A la Une

Des militaires des Etats-Unis d’Amérique et turcs dans des villes syriennes – un acte «d’agression»

© AFP 2017 Louai Beshara

Damas: des militaires US et turcs dans des villes syriennes – un acte «d’agression»

La présence des militaires américains à Al-Tanf et l’entrée des soldats turcs à Idlib est une «agression» pour la Syrie qui considère avoir le droit d’y répondre, selon le ministère syrien de l’information.

Le ministère syrien de l’information a qualifié «d’agression» la présence des militaires américains à Al-Tanf et l’entrée des soldats turcs à Idlib.

«Tout le monde sait qu’il y a une agression et une invasion par certaines unités de l’armée turque à Idlib et dans d’autres zones frontalières, ainsi que par la présence américaine dans certaines régions, dans des bases du nord et à Al-Tanf. Nous considérons toute cette présence comme une agression brutale qui viole la souveraineté de la Syrie, le droit international et les résolutions de l’Onu», a déclaré le ministre syrien de l’information, Mohammed Ramiz Tarjaman, dans une interview à Sputnik.

Le pays dispose toutefois du droit de répondre à ces actes «d’agression», Damas ayant l’intention de reprendre le contrôle sur l’ensemble du territoire syrien, poursuit le ministre.

«Nous avons le droit de répondre à cette agression de façon appropriée et au moment approprié. L’armée syrienne rétablira le contrôle sur tous les grains de sable en Syrie, du nord au sud et de l’est à l’ouest », a conclu M. Tarjaman.

Al-Tanf héberge une base de la coalition internationale où les militaires américains forment et équipent les détachements de l’opposition syrienne armée pour la lutte contre Daech. En mai et en juin, la coalition avait effectué des frappes sur les troupes gouvernementales syriennes qui s’étaient rapprochées des détachements de l’opposition près d’Al-Tanf. Toutefois, les heurts entre l’opposition soutenue par les États-Unis et les forces gouvernementales avaient par la suite cessé dans cette région.

Les soldats turcs ont installé des postes d’observation dans la province d’Idlib le 12 octobre dernier, alors que le Président syrien Bachar el-Assad avait auparavant exigé que la Turquie arrête son opération dans la région.

Source : Sputnik News – France

Damas: Raqqa n’est pas libérée tant que l’armée syrienne n’y est entrée

1031141024

© REUTERS/ Rodi Said

Tandis que l’opposition syrienne en personne des FDS a annoncé la libération complète de Raqqa, les autorités syriennes ne sont pas pressées de le confirmer. Selon le ministre syrien de l’Information, Damas ne considère aucune région de Syrie comme étant libérée, y compris la ville de Raqqa, tant que l’armée syrienne n’y est pas entrée.

Dans une interview accordée à Sputnik, le ministre syrien de l’Information, Mohammad Ramez Tourjman, a indiqué que la ville de Raqqa ne serait pas considérée comme étant libérée tant que l’armée syrienne n’y est pas entrée.

«Nous ne considérons aucune ville comme étant libérée avant que l’armée arabe syrienne n’y entre et brandisse le drapeau syrien. Cela s’applique à n’importe quel point de la carte de la Syrie», a déclaré M.Tourjman.

Il est vrai que le retrait de Daech de Raqqa peut être considéré positif, mais il est nécessaire que les troupes syriennes entrent dans la ville «indépendamment du fait que ce soit Daech qui s’y trouve ou une autre faction ou organisation.»

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé vendredi officiellement lors d’une conférence de presse la libération complète des terroristes de Daech de la ville syrienne de Raqqa.

Selon les FDS, 655 membres de l’organisation été tués au cours des combats pour la ville, notamment des Arabes, Kurdes, Turkmènes, Assyriens, et également des Turcs, des Américains et des Britanniques.«On a réussi à évacuer et à sauver les vies d’environ 450.000 habitants de Raqqa», indique le communiqué.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par l’aviation de la coalition, ont mené une opération appelée à déloger les terroristes de Raqqa, «capitale» de Daech en Syrie, depuis le mois de juin.

Source : Sputnik News – France

Autres articles:

1 Comment on Des militaires des Etats-Unis d’Amérique et turcs dans des villes syriennes – un acte «d’agression»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :