A la Une

Syrie : Moscou affirme que le Pentagone avait été prévenu des raids russes à Deir ez-Zor

Le Pentagone à Washington/© Jason Reed Source: Reuters

Niant les allégations du Pentagone, le ministère russe de la Défense a fait savoir que Washington avait été prévenu des raids de l’aviation russe, ajoutant qu’il n’y avait pas de membres des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans les zones bombardées.

«Pour éviter toute escalade inutile, le commandement des troupes russes en Syrie a révélé les délimitations de son opération militaire sur Deir ez-Zor à ses partenaires américains à travers le canal de communication existant», a fait savoir le ministère russe de la Défense dans un communiqué le 17 septembre.

«Dans le cadre de cette opération, les combattants, les véhicules blindés et les objets appartenant aux terroristes ont été détruits sur les deux rives ouest et est de l’Euphrate», selon Moscou.

«Dans le même temps, l’armée de l’air russe a mené des attaques ponctuelles uniquement sur les objectifs de reconnaissance confirmés par plusieurs canaux d’information dans les zones contrôlées par l’Etat islamique», a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, le major-général Igor Konachenkov.

Moscou dément les accusations américaines

Cette déclaration de Moscou répond aux accusations de Washington et des forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les Etats-Unis, qui affirment que l’aviation russe les aurait bombardées dans l’est de la Syrie.

«Nos forces ont été la cible d’une attaque de l’armée de l’air russe et du régime [syrien] dans la zone industrielle» au nord-est de la ville de Deir ez-Zor, ont fait savoir le 16 septembre les FDS dans un communiqué, ajoutant que six de ses combattants avaient été blessés.

«Ce n’est pas possible. Pourquoi les bombarderions-nous ?», avait alors rétorqué à l’AFP Igor Konachenkov.

«Au cours des derniers jours, sur la rive orientale de l’Euphrate, les installations russes de contrôle et de reconnaissance n’ont pas identifié un seul affrontement entre terroristes de l’Etat islamique et les représentants d’une « troisième force ». Par conséquent, seuls les représentants de la coalition internationale peuvent dire comment des « membres de l’opposition » ou des « conseillers militaires de la coalition internationale » ont réussi à se rendre dans les zones contrôlées par Daesh dans la partie orientale de Deir ez-Zor sans tirer un seul coup de feu», a ajouté le ministère russe de la Défense le 17 septembre.

Dans l’Est syrien, deux offensives distinctes sont actuellement en cours pour chasser Daesh de Deir ez-Zor, la dernière province que le groupe terroriste contrôle dans ce pays, après avoir perdu du terrain à Raqqa.

Source: RT France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :