A la Une

Poutine: Quelqu’un récolte des échantillons de bio russe à des fins obscures

Le président russe Vladimir Poutine © Alexei Nikolsky / Reuters

Le matériel génétique russe est récolté dans tout le pays, de manière délibérée et professionnelle, a déclaré le président Vladimir Poutine, faisant peut-être allusion à la décision antérieure de l’US Air Force d’acquérir des échantillons de tissus russes.

Poutine présidait une réunion du Conseil des droits de l’homme de la Russie lundi, quand il a été informé des émissions en direct à partir des bureaux de vote lors des dernières élections régionales inondées de téléspectateurs étrangers.

Le membre du Conseil, Igor Borisov, a déclaré que les statistiques montraient que près d’un million de visiteurs venaient de l’étranger. Il a fait allusion à un motif sinistre derrière ces visionnements.

« La question est de savoir pourquoi tant de personnes intéressées observent nos élections et, en fait, enregistrent les images des gens, et comment ces images seront utilisées plus loin », a interrogé Borisov, qui est également le président de l’Institut Public des Droits Électoraux (Public Institute of Electoral Rights) russe.

Alors que son scepticisme pourrait suffire à mettre certains théoriciens du complot à bout, Poutine a poursuivi avec des commentaires qui vont peut-être les repousser.

« Les images sont une chose, mais savez-vous que du matériel biologique est collecté dans tout le pays, à partir de différents groupes ethniques et de personnes vivant dans différentes régions géographiques de la Fédération de Russie? La question est: pourquoi cela est-il fait? C’est fait délibérément et professionnellement. Nous sommes une sorte d’objet de grand intérêt », a déclaré M. Poutine au Conseil.

Il n’a jamais spécifié qui était derrière les transactions louches dans les échantillons biologiques russes.

Alors que les affirmations du président russe peuvent ressembler à celles de X-Files, elles sont fondées sur des faits.

En juillet, le Commandement de l’instruction et de la formation aériennes de l’US Air Force a lancé un appel d’offres sur un site Web du gouvernement américain visant à acquérir des échantillons d’acide ribonucléique (ARN) et de liquide synovial auprès des Russes.

La liste précise que les échantillons – 12 d’ARN et 27 de liquide synovial – doivent être fournis par des donneurs russes d’origine caucasienne. Elle veut également des informations sur le sexe, l’âge, l’origine ethnique, le poids, la taille et les antécédents médicaux du donneur. Notamment, l’Air Force a déclaré, qu’elle ne prendrait pas en considération les échantillons de tissus de l’Ukraine.

D’ailleurs de tels échantillons peuvent être nécessaires à des fins purement de recherche médicale, ne voulant que des échantillons de tissus russes spécifiquement, est ce qui a envoyé les spéculations en surmultipliées.

Le Pentagone travaille-t-il sur une arme biologique pour cibler les Russes? Il est peut-être improbable que ce soit Franz Klintsevich, le premier vice-président du Comité pour la défense et la sécurité du Conseil de la Fédération, qui ajoute que c’est un scénario qui ne peut être totalement ignoré.

« Je ne dis pas qu’il s’agit de préparer une guerre biologique contre la Russie. Mais ses scénarios sont, sans aucun doute, en cours d’élaboration. C’est-à-dire, au besoin, » écrit Klintsevich sur Facebook, se référant aux révélations de Poutine.

Il a ajouté qu’il pensait que la déclaration du président russe était justifiée, affirmant que bien que de telles pratiques soient connues, elles ont pris une ampleur « sans vergogne » récemment.

« L’avertissement du président est très opportun. Les agences concernées en Occident devraient savoir que nous sommes conscients de leur intérêt », a-t-il déclaré.

Poutine lui-même, cependant, a rassuré le Conseil des droits de l’homme qu’il n’y a rien à craindre.

« Laissez-les faire ce qu’ils veulent, et nous devons faire ce que nous devons faire », a-t-il déclaré avec insistance.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Notre commentaire

Toutes les possibilités d’utilisation doivent être balisées, par exemple certes le ciblage des russes par armes biologiques spécifiques, mais également le remplacement de la population russe actuelle par des hommes à matériaux génétiques identiques ou modifiés créés en laboratoires après extinction physique de ceux qui habitent actuellement la Fédération de Russie. Ce serait diabolique. Il faut donc s’attendre à tout, car tout ce qui se cogite et se réalise dans l’obscurité de la nuit est fait pour surprendre et nuire au maximum. Que faire ? Il ne faut pas s’endormir, donc il faut rester éveillé et contrecarrer les plans adverses en mettant rapidement en place un boomerang scientifique et technologique raffiné. Car celui qui ne veut ni le dialogue constructif, ni la paix, envisage nécessairement dans ses plans obscurs, de créer des problèmes virtuels impactant sur la vie réelle et sans doute aller en guerre ouverte ou voilée, usant de tous les subterfuges à sa disposition pour parvenir à ses fins funestes.

MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :