A la Une

Pourquoi Washington s’intéresse-t-il tant au Venezuela ? L’ex-présidente brésilienne a une idée…

Dilma Rousseff, l’ex-présidente du Brésil (illustration)/© Ueslei Marcelino Source: Reuters

Dilma Rousseff, qui a accordé un entretien à Sputnik, considère que les Etats-Unis portent un intérêt particulier au Venezuela en raison de ses importantes réserves de pétrole. Washington a multiplié, ces derniers mois, les pressions contre Caracas.

Alors que les relations ne cessent de se détériorer entre les Etats-Unis et le Venezuela, Washington porterait un intérêt singulier au pays gouverné par le bolivarien Nicolas Maduro – et ce pour des motifs autre que purement idéologiques… C’est en tout cas ce que pense l’ancienne présidente du Brésil, Dilma Rousseff, qui a accordé le 6 octobre une interview à Sputnik.

Cela fait déjà longtemps que Washington porte cet intérêt particulier puisque […] le Venezuela possède l’une des plus importantes réserves de pétrole au monde

«Cela fait déjà longtemps que Washington porte ce vif intérêt pour le Venezuela puisque [celui-ci] possède l’une de plus importantes réserves de pétrole au monde. Le Venezuela est un pays assez riche, il a des terres fertiles», a-t-elle expliqué au média public russe.

Par ailleurs, l’ancienne chef de l’Etat brésilien a souligné que le Venezuela était un pays d’importance primordiale pour l’ordre géopolitique mondial. Le Brésil, souligne-t-elle, a d’ailleurs toujours porté une grande attention à ses voisins d’Amérique latine, dans l’optique de contribuer au dialogue mondial multilatéral.

L’ancienne présidente brésilienne, accusée d’irrégularités budgétaires, a été déchue de son poste par un vote du Sénat le 31 août 2016, au terme d’une longue procédure de destitution qu’elle avait qualifiée de «coup d’Etat parlementaire» organisé par la droite et soutenu par les médias.

Intense pression de Washington contre le pouvoir vénézuélien

Les tensions entre Washington et Caracas ont atteint des niveaux rares ces derniers mois, alors que le pays dirigé par Nicolas Maduro traverse une grave crise politique. L’opposition vénézuélienne, accusant le président de renforcer ses pouvoirs, y mène depuis plusieurs mois des manifestations parfois violentes, et plus d’une centaine de personnes ont perdu la vie, du côté des opposants à Nicolas Maduro comme de ses partisans.

Dans ce contexte, l’administration américaine a multiplié critiques et sanctions à l’encontre de Caracas, dénonçant des atteintes aux droits de l’Homme de la part des autorités et l’élection d’une Assemblée constituante qu’elle juge illégitime. Donald Trump a même déclaré qu’il n’excluait pas une «option militaire».

Nicolas Maduro, de son côté, a accusé à plusieurs reprises Washington de préparer une «intervention impérialiste» ou un putsch pour le renverser, tandis que son gouvernement a décrit certaines sanctions américaines anti-vénézuéliennes comme une forme de «terrorisme psychologique».

Source: RT France

Dilma Rousseff: la politique de Donald Trump «est une catastrophe» pour l’Amérique latine

1033362741

© AFP 2017 Patricia de Melo Moreira

Donald Trump, qui a imposé de nouvelles sanctions contre Caracas en août et a menacé d’utiliser la force contre le Venezuela et Cuba, constitue une catastrophe pour l’Amérique latine, d’après l’ex-Présidente brésilienne Dilma Rousseff. Pour elle, les sanctions et l’intervention militaire contre des pays de la région ne sont pas acceptables.

Le Président américain Donald Trump est une plaie pour l’Amérique latine, a déclaré samedi Dilma Rousseff, ex-Présidente du Brésil à la chaîne de télévision russe Rossiya 1.

«Je pense que, du point de vue de l’Amérique latine, Trump est une catastrophe. Ainsi, l’autre jour, nous avons vu avec quel plaisir il parlait de la résolution du problème vénézuélien avec des forces militaires ou avec une intervention. Cela a été un de grands pas en arrière. Je voudrais mettre l’accent sur le fait que le Brésil, le Venezuela, l’Argentine et l’Uruguay, tous les pays du continent, vivent en paix depuis plus de 140 ans. Il est impossible que la situation se détériore et que les problèmes vénézuéliens soient réglés par une intervention militaire», a déclaré l’ex-Présidente.

«Tout le monde sait à quelles graves conséquences l’utilisation de la force militaire en Irak et en Afghanistan par les États-Unis a mené. C’est pourquoi je trouve la politique de Donald Trump en Amérique latine absurde. Sans parler de ce qu’il propose à l’égard de Cuba. C’est un pas en arrière», a indiqué Mme Rousseff.

En août, Washington a imposé de nouvelles sanctions contre le Venezuela sur fond de protestations dans ce pays. Donald Trump avait alors exprimé l’espoir que l’Union européenne suivrait les États-Unis et prendrait des sanctions. Le Président américain a aussi prévenu que les États-Unis étudiaient plusieurs options, y compris militaires, pour mettre fin à cette crise.

Auparavant, M.Trump avait signé une nouvelle stratégie sur Cuba. Il avait déclaré qu’il annulait la politique de normalisation des relations avec la Havane héritée de Barack Obama. Le Président américain avait assuré que Washington n’annulerait pas les sanctions anticubaines tant que la Havane n’aurait pas libéré ses prisonniers politiques et organisé des élections libres sous contrôle international.

Source : Spunik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :