A la Une

Pyongyang promet de mettre fin à l’épée de justice nucléaire

KCNA handout

Malgré le renforcement des sanctions internationales visant à paralyser les programmes de missiles balistiques et d’armes nucléaires de la Corée du Nord, le pays ne montre aucun signe de dénucléarisation sous la direction de Kim Jong-un.

Les pressions internationales exercées contre la Corée du Nord sous la forme de sanctions et de blocus, ainsi que les rappels fréquents de la menace de la force sous la forme d’exercices militaires américains [Etats-Unis d’Amérique], sud-coréens et japonais ne dissuaderont pas la Corée du Nord de développer pleinement un arsenal militaire comprenant des missiles balistiques et des armes nucléaires, a promis un éditorial du jeudi publié dans Rodong Sinmun, un journal nord-coréen.

L’éditorial a mis en lumière la démonstration de force de mardi quand deux bombardiers de l’US Air Force B-1B Lancer, flanqués de deux F-15K sud-coréens, ont tiré des missiles air-sol pour simuler une attaque contre des cibles au sol sur la péninsule coréenne.

« Grâce à la pratique en ce moment, les forces aériennes sud-coréennes et américaines [Etats-Unis d’Amérique] ont montré la détermination de leurs alliés pour de fortes représailles contre les menaces nucléaires et de missiles sur la Corée du Nord », ont déclaré les chefs d’état-major sud-coréens.

La Corée du Nord voit les exercices comme une répétition générale pour prendre leur pays. Alors que les articles de presse nord-coréens contiennent souvent une généreuse contribution rhétorique, le souci que les avions ennemis se préparent à une invasion est justifié: pendant la recherche de terroristes présumés en Afghanistan et au Pakistan, les attaques terroristes du 11 septembre 2001, les États-Unis ont envahi l’Irak sur la base de fausses inquiétudes concernant les armes de destruction massive. La question de savoir que les Etats-Unis d’Amérique aient envahi s’ils avaient cru Bagdad avait des armes nucléaires utilisables doit rester une question pertinente à Pyongyang.

Pyongyang tient fermement à sa promesse de longue date de ne jamais dénucléariser. Le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong-ho, a déclaré mercredi à l’agence de presse russe Tass que les dirigeants de la nation considéraient son stock nucléaire comme « une épée de justice ». Stanford Siegfried Hecker estime que la Corée du Nord maintient environ 25 armes nucléaires tout en ayant la capacité de produire six ou sept de plus chaque année. Le pays travaille activement à être capable de monter ces armes sur un missile balistique intercontinental, ce qui mettrait les territoires des Etats-Unis d’Amérique à portée de main. À quel point sont-ils proches de cet objectif est encore une question en débat.

Kim considère les armes nucléaires comme «sauvegardant la paix» sur la péninsule coréenne, un point qu’il a récemment réitéré lors d’un discours prononcé le 7 octobre devant le Comité central du Parti des travailleurs de Corée. La position du gouvernement nord-coréen sur ces armes nucléaires est « ne pas utiliser d’armes nucléaires d’abord à moins que des forces hostiles agressives utilisent des armes nucléaires pour envahir notre souveraineté », Kim a été cité  en tant que déclarant par le UK Independent en mai 2016.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :