A la Une

Les bombardiers stratégiques russes Tu-95MS attaquent avec des missiles les cibles de Daesh en Syrie – video

© Sputnik/ Anton Denisov

MOSCOU – Les bombardiers stratégiques russes Tu-95MS ont attaqué avec des missiles de croisière les cibles des groupes terroristes de Daesh et du Front al-Nusra en Syrie, a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense, le major-général Igor Konashénkov.

« Aujourd’hui, à 12h06, les bombardiers stratégiques Tu-95MS ont attaqué avec des missiles de croisière les objectifs des groupes terroristes internationaux opérant en Syrie », a déclaré le responsable militaire lors d’une conférence de presse.

Les avions ont décollé de l’aérodrome d’Engels en Russie et ont survolé l’Iran et l’Irak.

« Déjà dans l’espace aérien de la Syrie, des bombardiers ont tiré des missiles de croisière X-101 à Daesh et le Front Nusra dans les provinces de Deir Ezzor et Idlib », a déclaré Konashénkov.

À la suite des attaques, les postes de commandement, les équipements de guerre et les arsenaux des djihadistes ont été détruits.

« Ces bombardements inattendus ont détruit les postes de commandement, les concentrations d’armes lourdes et les magasins de munitions, et ont également éliminé les troupes des terroristes », a déclaré le général.

Les données de contrôle objectif – a indiqué Konashénkov – ont confirmé la destruction des cibles assignées.

Il a également signalé que lors de leur mission de combat, des bombardiers russes étaient escortés par plusieurs avions de combat Su-30 et Su-35 stationnés dans l’aérodrome d’Hymenim dans la province syrienne de Latakia.

Plus ici: Le but que la Russie poursuit en Syrie

Il est également rapporté que pour compléter l’attaque, les bombardiers russes ont parcouru près de 7 000 kilomètres et les ravitaillements de carburants ont été fournis par les avions à réaction IL-78.

La Syrie vit depuis plus de six ans une guerre civile dans laquelle les forces gouvernementales luttent contre des groupes de l’opposition armés et des organisations terroristes, y compris Daesh (l’Etat islamique) et le Front de Nusra, interdit en Russie et dans de nombreux autres pays.

La Russie a lancé une attaque aérienne en Syrie en septembre 2015 à la demande du président Bashar Asad pour arrêter l’avancée des groupes djihadistes.

Un demi-année plus tard, la Russie a retiré la majeure partie de ses forces en accomplissant sa mission, bien qu’elle ait maintenu sa présence militaire à la base Hmeymim et au port de Tartus.

En outre: la base navale russe de Tartus pourra héberger des porte-avions après leur modernisation

Un autre retrait du contingent russe a eu lieu en janvier 2017.

Il a déclaré que les cibles des terroristes attaqués en Syrie étaient à l’extérieur des villages peuplés et loin des positions [occupées par] les Etats-Unis d’Amérique et les Forces démocratiques syriennes (FDS).

« Les attaques contre les positions de Daesh (groupe de terroristes de facto en Russie) à Deir Ezzor étaient destinées à soutenir l’offensive de l’armée syrienne réussie pour vaincre le dernier bastion terroriste, j’aimerais souligner en particulier que tous les objectifs ciblés étaient en dehors des localités peuplées et loin des positions des troupes spéciales des Etats-Unis d’Amérique et des combattants des FDS », a déclaré l’officier.

Cela peut vous intéresser: comment les djihadistes sont tombés dans le piège préparé par la Russie en Syrie

Les bombardiers stratégiques russes Tu-95MS ont attaqué avec des missiles de croisière les objectifs des groupes terroristes Daesh et le Front Nusra (groupe interdit en Russie) en Syrie.

Konashénkov a déclaré que dans les photos aériennes des régions de Deir Ezzor, les positions des troupes spéciales des Etats-Unis d’Amérique et des FDS peuvent être appréciées, mais ont souligné que, pour des raisons de sécurité, elles ne révéleraient pas leurs coordonnées.

8_0

legend_8

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Vidéo- bombardiers russes à longue portée Tu-95 ciblent les positions ISIS dans Idlib et Deir ez-Zor en Syrie

Les bombardiers russes Tu-95 ont frappé les installations clés de l’État islamique (EI, anciennement ISIS / ISIL) et Jabhat al-Nusra (Front Al-Nusra) dans les provinces Deir ez-Zor et Idlib de la Syrie, a déclaré le ministère russe de la Défense. « Les bombardiers stratégiques Tu-95MS ont mené des frappes avec des missiles de croisière contre les installations de groupes terroristes internationaux en Syrie. En sortant de l’aérodrome d’Engels en Russie, les bombardiers Tu-95 ont survolé le territoire de l’Iran et de l’Irak » pour mener à bien la mission, a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense, Igor Konashenkov. Les missiles de croisière H-101, tirés par les bombardiers russes, ont ciblé les installations « plus importantes » de l’État islamique (EI, anciennement ISIS / ISIL) et Jabhat al-Nusra, qui ont été découvertes par des services d’intelligence militaire, a-t-il ajouté.

Le siège de Deir ez-Zor a été levé grâce aux frappes des missiles de croisière russes – Ministère de la Défense – « Les frappes soudaines ont détruit les postes de commandement des terroristes, les zones où les militants et leurs équipements étaient concentrés, ainsi que les dépôts de munitions » a déclaré Konashenkov, ajoutant que « les données de contrôle des objectifs ont confirmé que toutes les cibles ont été frappées ». Pendant la mission, les bombardiers Tu-95 ont reçu la couverture des Su-30 et Su-35, stationnés à la base russe de Khmeimim, en Syrie, a-t-il déclaré. Pour frapper des cibles en Syrie, les bombardiers ont parcouru une distance d’environ 7 000 kilomètres, effectuant un ravitaillement en avion via les avions-citernes Il-78, a ajouté le porte-parole. Les attaques aériennes ont été menées à l’appui d’une offensive réussie sur les positions de l’État islamique dans Deir ez-Zor par les forces gouvernementales syriennes, a déclaré M. Konashenkov. Le porte-parole a souligné que les cibles terroristes détruites au cours de l’opération étaient «situées à l’extérieur des zones résidentielles et à une distance sûre des points de soutien des forces spéciales des États-Unis d’Amérique et des combattants des forces démocratiques syriennes, situés dans des zones contrôlées par les EI». Aucun signe d’action militaire autour d’eux. « Cela pose la question: avec qui et contre qui sont les forces spéciales des États-Unis d’Amérique qui se battent en Syrie », qui reste sans réponse par Washington, a-t-il dit.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RUSSIA INSIDER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :