A la Une

Séoul est prêt à «détruire irrémédiablement» la Corée du Nord + Notre commentaire

© REUTERS/ Yonhap/Seo Myeong-gon

Notre commentaire

Ce que Séoul appelle le « vrai dialogue » est en réalité le faux dialogue initié par les Etats-Unis d’Amérique qui ont fermé toutes les portes de la vraie négociation depuis la guerre de Corée, ayant pour seules réponses le maintien de l’état de guerre entre la Corée du Nord insoumise et eux, ainsi que l’instauration des sanctions unilatérales perpétuelles pour affamer le peuple nord-coréen comme celui de Cuba. A Cuba d’ailleurs ils ont occupé manu-militari Guantanamo situé dans le sud-est de Cuba dans la région de Caimanera, une localité cubaine dans laquelle les Etats-Unis d’Amérique ont placé une base militaire extra-territoriale, que semblent avoir placé dans les oubliettes l’ONU et ses membres. De quelle destruction parle Séoul? Celle occasionnée par les armes nucléaires en provenances des Etats-Unis d’Amérique et déposées en Corée du Sud? Croit-il qu’en détruisant la Corée du Nord la Corée du Sud survivrait? Est-ce une farce que ce président veut simplement jouer en prenant autant de risques médiatiques? Dans ce jeu morbide des sous-marins existent pour projeter des missiles bourrées de bombes à hydrogène qui tomberont sur Séoul, toute la Corée du Sud, le Japon et d’autres pays, le jeu sera ainsi terminé pour tout le monde. De plus, ce jeu de mots dangereux que joue Séoul peut pousser la Corée du Nord qui a déjà le doigt sur la gâchette à anticiper en lâchant ses projectiles avant même que Séoul n’ait eu le temps de réagir. Histoire de dire, puisque tu veux ma mort et celui de mon peuple et tu es soutenu par des puissants, alors mourrons tous! A ce jeu, celui qui tire le premier a un avantage stratégique sur l’initiative et les destructions à opérer. Si Séoul poursuit sur cette voie, elle attirera la colère et les foudres de son frère du Nord et ce dernier est mieux armé par lui-même que ne l’est Séoul, si ce n’est l’aide des Etats-Unis d’Amérique. Il ne faut pas négliger la puissance destructrice de la Corée du Nord actuelle, Séoul parie sur le fait que la Corée du Nord aura peur et va reculer sous la pression des conditions draconiennes de son allié les Etats-Unis d’Amérique. Or même le Président Vladimir Poutine trouve que la Corée du Nord acceptera de souffrir et ne cédera pas. Et nous disons qu’à force de pressions destructrices, la Corée du Nord pourrait atteindre le point culminant de rupture dans la négociation aux conditions imposées par la force et cela ferait entrer la péninsule coréenne, les Etats-Unis et leurs alliés dans une période de grandes incertitudes. Personne n’avait parié sur les capacités de la Corée du Nord à mettre au point la bombe H et le monde risque d’être surpris sur la rapidité des réalisations faites dans ce domaine et le domaine balistique par ce petit pays très déterminé à se défendre et à ne plus vivre les affres de la guerre de Corée et de l’occupation japonaise. Même le territoire continental des Etats-Unis court de grands risques à poursuivre sur cette voie de belligérance abrupte. A bon entendeur salut!!!!

MIRASTNEWS

Suite au nouveau tir de missile réalisé par Pyongyang en dépit de toutes les sanctions, la Corée du Sud promet de renforcer sa capacité de défense et d’anéantir, si nécessaire, son voisin du nord.

 «Au cas où la Corée du Nord se lancerait dans des provocations contre nous ou notre allié, nous avons la capacité de la détruire de manière irréversible», a déclaré le Président sud-coréen Moon Jae-in suite au nouveau tir de missile par Pyongyang, qu’il a fermement condamné.

«Le dialogue est impossible dans une situation comme celle-ci», a martelé M. Moon, cité par l’agence Yonhap. «Les sanctions internationales et la pression doivent être renforcées davantage pour que la Corée du Nord n’ait d’autre choix que de prendre la voie du véritable dialogue», a-t-il ajouté.

Séoul renforcera, selon lui, sa capacité de défense pour faire face aux menaces nucléaires et balistiques grandissantes.

Pyongyang a procédé vendredi matin à un nouveau tir de missile. L’engin, qui a survolé le Japon, a atteint une altitude de 800 kilomètres, a parcouru 3.700 kilomètres et est tombé à 2.000 de Hokkaido. Le tir est intervenu trois jours après que le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé de nouvelles sanctions contre Pyongyang pour son sixième essai nucléaire.

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :