A la Une

Les forces syriennes poussent vers le dernier bastion de l’Etat islamique dans la province de Deir ez-Zor (VIDEO)

© Khalil Ashawi / Reuters

Alors que les forces syriennes continuent d’écraser des poches de terroristes à Deir ez-Zor, se rapprochant du dernier bastion important de l’EI dans la province, une équipe de RT arabic voyageant avec l’armée a signalé de violents affrontements à la périphérie d’Al-Mayadeen.

L’équipe de RT intégrée à l’armée syrienne a été témoin d’une énorme offensive contre les terroristes de l’EI (Etat islamique, anciennement ISIS / ISIL) à la périphérie de Tabiyah et Huweijit Saqar, tous deux situés sur la rive orientale de l’Euphrate.

En quelques jours, les forces syriennes soutenues par la force aérienne russe ont poussé les combattants de l’EI à plus de 15 kilomètres à l’est de la ville d’Al-Mayadeen qui a été libérée plus tôt ce mois-ci.

     EXCLUSIF: #ISIS entrepôts pleins d’armes trouvées à l’intérieur d’Al Mayadeen libéré, #Syrie (VIDEO) https://t.co/v9IIYx6vOtpic.twitter.com/wVtGy1lC3I

     – RT (@RT_com) 15 octobre 2017

Alors que les combats se poursuivent sur le front de l’Est, les combats sur le front sud se sont également intensifiés, a rapporté le correspondant de RT Arabic Wafa Shubruni. Le commandement syrien espère mettre en déroute le dernier bastion de l’EI dans le gouvernorat de Deir ez-Zor, dans la ville d’Al-Bukamal, située près de la frontière irakienne.

« C’est la direction vers Al-Bukamal. Nous avançons là avec l’aide d’Allah. Nos troupes ont presque atteint Al-Ashara. Il reste quelque 5-6 km », a déclaré l’un des soldats à RT. « Toutes ces colonies sont de petits villages. [C’est] un peu difficile [de se battre] dans cet environnement, car la zone est ouverte. Et ce temps ne nous aide pas beaucoup non plus. »

Les terroristes de l’EI ont capturé Al-Bukamal en 2014 et y sont restés depuis. En juin 2016, la Nouvelle armée syrienne, aujourd’hui dissoute et soutenue par les Etats-Unis d’Amérique, a tenté en vain de reprendre la ville mais a été défaite par les forces terroristes.

Cette fois, cependant, l’armée syrienne légitime espère chasser les terroristes de la ville, profitant des frappes aériennes de précision de l’armée de l’air russe. Une source militaire syrienne a confirmé à l’agence de presse Xinhua que les troupes gouvernementales se frayaient un chemin continu vers al-Bukamal.

En plus de marquer de grandes victoires dans les environs d’Al-Mayadeen, l’armée syrienne fait aussi des progrès rapides dans la destruction de la résistance terroriste ailleurs à Deir ez-Zor, a rapporté Sana.

Mardi, le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, a noté que l’EI contrôle désormais moins de 5% du territoire syrien, soulignant qu’avant l’intervention de la Russie en septembre 2015, les terroristes contrôlaient « plus de 70% du territoire syrien ».

    «La destruction barbare»: #Raqqa #de la Syrie est comparable au tristement célèbre bombardement allié de Dresde en 1945 – Moscou https://t.co/k5Kip9jOBfpic.twitter.com/GcOTFQpdf0

    – RT (@RT_com) 23 octobre 2017

Mais alors que la bataille contre l’EI en Syrie touche à sa fin inévitable, la course entre les forces gouvernementales légitimes et le groupe parapluie des Forces démocratiques syriennes soutenu par les Etats-Unis d’Amérique pour le contrôle de la province de Deir ez-Zor, riche en pétrole, s’est intensifiée.

Dimanche, le champ pétrolifère d’al-Omar, le plus grand de Syrie, a été capturé par les troupes des FDS. Dimanche, les forces gouvernementales syriennes ont été déployées à environ 3 km de distance du champ selon les rapports.

La capture du champ pétrolifère situé près d’Al-Mayadeen a eu lieu deux jours après la victoire des FDS à Raqqa, laissant les résidents restants de l’ancienne capitale de facto du califat terroriste autoproclamé dans une «situation humanitaire catastrophique».

Victoire à travers l’anéantissement: la ruine, la mort et la discorde sont parties après la prise de Raqqa par la coalition menée par les Etats-Unis d’Amérique

Alors que les troupes kurdes et arabes combattant sous les ordres des FDS poursuivent leur combat contre les terroristes de l’EI dans la province de Deir ez-Zor frontalière de l’Irak, des affrontements sporadiques auraient également lieu entre les FDS et les forces gouvernementales syriennes. Mardi, les FDS ont indiqué sur leur site internet qu’ils avaient engagé des troupes syriennes à Jubaila, situé à 8 km au nord-ouest de la ville de Deir ez-Zor.

Alors que Damas considère toute présence de troupes étrangères sur son territoire sans son consentement direct, illégal, le gouvernement a néanmoins exprimé l’espoir de pouvoir engager un dialogue direct avec la population kurde locale pour une fois de plus unir le pays après la fin de la guerre.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :