A la Une

Hezbollah d’Irak sur le référendum kurde : Israël peut à peine se défendre comment pourrait-il protéger Barazani?

Le porte-parole du Hezbollah d’Irak a qualifié de traitre le président du Kurdistan irakien Massoud al-Barazani assurant que ses forces se comporteront avec lui comme avec Daech

Nos forces se trouvent sur l’ensemble de la géographie d’Irak dont le Kurdistan, a affirmé Jaafar Husseini lors d’un entretien avec la télévision libanaise al-Mayadeen.

Selon lui, la création d’un Etat kurde n’est pas une revendication kurde mais « le rêve de la famille de Massoud Barazani ».

Husseini estime que les résultats du référendum qui a eu lieu le lundi 25 septembre sont biaisées, d’autant qu’il n’y a pas eu d’observateurs internationaux qui confirment les chiffres donnés.

Le lendemain du vote, Massoud Barzani, a annoncé officiellement que le «oui» l’avait emporté, pour l’indépendance du Kurdistan, recueillant 91,83% des 3,45 millions de suffrages.

Husseini a accusé M. Barazani d’avoir commis une haute trahison et d’exercer une dictature sur le peuple kurde. Selon lui, il a réprimé ses opposants au sein du Parlement kurde et en dehors.

« Barazani a profité de l’entrée du groupe Daech en Irak alors il est son partenaire dans son projet », a-t-il ajouté, lui reprochant aussi d’avoir recours à la violence militaire pour prendre le contrôle de Kirkuk et d’avoir toujours eu des intentions séparatistes.

A cet égard, il a rappelé les propos que Barazani tenait à partir de 2007, lorsqu’il s’est mis à doubler la surface des régions qu’il contrôle pour les joindre au Kurdistan. « Il disait qu’il n’allait pas annoncer son Etat  et que le référendum n’avait aucune valeur », a rapporté M. Husseini.

Le porte-parole du Hezbollah d’Irak a aussi accusé le président de la province du Kurdistan de vendre le pétrole d’une façon illégitime et que tous ses comportement au sein de la province sont suspects.

« Les autorités à Erbil sont les sbires des Américains en Irak et dans la région. Les Américains et l’ennemi sioniste sont derrière le projet de séparation de la province du Kurdistan  », a-t-il aussi révélé, assurant que la véritable position des Américains se manifestera réellement dans leur réaction lorsque le gouvernement central de Bagdad prendra des mesures concrètes contre le danger de division de l’Irak.

Pour le moment, les responsables américains ont affiché leur rejet de la tenue du référendum, et ont conseillé aux Kurdes de l’ajourner.

« Les indices qui sont en notre possession et les informations véhiculées dans les medias sont suffisants pour confirmer que Barazani collabore avec Israël », a-t-il ajouté estimant toutefois que « l’entité sioniste parvient à peine à se protéger, comment pourrait-elle protéger le projet de Barazani ? »

Interrogé sur le rôle turc, M. Husseini a répondu qu’il souhaite que la Turquie soit sincère dans sa position qui refuse la séparation du Kurdistan, mais que les Irakiens ne vont pas compter sur elle pour passer à l’acte.

« L’axe de la résistance en Irak a pour but essentiel de préserver son unité … Nous allons agir par nous-mêmes pour empêcher la création d’un Etat kurde en Irak. L’axe de la résistance est aujourd’hui fort et unifié et il œuvre dans le cadre d’une stratégie claire », a-t-il conclu , tout en émettant l’espoir de ne pas avoir à combattre contre les Peshmergas qui sont d’après lui « différents des bandes de Barazani ».

Source : Almanar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :