A la Une

La Corée du Nord se tourne vers l’Australie pour son soutien contre Trump dans une lettre rare + Notre commentaire

© David Slimings / Presse Global Look

La Corée du Nord a envoyé une lettre remplie de Trump-bashing au Parlement australien, exhortant les députés à condamner les cliquetis de sabre de Washington, tout en les assurant de sa «plus haute considération».

La lettre a été écrite par la commission des affaires étrangères de la Corée du Nord et envoyée à l’ambassade d’Indonésie en septembre dernier, mais a été reçue par la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop la semaine dernière.

La lettre commence par l’ambassade nord-coréenne qui présente des compliments au Parlement australien et dit qu’elle a envoyé des lettres similaires aux législateurs d’autres pays.

L’idée maîtresse de la lettre est la critique fervente du principe déclaré par le président [Nord-]américain Donald Trump de placer l’Amérique d’abord «aux dépens du monde entier».

« Les Etats-Unis d’Amérique ont mis à genoux ces pays … avec leur bâton et leurs forces nucléaires, puis ont concocté la résolution illégale sur les sanctions », lit-on dans la lettre.

LIRE LA SUITE: La guerre nucléaire peut éclater à tout moment, selon l’envoyé de la Corée du Nord

Le comité poursuit en notant que la Corée du Nord «a émergé comme une puissance nucléaire à part entière», appelant la menace de Trump à l’anéantir d’une «grosse erreur de calcul» et exhortant les députés à rejeter les «actions haineuses et téméraires» visant à «conduire le monde dans une catastrophe nucléaire horrible.»

Le ministre des Affaires étrangères Bishop, qui a révélé l’existence de la lettre jeudi, a fait valoir que ce mode de communication inouï signifie que Pyongyang a été poussée dans le coin par des sanctions internationales.

« Je pense que cela montre qu’ils se sentent désespérés, se sentent isolés, essayant de diaboliser les Etats-Unis d’Amérique, essayant de diviser la communauté internationale », a déclaré Bishop, notant que c’est la première lettre qu’un ministre des Affaires étrangères australien a reçue des Autorités Nord-coréennes.

Bishop a fait l’éloge de la position ferme de Donald Trump sur la Corée du Nord, affirmant que la Chine avait révisé sa politique vis-à-vis de son voisin troublé et appliqué plus strictement les sanctions économiques radicales adoptées par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

La semaine dernière, la Corée du Nord a averti l’Australie qu’«elle ne pourra pas éviter une catastrophe» si elle continue à faire les ordres des Etats-Unis d’Amérique en «imposant des pressions militaires, économiques et diplomatiques» à Pyongyang. Le message accablant fait suite à la visite de Bishop dans un village frontalier de la Corée du Sud le 11 octobre, d’où elle a appelé la communauté internationale à intensifier les pressions sur la Corée du Nord.

Accusant l’Australie de «préparer une guerre sur la péninsule coréenne», Pyongyang a déclaré qu’elle trahit ses propres intérêts nationaux en jouant le rôle de la «politique égoïste de Trump».

LIRE LA SUITE: «Marchand de guerre et étrangleur de la paix»: la Corée du Nord éreinte les États-Unis d’Amérique sur les ventes d’armes aux alliés

L’Australie a accepté d’accueillir 1 250 Marines des Etats-Unis d’Amérique et 13 avions à Darwin en avril, lors du plus grand déploiement de forces [Nord-]américaines en Australie depuis 2011.

Début octobre, l’Australie a annoncé qu’elle allait équiper ses nouveaux navires de guerre des systèmes de défense antimissile Aegis produits aux Etats-Unis d’Amérique pour se défendre contre les missiles à longue portée face à la menace croissante des «États voyous». La construction des frégates devrait se terminer 2020.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Notre commentaire

L’Inde et le Pakistan se constitués des forces nucléaires sans le consentement de la soi-disant communauté internationale, très souvent sélective dans ses sanctions politiques. Ces pays ont subi les affres de la colonisation, certes, mais n’ont pas mené une guerre de grande ampleur contre des forces occupantes envahissantes comme celle qu’a mené à son époque Kim Il-Sung, grand père de Kim Jong-un, hormis leurs disputes de voisinage, incompréhensions et inimitiés. Pourquoi les Etats-Unis d’Amérique, qui ont conduit cette guerre de Corée et prennent l’initiative unilatérale d’attaquer souvent d’autres pays à l’envie, pour leurs ambitions incommensurables, auraient-ils le droit d’avoir des armes nucléaires de destruction massive et pas les autres ? Les Etats-Unis d’Amérique accepteraient-ils un jour de détruire les leurs et se contenter uniquement de conserver des armes conventionnelles à capacité destructrice moindre que les armes nucléaires ? Dans le cas où ils ne le feraient pas, pour quels objectifs et desseins les produisent-ils ? Il faudrait un désarmement international global sur les armes de destruction massive dont les armes nucléaires, est-ce possible?

MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :