A la Une

La Corée du Nord ne réfléchira pas deux fois pour «appuyer sur le bouton» si des frappes américaines, un transfuge et ancien diplomate prévient + Notre Commentaire

PHOTO DE FICHIER © KCNA / Reuters

Pyongyang n’hésitera pas à frapper la Corée du Sud si Washington lance une attaque sur son territoire, a prévenu un ancien diplomate de l’Etat nord-coréen et transfuge du régime.

Alors que les Etats-Unis d’Amérique n’excluent pas une option militaire contre la Corée du Nord dans un contexte de tensions accrues dans la péninsule, l’un des transfuges nord-coréens les plus importants, Thae Yong-ho, a déclaré qu’un scénario militaire inciterait Pyongyang à diriger son feu chez voisins du sud.

« Les officiers nord-coréens sont entraînés à appuyer sur le bouton sans aucune autre instruction du commandement général si quelque chose se passe de leur côté », a déclaré Thae Yong-ho lors d’une audition du Comité des Affaires étrangères de la Chambre intitulée « Un regard d’initié sur le régime nord-coréen » mercredi.

« S’il y a un quelconque bruit de feu ou de bombe ou de frappe des Américains, les artilleries militaires et les missiles à courte portée tireront contre la Corée du Sud », a ajouté Thae.

Des milliers de missiles à courte portée déployés sur la ligne de démarcation sont prêts à tirer « à tout moment », a déclaré l’ancien diplomate. Des dizaines de millions de Sud-Coréens vivent dans un rayon de 70 km à 80 km de cette zone, ce qui pourrait devenir un « sacrifice humain », selon Thae.

« Je crois fermement que s’il y a une attaque préventive ou chirurgicale, la guerre sera gagnée par l’Amérique et la Corée du Sud, cela ne fait aucun doute, mais nous devons voir le sacrifice humain de cette option militaire », a déclaré le transfuge.

Pendant ce temps, les services de renseignements sud-coréens suggèrent que le Nord prépare de nouveaux essais nucléaires de missiles alors qu’il poursuit « le développement d’ogives nucléaires miniaturisées et diversifiées », rapporte Yonhap. L’agence d’espionnage du Sud aurait détecté un « mouvement actif » de véhicules autour de l’installation de recherche sur les missiles à Pyongyang, selon le communiqué.

Auparavant, le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré qu’une réponse mondiale était nécessaire pour faire face au développement des missiles à longue portée en Corée du Nord. Il a pris la parole lors d’une réunion avec le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha, mercredi à Séoul, lorsqu’il a déclaré que « les menaces mondiales exigent des réponses mondiales ».

Pendant ce temps, la Corée du Nord maintient que les Etats-Unis d’Amérique renforcent leur présence au large de la péninsule coréenne et organisent des parties de guerre avec leurs alliés régionaux, préparant ainsi une attaque préventive qui pourrait dégénérer en une éventuelle guerre nucléaire.

« Les exercices interarmées menés par les Etats-Unis d’Amérique tout au long de l’année sur la péninsule coréenne sont clairement des exercices agressifs de guerre dans leur nature et leur ampleur », a déclaré Ja Song-nam, représentant permanent de la Corée du Nord auprès des Nations Unies à Pyongyang dans une lettre plus récente adressée à l’ambassadeur de la France à l’ONU, François Delattre, l’actuel président du Conseil de sécurité de l’ONU.

S’adressant au CSNU après la fin de l’exercice des opérations spéciales du guichet maritime (MCSOFEX), qui impliquait la participation de navires de la Marine des Etats-Unis d’Amérique et de la République de Corée [du Sud] (ROK) entre le 17 et le 20 octobre, le diplomate a déclaré que la « répétition navale a fait que la tension soit plus vive sur la péninsule coréenne. »

Malgré des appels répétés pour éviter l’escalade des tensions, les Etats-Unis d’Amérique continuent d’accroître leur présence militaire dans la région. Alors que les tensions augmentent, Moscou et Pékin ont à plusieurs reprises exhorté les deux parties à rester calmes. Ils ont appelé à la mise en œuvre de l’initiative dite du «double gel», qui prévoit que la Corée du Nord suspendra son programme nucléaire et de missiles en échange de l’abandon des exercices militaires dans la région par les Etats-Unis d’Amérique et la Corée du Sud. La proposition a été rejetée par Washington.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Notre commentaire

Ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui ont refusé la proposition de « double gel » de la Russie et de la Chine, mais leur imposante force et puissance militaire empêche ces derniers pays à s’unir pour taper du point sur la table contre celle qui est considérée comme la première puissance militaire mondiale inflexible. Seules les fautes de la Corée du Nord sont prises en considération et sanctionnées dans ce jeu morbide qui se noue et se joue à coup de sanctions politiques à effets économiques, imposées d’abord et avant tout par les Etats-Unis d’Amérique, qui historiquement ont un passé guerrier surdimensionné dans cette région, en perticulier contre la Corée du Nord à l’époque de Kim Il-Sung grand père de Kim Jong-Un, dont la Chine et la Russie ferment les yeux. Or la Corée du Nord croit que les Etats-Unis d’Amérique qui aiment tant la guerre, en l’absence de force nucléaire crédible dissuasive, auraient déjà été attaqué en l’absence d’un parapluie clair, net et sans ambiguïté de la Russie et de la Chine, qui préfèrent rester les seules grandes puissances à être légalistes vis-à-vis de la loi internationale, alors que les Etats-Unis s’en moquent en privilégiant leur propre législature et ambitions effrénées. Ces derniers iront en guerre s’ils s’apercevaient que seules les régions en conflits seraient dévastées comme à l’accoutumée. Il est fort probable que si les Etats-Unis d’Amérique très radicaux dans cette affaire qu’ils ont contribué à créer, pouvaient s’apercevoir que la guerre toucherait aussi en profondeur et en ampleur leur territoire continental, ils accepteraient plus rapidement d’aller vers une vraie négociation, afin de trouver une solution finale. Car les Etats-Unis n’ont jamais de position claire et définitive dans le traitement des affaires, l’accord nucléaire avec l’Iran le prouve.

MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :