A la Une

Les FDS ont conquis un grand gisement de gaz à Deir Ezzor, visant en priorité les nerfs de la guerre

Les milices kurdes soutenues par la Coalition internationale des Forces démocratiques syriennes ont conquis un grand gisement de gaz naturel situé dans la province de Deir Ezzor.

C’est ce qu’a indiqué l’agence Reuters, citant le dirigeant de la milice à majorité kurde soutenue par les Américains,  Ahmad Abou Khawlat.

« Les combattants des FDS ont pris le contrôle du champ Conoco après des jours de combat à proximité de la rive orientale de l’Euphrate », a dit le responsable kurde.

« Les Forces démocratiques syriennes (FDS) (…) sont parvenues à contrôler l’usine de gaz de Conoco dans le nord de la province de Deir ez-Zor après deux jours de combats contre l’EI », a indiqué un communiqué publié en fin d’après-midi, rapporte l’AFP.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a confirmé la prise de l’usine, ajoutant que le champ adjacent a également été pris. Les FDS n’ont pas confirmé cette dernière précision.

Selon le porte-parole d’une compagnie de gaz syrienne de Deir Ezzor, Amin al-Hamid, Conoco est le gisement le plus important de Deir Ezzor.

« Avec tous ses puits, il peut produire jusqu’à deux millions de mètres cubes par jour », a-t-il précisé.

Et de poursuivre:  » Avant la guerre, c’était le troisième plus grand gisement gazier en Syrie. La restauration de leur infrastructure est possible, mais les dégâts pourront être estimés dès que nous pourrons visiter ces lieux et effectuer une enquête détaillée», a-t-il indiqué dans le bilan qu’il a dressé de la situation actuelle autour des gisements de gaz et de pétrole dans la région. L’ingénieur a souligné que  les terroristes ont détruit le gazoduc au sud-est de Deir Ezzor.

Selon lui, «à ce jour, plus de 80% des ressources pétrolières de Deir Ezzor sont contrôlées par Daech. En ce qui concerne les champs de gaz, ils sont pratiquement tous sous le contrôle des terroristes. Toutes les usines et les gisements de gaz en question se trouvent sur l’autre côté de l’Euphrate — ce sont Konoko, Omar, Jafra, Ezba et Tanak — et la plupart des usines de traitement du gaz sont situées là-bas», a déclaré M. al-Hamid, rapporte l’agence russe Sputnik.

«Selon nos informations, les terroristes ont déjà complètement détruit l’infrastructure dans les champs Omar et Tanaka, tandis qu’à Konoko on a détruit certaines installations», a ajouté M. al-Hamid pour Sputnik.

Créée en 2001, Conoco était avant la guerre un joint-venture entre l’Américain ConocoPhillips et le Français Total avant que les Américains ne se retirent en 2005 et que l’usine ne devienne gérée par l’Etat syrien, précise l’AFP.

Source: Almanar

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :