A la Une

Bientôt une expansion généralisée du terrorisme dans le monde ? L’’OTAN arabe’, dirigée par l’Arabie saoudite, déclare une guerre totale contre le terrorisme

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman (Centre) pose pour une photo avec les chefs d’état-major et les ministres de la défense d’une coalition anti-terroriste islamique dirigée par les Saoudiens lors de leur rencontre à Riyad le 26 novembre 2017. © Faisal Al Nasser / Reuters

L’’OTAN arabe’, dirigée par l’Arabie saoudite, déclare une guerre totale contre le terrorisme; L’Iran, l’Irak et la Syrie ne sont pas invités

Notre commentaire

De nombreux analystes soutiennent avec preuves à l’appui que de plusieurs pays membres de cette coalition sont parmi ceux qui créent des groupes terroristes, pourraient-ils en enfanter encore d’autres pour créer les conditions d’une lutte sans fin contre leur soi-disant « terrorisme ». Qui a créé Boko Haram, Daech et d’autres vrais groupes terroristes et pour quelles raisons ? On se souvient que des pays du groupe avaient même menacé ouvertement la Russie d’en répandre sur son territoire pour causer des dégâts. Certains pays sincères dans ce groupe pourraient-ils forcer le passage vers une vraie lutte ou se laisseront-ils conduire aveuglément comme certains autres par le passé ? L’image de la religion musulmane sera-t-elle réellement redressée ou sera-t-elle à nouveau enfoncée dans la boue ? En Syrie par exemple, certains islamistes ont coupé des têtes, mangé le cœur humain et procédé à toutes sortes d’atrocités sur les humains, cela entre-t-il vraiment dans les commandements du vrai Dieu ? Pourrait-on avoir créé ce groupe pour diluer les responsabilités et jeter la poudre aux yeux de l’opinion publique ? Quels sont les vrais financiers des groupes terroristes évoluant en Syrie, en Irak, au Nigeria et dans d’autres parties du monde ? Cette organisation peut-elle être prise vraiment au sérieux alors que des vrais victimes et combattants contre le terrorisme que sont l’Iran, l’Irak et la Syrie en sont exclus?

MIRASTNEWS

Le Prince héritier d’Arabie saoudite, Salman, a promis d’effacer les terroristes de la « face de la terre » en utilisant les ressources disponibles pour l’Alliance militaire islamique, une soi-disant « OTAN arabe » qui prétend être un « ennemi sans visage », « Plutôt qu’une quelconque » secte « ou » pays « particuliers.

Formé en 2015 par le vice-prince héritier de l’époque et le ministre saoudien de la défense, Mohammed bin Salman, l’IMA n’a pour l’instant fonctionné que sur papier. Aujourd’hui, le Prince héritier veut passer à l’étape suivante en déclarant une «guerre totale contre le terrorisme», lors du sommet de dimanche de l’IMA, également dénommé Coalition islamique anti-terroriste militaire (IMCTC) ou «OTAN arabe».

« Aujourd’hui nous commençons la poursuite du terrorisme, et nous voyons sa défaite dans de nombreuses facettes autour du monde en particulier dans les pays musulmans … Nous continuerons à le combattre jusqu’à ce que nous voyions sa défaite », a déclaré le prince Mohammed Salman aux ministres de la Défense. 40 pays à majorité musulmane qui se sont rassemblés en Arabie Saoudite pour le sommet de la coalition militaire. « Au cours des dernières années, le terrorisme a fonctionné dans tous nos pays … cela se termine aujourd’hui, avec cette alliance », a-t-il déclaré dans son discours d’ouverture.

L’alliance «islamique», qui comprend officiellement 41 États membres, n’inclut aucun pays ayant des gouvernements dominés par les chiites, tels que l’Iran, l’Irak ou la Syrie. En raison du blocus économique et diplomatique du Qatar, accusé en juin par l’Arabie saoudite, l’Egypte, les Emirats arabes unis et Bahreïn de parrainer le terrorisme, la délégation de Doha n’était pas présente au sommet de Riyad.

Le front panislamique sunnite a déclaré il y a deux ans qu’il entendait également lutter contre l’utilisation de l’islam par les terroristes, réaffirmant ce principe dimanche. Un général pakistanais à la retraite, le général Raheel Sharif, a été nommé commandant en chef pour mener la lutte contre les extrémistes radicaux qui continuent à «ternir» l’islam.

« La plus grande menace du terrorisme et de l’extrémisme est non seulement de tuer des innocents et de répandre la haine, mais de ternir la réputation de notre religion et de déformer nos croyances », a déclaré le prince héritier. « Nous ne permettrons pas que cela arrive ».

Le général Raheel Sharif, le commandant militaire de l’#IMCTC: «Un certain nombre de nos pays membres subissent des pressions énormes lorsqu’ils combattent des organisations terroristes bien établies en raison de la pénurie de capacités de leurs forces armées et de leurs forces de l’ordre.» #AlliedAgainstTerrorism

– IMCTC English (@imctc_fr) 26 novembre 2017

En mai, lors du sommet arabo-islamique, les pays dirigés par l’Arabie saoudite ont convenu de réserver jusqu’à 34 000 soldats pour des opérations anti-terroristes potentielles en Irak et en Syrie. Cependant, les principales batailles contre les terroristes dans ces pays sont maintenant presque terminées, car les forces militaires irakiennes et syriennes sont en train d’achever les restes de fronts terroristes organisés sur leurs territoires. L’Alliance militaire islamique, cependant, maintient un point de vue différent, affirmant que «le terrorisme représente un défi constant et grandissant» pour la sécurité régionale et internationale.

Réunion inaugurale du Conseil des ministres de la défense #IMCTC #AlliedAgainstTerrorismpic.twitter.com/uWVysGdhZt

– IMCTC English (@imctc_fr) 26 novembre 2017

Bien que le général Raheel Sharif ait affirmé que l’alliance n’était pas unie contre un « pays ou une secte », mais plutôt contre « l’ennemi sans visage avec idéologie extrémiste », le principal membre de la coalition, Riyad, a ouvertement appelé l’Iran le « sponsor numéro un du terrorisme ».

Le prince héritier est même allé jusqu’à qualifier le chef suprême iranien de « nouveau Hitler du Moyen-Orient » la semaine dernière, à la suite d’une attaque de missiles du Yémen contre l’aéroport saoudien, que Riyad a imputée aux rebelles et à leur sponsor Téhéran. Largement perçu comme une guerre par procuration entre l’Arabie saoudite et l’Iran, le conflit au Yémen a commencé en 2014 lorsque les rebelles ont capturé la capitale et forcé le gouvernement à fuir et à solliciter l’aide militaire de Riyad. L’intervention menée par l’Arabie saoudite, cependant, n’a pas réussi à ramener le dirigeant yéménite déchu au pouvoir, mais a déjà fait des milliers de victimes civiles et une catastrophe humanitaire d’une ampleur sans précédent condamnée par des organisations humanitaires dans le monde entier.

En plus d’aller à l’encontre de l’idéologie extrémiste, les nations arabes sont également prêtes à combattre le terrorisme dans le domaine des communications en luttant contre la propagande extrémiste et, dans le domaine financier, en s’attaquant aux sources de financement du terrorisme.

« La vision de l’IMCTC est d’avoir une réponse collective contre le terrorisme capable de diriger et de coordonner les efforts des pays membres avec un rendement et une efficacité élevés », a déclaré l’ancien chef militaire pakistanais, notant que plus de 200 000 personnes avaient été tuées dans quelque 70 000 attaques terroristes dans la région ces dernières années.

     Assez. #AlliedAgainstTerrorism #IMCTChttps://t.co/pXPnhWFVb6

     – IMCTC English (@imctc_fr) 26 novembre 2017

À la fin du sommet, les pays ont convenu de coordonner et d’intégrer les efforts militaires, ainsi que de partager des renseignements et de mener des cours de formation et des exercices conjoints. La participation militaire des Etats de la coalition « sera toutefois définie en fonction des capacités et des ressources de chaque pays, ainsi que de la volonté de chaque pays de participer à une opération militaire donnée », indique la déclaration, annonçant la création d’un centre des opérations à Riyad.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :