A la Une

La Russie peut aider le Brésil à développer ses centrales nucléaires

© Sputnik/ Maksim Bogodvid

Depuis longtemps, la coopération théorique entre la Russie et le Brésil dans le domaine du développement pacifique de l’énergie nucléaire a été discutée. Dans un entretien exclusif, le chef de projet nucléaire brésilien, Marcelo Gomes, a expliqué comment ce partenariat pourrait devenir un projet majeur avec l’aide de Rosatom Corp.

Mais la semaine dernière, le sujet a été soulevé lors des réunions bilatérales à la 72ème Assemblée générale entre les deux ministres des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov et Aloysi Nunes Ferreira, ouvrant la voie aux premières étapes pratiques dans cette direction.

Les experts estiment que la troisième unité de puissance de la centrale nucléaire d’Angra, qui a d’abord été conceptualisée il y a plus de 30 ans en coopération avec l’Allemagne, est terminée à 60%, mais en 2015, tous les travaux ont été suspendus en raison de la fin du financement.

Dans un entretien exclusif avec Sputnik Brasil, le responsable du Département du développement des nouveaux projets de la société d’État brésilienne Electronuclear, responsable de l’exploitation de la centrale nucléaire d’Angra, Marcelo Gomes, a déclaré qu’ils recherchaient une entreprise internationale qui possède une expérience suffisante dans la construction de centrales nucléaires et pourrait aider à l’achèvement de la troisième unité d’énergie d’Angra.

« Rosatom était une de ces entreprises. Son autorité dans cette affaire ne peut être niée, car aujourd’hui, cette société est leader dans le monde par le nombre de centrales nucléaires construites à l’extérieur de son pays. Elle a une grande expérience dans de tels efforts internationaux », a déclaré Gomes.

Il a ajouté que Rosatom pourrait les aider en tant que partenaire pour compléter ce projet parce qu’il y a un intérêt mutuel et un désir d’achever conjointement ce projet.

« Dans ce cas, nous ne parlons pas de l’utilisation des technologies russes car elles ne peuvent être utilisées dans le cadre du projet Angra-3. Rosatom pourrait contribuer avec ses expériences dans la construction, à la coordination des projets, le suivi des progrès et la fourniture de pièces manquantes », a déclaré le responsable du projet.

Selon Gomes, les deux parties veulent clairement stipuler les termes de ce partenariat d’ici la fin de cette année.

« Ensuite, nous devons reprendre le travail. De tels projets internationaux ne sont pas simples, cela prendra un certain temps, mais nous espérons reprendre les travaux l’année prochaine et terminer la construction en janvier 2024 », a déclaré M. Gomes.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :