A la Une

Apparemment les Etats-Unis d’Amérique craignent de tout perdre en Syrie

© Sputnik/ Mikhail Alaeddin

Plusieurs aspects politiques peuvent être à l’origine des salves informatives que les Etats-Unis d’Amérique ont lancées contre l’opération russe en Syrie.

Le ministère russe de la Défense et le Pentagone ont échangé des accusations le 1er novembre concernant la situation en Syrie. James Gerrard, le commandant des opérations spéciales de la Coalition internationale dirigée par les Etats-Unis d’Amérique, a accusé les troupes de Bachar al-Assad et l’aviation russe d’avoir causé la catastrophe humanitaire dans l’est du pays arabe.

En particulier, le général a déclaré que des milliers de civils ont fui la ville de Deir ez-Zor au sud, à Mayadin, pour se protéger de l’armée arabe syrienne.

D’autre part, le porte-parole du ministère de la Défense de la Russie, Igor Konashénkov, a décrit ces accusations d’absurdité géographique. Selon Konashénkov, Mayadin est située au sud-est de Deir ez-Zor et personne ne s’enfuit parce que la ville est sous le contrôle de l’armée syrienne depuis deux semaines. La ville revient à la normale. Il n’est pas rare que de nombreux réfugiés retournent chez eux.

Le journaliste Andréi Kots considère, dans son article pour Sputnik, que les «salves verbales» lancées depuis les États-Unis d’Amérique peuvent être liées à deux aspects: l’un politique et l’autre militaire.

« D’abord, [Les Etats-Unis d’Amérique] créent un « bruit de l’information » sur la situation vraiment critique que vit actuellement à Al Raqqa, une ville qui a été libérée des terroristes par les forces démocratiques syriennes, soutenues par la coalition des Etats-Unis d’Amérique » écrit Kots.

Boris Rozhin, un expert du Centre de journalisme militaire et politique russe, a déclaré à Sputnik qu’avec ces accusations, les Américains essayaient de détourner l’attention de l’énorme destruction causée par leur aviation à Al Raqqa.

1073730758

Al Raqqa détruite/© AP Photo / Gabriel Chaim

D’autre part, Washington ne peut pas s’inquiéter des succès obtenus par l’armée syrienne, soutenue par les forces aérospatiales russes, dans la lutte contre Daech à Deir ez-Zor, estime Kots.

Selon le chroniqueur, l’intérêt des Etats-Unis d’Amérique pour cette ville syrienne réside dans le fait que la route reliant Deir ez-Zor, Mayadin et Abu Kamal marque un territoire en forme de triangle, qui a de vastes champs pétrolifères.

« La force qui contrôle ces localités contrôle l’extraction de l’or noir en Syrie, le drapeau syrien est déjà ondulant sur la plus grande partie de Deir ez-Zor et de toute la ville de Mayadin », souligne-t-il.

C’est la raison pour laquelle, aux Etats-Unis d’Amérique, ils perçoivent l’opération menée à Deir ez-Zor comme une attaque contre leur zone d’intérêt, estime le journaliste.

En conséquence, après la libération d’Al Raqqa, la coalition internationale, dirigée par le pays nord-américain, a annoncé qu’elle avait pris la direction d’Abu Kamal.

« Abu Kamal est la dernière chance pour les pays occidentaux d’obtenir un morceau de la tourte pétrolière [syrienne] aux mains des unités kurdes qui seront utilisées [par les Etats-Unis d’Amérique] ».

Lire la suite: Ce sont les armes occidentales qu’utilisent les terroristes en Syrie (vidéo)

Grigori Lukanov, spécialiste du Moyen-Orient, a expliqué à la station de radio Sputnik que les Kurdes, comme d’autres unités syriennes, réfléchissaient à l’évolution de la situation après la victoire sur Daech.

« S’ils veulent préserver leurs acquis … ils ont besoin de leurs propres sources de revenus, les champs de pétrole représentent une sorte de bonbon dans une économie ruinée, une lutte pour les ressources naturelles bat son plein », a-t-il dit.

Les autorités syriennes comprennent parfaitement qu’elles devront reconstruire l’État à partir de zéro après la fin de la phase la plus critique de la guerre. Cela exigera d’importantes ressources financières.

« Bashar al-Assad est peu susceptible de céder volontairement les richesses de son pays, car elles doivent devenir le moteur de sa renaissance », écrit l’auteur.

Kots prédit que Abu Kamal pourrait devenir une autre zone de confrontation entre l’armée arabe syrienne, les forces démocratiques syriennes et Daech.

« Comme nous pouvons le voir, les Etats-Unis d’Amérique ont déjà commencé la préparation de leur artillerie d’information », conclut-il.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Israël débarque en Syrie

4bn395a16687c6x5pb_800c450

Le porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que les militaires de ce régime étaient capables d’entrer dans le territoire syrien sous prétexte de protéger le village druze de Hader, situé sur le côté syrien des hauteurs du Golan occupé.

Suite à l’explosion d’une voiture piégée qui a tué neuf personnes et blessé 23 autres dans ce village, l’armée israélienne a annoncé, ce samedi 4 novembre, être prête à traverser le territoire syrien et à entrer dans le village druze de Hader sur les hauteurs du Golan, au sud de la Syrie.

« Ces dernières heures, nous assistons à l’intensification des combats dans le village druze de Hader dans la partie syrienne des hauteurs du Golan », a déclaré le porte-parole de l’armée israélienne, Ronen Manelis, cité par The Jerusalem Post.

« L’armée israélienne est prête à aider les habitants du village druze et à empêcher l’endommagement ou l’occupation du village de Hader », a-t-il prétendu.

Sans aucune allusion aux mesures suivantes de Tel-Aviv, le porte-parole de l’armée israélienne a démenti l’ingérence d’Israël dans les affrontements qui ont éclaté sur les hauteurs du Golan ainsi que l’aide d’Israël au Front al-Nosra (rebaptisé Front Fatah al-Cham).

Russia Today a qualifié de non ordinaires la réaction israélienne et l’annonce de l’intervention directe d’Israël dans les combats internes en Syrie.

Les Druzes sont une minorité en Syrie, au Liban et dans les territoires occupés ayant du pouvoir au sein de l’armée et des institutions politiques d’Israël. Israël s’engage à les protéger aussi bien en Syrie qu’au Liban. Les Druzes constituent 3 % de la population syrienne.

Source: Pars Today

Une attaque des mercenaires d’Israël déjouée

4bn3c9d9942ec3x5oe_800c450

L’armée déjoue l’attaque des mercenaires de l’entité d’occupation contre la localité de Hadhar

L’armée syrienne a déjoué une attaque brutale menée par les terroristes du « Front Nosra », soutenus par l’entité de l’ennemi israélien, contre la localité de Hadhar dans la banlieue nord de Quneitra.

Dans une déclaration à SANA, un commandant sur le terrain a dit que les terroristes du « Front Nosra » avaient attaqué la localité de Hadhar de tous les côtés.

Le commandant sur le terrain a souligné que le soutien apporté par l’ennemi israélien à l’attaque terroriste contre la localité de Hadhar était clair, « puisqu’il a ouvert des corridors pour assurer le déplacement des terroristes dans la périphérie de la localité, leur a fourni des armes, des munitions et de la couverture logistique et a hospitalisé les blessés à ses hôpitaux sur les territoires occupés », a-t-il précisé.

De son côté, un dignitaire de la localité de Hadhar a affirmé que c’est l’entité de l’ennemi israélien qui avait couvert les terroristes du « Front Nosra » dans leur attaque contre la localité de Hadhar, soulignant que de par les sacrifices de l’armée nationale et de la détermination des commissions populaires des habitants de la localité, l’attaque avait été avortée.

Source: Pars Today

Les USA créent un nouveau groupe « modéré »

4bn33c24393a30x5q7_800c450

Le président de la commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a annoncé que le nouveau groupe de miliciens appelé « les opposants modérés », que les États-Unis ont formé en Syrie, connaîtrait le même sort que les précédents groupes similaires.

« Les États-Unis ont créé en Syrie un groupe nommé “les opposants modérés”, mais ce dernier connaîtra le même sort que les précédents groupes et l’aviation russe participera au bombardement de tels groupes », a averti hier, vendredi 3 novembre, Viktor Bondarev, président de la commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération.

« Le nouveau groupe des “opposants modérés” comprend les membres du groupe Oussoud al-Charqiya ainsi que ceux d’autres groupes armés. Cependant, tout comme ses prédécesseurs, ce groupe sera éliminé et l’aviation russe participera à son élimination », a-t-il déclaré à Sputnik

Source: Pars Today

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :