A la Une

Sous le radar: les forces spéciales nord-coréennes maîtrisent les attaques parapentes

© Sputnik/ Iliya Pitalev

Selon une source militaire sud-coréenne, les parapentes pourraient être utilisés pour des attaques nocturnes contre les installations militaires de Séoul et de Washington.

L’agence de presse Yonhap de la Corée du Sud a rapporté que les forces spéciales nord-coréennes ont lancé leurs premiers exercices d’infiltration parapente pour viser le poste de commandement des alliés.

Yonhap a cité une source de la défense sud-coréenne disant que les exercices militaires, menés à la mi-septembre, incluaient une simulation d’attaque contre le Commandement des forces interarmées sud-coréennes avec l’aide de parapentistes.

La Corée du Nord teste des soldats volants dans une nouvelle stratégie de combat de parapentistes contre la Corée du Sud-Etats-Unis d’Amérique. Commandement des forces combinéeshttps://t.co/qZEZ9yXwNE
– ⚔Hell on Wheels🔴⚪🔵 (@PattonDivision) 10 октября 2017 г.

La source a exprimé son inquiétude à propos des exercices, en parlant d’un parapente comme «quelque chose qui pourrait être utile pour faire une attaque surprise, comme un drone», étant donné que le parapente vole à basse altitude sans faire de bruit.

« Je crois que les forces spéciales nord-coréennes adoptent des méthodes d’infiltration étonnantes avec des ressources limitées », a indiqué la source, exprimant le doute qu’une attaque aérienne nocturne des troupes de parapente du Nord sera dûment détectée par le radar de l’armée sud-coréenne.

Un modèle du bureau présidentiel sud-coréen Cheong Wa Dae a été spécialement construit pour les exercices, qui comprenaient des unités de la force spéciale de l’armée de terre, de la marine et de la force aérienne de la Corée du Nord, selon la source.

Les forces spéciales de la Corée du Nord s’entraînent à infiltrer le centre de commandement interarmées avec les paragliders https://t.co/8I0cFoA25f via @epochtimes
– Aifang (@ ahe999) 10 octobre 2017

Yonhap a décrit le parapente comme un véhicule léger facile à utiliser qui peut être porté par les forces spéciales nord-coréennes sur leur dos pour lancer des attaques surprise, y compris à partir d’un sommet.

L’agence de presse a également cité une autre source de la défense sud-coréenne selon laquelle les exercices d’infiltration parapente de la Corée du Nord ont poussé Séoul et Washington à effectuer leur premier exercice conjoint de défense aérienne à courte portée fin septembre.

La situation dans la péninsule coréenne s’est détériorée ces derniers mois en raison des lancements de missiles et des essais nucléaires de Pyongyang, tous en violation des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

TRADUCTION: MIRASTNEWS

Source: Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :