A la Une

«L’ours gagne en force»: les lecteurs occidentaux en émoi devant un robot de combat russe – nouveau système lance-leurres pour avions Su-25SM

© Photo. Russian Foundation for Advanced Research Projects in the Defense Industry

«L’ours gagne en force»: les lecteurs occidentaux en émoi devant un robot de combat russe

«Parfait… Maintenant, les États-Unis vont commencer à dépenser des milliards pour suivre la course des armes robotiques»: de nombreux journaux occidentaux ont publié des articles sur le robot de combat russe Nerekhta, dont les capacités ont surpris les lecteurs.

Plusieurs journaux occidentaux, dont le portail américain Defense One et le tabloïd britannique Daily Mail, ont publié des articles concernant le robot de combat russe Nerekhta, qui a passé avec succès les tests sur les polygones du ministère de la Défense. Les avantages et les faiblesses de la machine sont devenus une question chaude dans la section des commentaires de ces journaux.

Nombreux sont ceux qui ont souligné les avantages des nouveaux véhicules de combat.

«Sans équipage, ces chars n’auront pas besoin d’armures lourdes. On peut les concevoir plus petits et plus légers, ils seront plus difficilement la cible d’une frappe. Le prix diminuera, les voitures deviendront populaires et la Russie commencera à les vendre à n’importe qui. Nos chars auront du mal à faire face à ça. Très dérangeant», écrit l’utilisateur stderr.

 

«Bien joué de les avoir conçus sans pilote, nous savons tous comment les Russes conduisent», a ironisé Hal Wolkowski.

De nombreux commentateurs parlent des capacités militaires américaines.

«Parfait… Maintenant, les Etats-Unis vont commencer à dépenser des milliards pour suivre la course des armes robotiques», déclare l’utilisateur sous le pseudo césar.

«Alors que les États-Unis discutent de questions éthiques, les Russes avancent rapidement et obtiennent la supériorité technologique dans la technologie militaire. Si cela continue, il n’y aura plus de place pour la discussion — il n’y aura que des robots russes!», indique Marc King.

«L’Oncle Sam est complètement fou, embauche des travestis dans l’armée, tandis que l’ours russe gagne en force», a écrit Bill Smith.

Le ministère russe de la Défense envisage de mettre en service le premier robot de combat, à savoir le drone polyvalent Nerekhta, capable de jouer le rôle de tireur, d’espion et de transport. Les drones ont été testés l’été dernier dans la région de Moscou, et ont prouvé leur efficacité. Les engins Nerekhta peuvent atteindre une vitesse de 30 km/h, il est protégé par une cuirasse qui le rend invulnérable aux fusils de précision de calibre 7,62 mm. Le rayon d’action du robot, commandé à distance, est d’environ 5 km, mais il est moindre en forêt, en montagne ou en ville.

Source: Sputnik News – France

Les avions russes Su-25SM bientôt dotés d’un nouveau système lance-leurres

1033839601

© Sputnik. Sergei Pivovarov

L’armée russe dépensera près de 11 millions d’euros pour équiper ses avions d’attaque au sol et de soutien aérien rapproché Sukhoi Su-25SM, engagés dans l’opération antiterroriste en Syrie, d’un système lance-leurres leur permettant d’échapper aux missiles.

Le ministère russe de la Défense a lancé un appel d’offres de 735 millions de roubles (10,6 millions d’euros) en vue de mieux protéger 45 avions d’attaque au sol Sukhoi Su-25SM contre les attaques de missiles, a annoncé le site officiel des achats d’État russe.

Selon le site, un système lance-leurres de type UV-26M sera installé sur un Su-25SM d’ici à la fin de l’année et sur 44 autres avions en 2018 et 2019.

Conçu par le Consortium russe Missiles tactiques (KTRV), le système UV-26M est destiné à protéger les avions et les hélicoptères contre les missiles à guidage optique et radar au moyen d’éjection de leurres et de paillettes. Il crée un petit nuage de leurres et de paillettes qui réfléchit plus d’ondes que l’avion et attire donc le missile qui explose sans toucher l’appareil. L’UV-26M peut fonctionner d’une manière autonome ou être intégré dans les systèmes de bord des aéronefs.

Le Sukhoi Su-25SM est une version modernisée du Su-25 (code OTAN: Frogfoot), un avion d’attaque au sol, de soutien aérien rapproché et d’attaque antichar. D’après le vice-ministre russe de la Défense, Iouri Borissov, des appareils de ce type participent l’opération antiterroriste en Syrie.

Le Su-25SM peut détruire des cibles mobiles de petite taille et des sites au sol, ainsi que des cibles aériennes volant à basse vitesse.

Ses équipements de guerre électronique lui permettent de réaliser des missions de reconnaissance radar, avertissent le pilote en cas de menace et se guident sur les émissions radar de la cible.

Les médias ont précédemment annoncé que la Russie avait transformé plus de 80 avions Su-25 en Su-25SM. Cette année, les Troupes aéroportées russes recevront en outre des avions Su-25SM3, une nouvelle version modernisée de cet avion d’attaque au sol dotée de nouveaux équipements radio-électronique et munitions.

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :