A la Une

Les gardes révolutionnaires iraniens s’engagent à enseigner de «nouvelles leçons» aux Etats-Unis d’Amérique

© AP Photo/ Vahid Salemi

Dans le cadre des rapports selon lesquels les Etats-Unis d’Amérique envisagent de désigner le Corps de la Garde de la Révolution islamique (IRGC) comme groupe terroriste, les forces armées ont déclaré qu’il était temps d’enseigner de «nouvelles leçons» aux Américains, selon l’agence de presse ISNA d’Iran.

Le porte-parole des forces armées iraniennes, Masoud Jazayeri, a déclaré mardi que l’administration des Etats-Unis d’Amérique « ne comprend que des jurons », ajoutant qu’il fallait des «chocs» pour réaliser «la nouvelle signification du pouvoir dans le monde».

La remarque vient après que le porte-parole du gouvernement iranien, Mohammad Baker, ait déclaré que les appels des États-Unis d’Amérique pour évoquer les gardes révolutionnaires comme «groupe terroriste» signifieraient que Washington appuie les terroristes. Le chef des gardes révolutionnaires Mohammad Ali Jafari a également promis d’assimiler les forces des Etats-Unis d’Amérique au groupe terroriste Daesh (ISIS).

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a également commenté le plan de Washington, avertissant que la réaction de Téhéran serait « ferme et écrasante« .

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump envisageait de désigner les gardes révolutionnaires comme une organisation terroriste. Le Washington Post a rapporté que Trump avait l’intention de « décertifier » l’accord nucléaire avec l’Iran la semaine prochaine. Selon le journal, Trump devrait prononcer un discours le 12 octobre, lorsqu’il ouvrira la porte à la modification de l’accord dans le cadre d’une approche plus sévère envers l’Iran.

Trump s’est prononcé à maintes reprises en faveur de la renégociation de l’accord nucléaire iranien, officiellement connu sous le nom de Plan d’action global commun (JCPOA), et a appelé à des mesures plus strictes contre les tentatives de Téhéran de développer son programme nucléaire. Le 5 octobre, le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a déclaré que l’Iran «n’a pas respecté l’esprit de leur accord» et a ajouté qu’il «en discutera ce soir».

En juillet, Washington a flanqué à Téhéran d’une nouvelle série de sanctions visant son programme de missiles balistiques. L’Iran a répondu au départ unilatéral des Etats-Unis d’Amérique en augmentant le financement du programme.

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :