A la Une

La campagne anti-Daech a infligé 100 milliards de dollars de pertes à l’Irak

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi (Photo par l’agence de presse Anadolu)

Abadi: La campagne anti-Daech a infligé 100 milliards de dollars de pertes à l’Irak

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a déclaré que la campagne militaire contre le groupe terroriste Takfiri Daech avait coûté 100 milliards de dollars au pays arabe en proie à des conflits, alors que les forces gouvernementales, soutenues par les combattants des unités de mobilisation populaire, chassaient les extrémistes hors de leur dernier réduit dans le pays.

« L’Irak a perdu 100 milliards de dollars dans la guerre contre Daech; Mais nous avons réussi dans trois batailles, à savoir la libération de la terre, le maintien de l’unité de l’Irak et la résistance aux menaces », a déclaré Abadi lors d’un discours dans la ville sainte de Kerbala samedi.

Ces propos ont été tenus le jour même où la chaîne de télévision publique irakienne Al-Iraqiya a rapporté que les forces de sécurité avaient réussi à reprendre totalement le sous-district de Rumana dans la province occidentale d’Anbar, de Daech.

Les soldats de l’armée irakienne, soutenus par des combattants pro-gouvernementaux des Unités de Mobilisation Populaire, mieux connues sous le nom arabe Hashd al-Sha’abi, ont lancé samedi matin une importante opération pour reprendre la ville de Rawah, située à environ 300 kilomètres au nord-ouest capitale Bagdad.

8ac0bb8a-b2c0-47c8-96b8-88ba2f187697

Les forces irakiennes montent la garde près du passage frontalier d’Al-Qa’im entre la Syrie et l’Irak le 8 novembre 2017. (Photo par l’AFP)

Dans une déclaration publiée le 8 novembre, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a annoncé que Daech avait pris en otage environ 2 500 familles, soit environ 10 000 personnes, en otage à Rawah.

Le HCDH a également appelé le gouvernement irakien et les forces de sécurité impliquées dans l’opération de libération de Rawah à intensifier les efforts humanitaires et à ouvrir des voies de sortie sûres aux civils pour contrecarrer les plans terroristes visant à utiliser des gens ordinaires comme boucliers humains.

À la fin du mois dernier, le Premier ministre irakien a officiellement ordonné le lancement des opérations visant à purger les terroristes de Daech des villes de Rawah et de Qa’im.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Les forces irakiennes mènent une offensive pour libérer la dernière ville tenue par Daech

4bn3025c73bfcbxbfa_800c450

Les forces armées irakiennes ont lancé une offensive pour libérer la ville de Rawah située à l’ouest, du groupe terroriste Daech, laissant les terroristes notoires sur le point de s’effondrer dans le pays.

Selon des informations, deux divisions d’infanterie irakiennes ont lancé l’opération samedi pour reprendre la petite ville de la province d’Anbar et ses environs proches de la frontière syrienne, selon un communiqué publié par le commandement des opérations interarmées du pays.

Les forces de mobilisation populaire, mieux connues sous le nom de Hashd al-Sha’abi, et les combattants tribaux sunnites soutiennent l’opération.

Le développement intervient après que les forces irakiennes ont libéré la ville stratégique d’Al-Qaim – située à l’ouest de Rawah à Anbar – dans ce que le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a qualifié la semaine dernière comme un triomphe « temps record », ne laissant que de minuscules poches de terre dans les mains des terroristes de Daesh.

La reconquête anticipée de Rawah mettrait fin au contrôle de Daesh sur des portions du territoire qu’il a saisi à travers l’Irak et la Syrie en 2014, où l’organisation terroriste a déclaré un soi-disant califat.

Du côté de la frontière, les forces syriennes ainsi que les combattants alliés du mouvement de résistance du Hezbollah libanais ont également déclaré la victoire sur Daesh jeudi après avoir repris la dernière grande ville de Bukamal près de la frontière irakienne.

Plus tôt cette semaine, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) avait averti dans une déclaration, que des terroristes de Daesh avaient assiégé Rawah pour empêcher des milliers de civils de fuir.

L’agence de l’ONU a déclaré mercredi que les terroristes Takfiri avaient pris environ 2500 familles, soit 10 000 personnes, en otage à Rawah, à environ 300 kilomètres au nord-ouest de la capitale Bagdad, pour bloquer les progressions des forces irakiennes.

SS

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Pars Today

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :