russie et la Chine appellent à la paix – condamnent le test nucléaire de la RPDC, les Etats-Unis d’Amérique souhaitent prolonger les tensions.

Les Ambassadeurs de Chine et de Russie ont parlé d’une seule voix devant le Conseil de sécurité des Nations Unies lors d’une session spéciale consacrée à la discussion sur la détonation du 3 septembre de la Corée du Nord, de ce qui est considéré comme une Bombe à hydrogène.

Chaque pays a maintenu un engagement ferme à l’égard de la politique dite de « double blocage » qui appelle la Corée du Nord et la Corée du Sud, ainsi que les États-Unis d’Amérique à cesser les essais de missiles et d’armes. La Russie et la Chine demandent également aux Etats-Unis d’Amérique, la Corée du Sud et le Japon à cesser de faire des exercices militaires provocateurs, et appellent en plus à des pourparlers directs entre Pyongyang et Washington.

L’ambassadeur de Russie à l’ONU Vasily Nebenzya a déclaré à ce propos :

    « Nous appelons à la communauté internationale à ne pas être gouvernée par l’émotion, mais à aborder la situation de manière calme et équilibrée.

    Moscou souligne une fois de plus qu’une solution globale aux problèmes nucléaires et autres dans la péninsule coréenne ne peut être réalisée que par des moyens politiques et diplomatiques, y compris par la médiation du Secrétaire général de l’ONU ».

    Aucune solution militaire à la crise de la péninsule coréenne – Ambassadeur de Russie à l’ONU https://t.co/63yp5FopXD pic.twitter.com/LO5jWqg68C

    – RT (@RT_com) 4 septembre 2017

L’ambassadeur de Chine à l’ONU, Liu Jieyi a déclaré que son pays exhorte vivement la Corée du Nord à « arrêter de prendre des mesures qui sont une erreur, dans la détérioration de la situation et contraires à la ligne de ses propres intérêts et de revenir sur la voie de la résolution du problème par le dialogue ».

Liu a en outre appelé tous les membres du Conseil de sécurité de l’ONU à adopter les politiques du double blocage sino-russe.

Alors que Nikki Haley, l’ambassadeur de l’Amérique à l’ONU, a déclaré que la Corée du Nord « prie pour la guerre », une guerre que les États-Unis d’Amérique refusent d’exclure, Julian Assange, qui suit de près les événements autour de la Corée, a suggéré qu’il est dans l’intérêt des États-Unis d’Amérique de provoquer la Corée du Nord afin de justifier la mise en place des armes de destruction massive à proximité de la frontière chinoise.

    La Corée du Sud est Cuba de la Chine. En provoquant un conflit avec le Nord, les États-Unis d’Amérique créent une couverture pour placer THAAD etc. sur la frontière chinoise. 1/

    – Julian Assange 🔹 (@JulianAssange) 4 septembre 2017

    2 / Le but ultime consiste-t-il à obtenir des armes nucléaires des Etats-Unis d’Amérique en Corée du Sud ? Dans l’affirmative, attendez-vous à ce que la Chine agisse. Elle a beaucoup de leviers économiques et militaires.

    – Julian Assange 🔹 (@JulianAssange) 4 septembre 2017

Si tel est le cas, les États-Unis d’Amérique sont beaucoup moins intéressés par la paix que dans le prolongement du conflit que la Chine et la Russie ont exhorté toutes les parties à dés-escalader immédiatement.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Duran

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :