A la Une

Israël appuie l’indépendance kurde ‘pour créer de nouveaux conflits, la déstabilisation’

© REUTERS/ Thaier Al-Sudani

Commentant les résultats du référendum de l’indépendance du mois dernier dans le Kurdistan irakien lors d’une entrevue avec Sputnik, Hossein Sheikholislam, un conseiller du ministère iranien des Affaires étrangères, a pointé le doigt sur Israël, qu’il a prétendu avoir engagé le référendum.

Il a déclaré que l’idée de l’indépendance du Kurdistan irakien était lancée par Israël, qui «veut désintégrer un certain nombre d’États par leur fragmentation à l’échelle nationale».

« Ce plan stipule qu’une partie des territoires au Moyen-Orient devrait aller vers les marocains et les drus, tandis que d’autres territoires devraient être pris par des Juifs. L’une des premières étapes de la mise en œuvre de ce plan était un référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien » a déclaré Hossein Sheikholislam.

Quant au président du Kurdistan irakien Masoud Barzani, il est probablement soutenu par Israël, selon Sheikholislam.

1057682361

Un électeur lance un bulletin lors du référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien. Fichier photo/© Sputnik/ Hikmet Durgun

« Israël fait de son mieux pour exacerber les tensions dans la région et maintenant que la lutte contre Daesh arrive à sa fin, Tel Aviv veut jouer une carte nationale pour créer de nouveaux conflits et une déstabilisation », a-t-il souligné.

Sheikholislam a déclaré que tous les pays de la région devraient s’unir pour éviter ce scénario.

Il a qualifié le référendum de l’indépendance irakien du Kurdistan comme un événement illégal qui n’est pas conforme à la Constitution de l’Iran et le droit international.

Sheikholislam a réaffirmé que le référendum avait été approuvé par Israël et répondait pleinement à ses intérêts géopolitiques dans la région. Il a également mis en garde contre des conséquences profondes pour le référendum.

« Cela concerne tous les pays voisins et compte tenu de ce qui s’est passé, l’Iran, la Syrie, l’Irak et la Turquie devraient joindre leurs efforts pour prévenir le séparatisme ethnique et la tentation de diviser le Moyen-Orient », a-t-il conclu.

À la fin de la semaine dernière, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré que son pays n’avait aucun lien avec le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien, mais sympathise avec l’indépendance des Kurdes.

Plus tôt, le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé qu’Israël était le seul pays qui a soutenu et reconnu le référendum kurde en Irak, ajoutant que les services de renseignement israéliens auraient aidé les organisateurs du référendum.

Le référendum de l’indépendance du Kurdistan irakien a eu lieu le 25 septembre.

Selon les résultats officiels de la Commission indépendante des Hautes Élections et référendaires du Kurdistan, 92,7% des électeurs ont voté pour soutenir l’indépendance du Kurdistan irakien à Bagdad.

Le vote a été sévèrement critiqué non seulement par l’Irak lui-même, mais aussi par un certain nombre d’autres pays, dont l’Iran et les Etats-Unis.

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :