A la Une

La Russie ne sera pas surprise par la guerre en Corée du Nord, elle s’y prépare – chef du Conseil de sécurité + Notre commentaire

PHOTO DE FICHIER: L’opération conjointe des exercices de débarquement des États-Unis d’Amérique et de la Corée du Sud à Pohang, en Corée du Sud © Kim Hong-Ji / Reuters

Formée par l’expérience, la Russie ne sera pas surprise par la guerre en Corée du Nord, elle s’y prépare – chef du Conseil de sécurité.

Une guerre qui éclate sur la péninsule coréenne est l’un des scénarios envisagés par l’armée russe, de sorte qu’elle ne serait pas prise au dépourvu, a déclaré le chef du Conseil de sécurité de la Russie, prônant une solution diplomatique à la crise.

Le lancement du missile balistique Hwasong-15 par la Corée du Nord mercredi, que Pyongyang affirme être « capable de frapper toute la partie continentale des Etats-Unis d’Amérique » et l’avertissement de Washington selon lequel le test a rapproché le monde de la guerre, a encore soulevé les inquiétudes sur les conséquences potentiellement désastreuses d’une confrontation militaire directe.

Nikolay Patrushev, le chef du Conseil de sécurité nationale de la Russie, a déclaré que la Russie a pesé ses options si la guerre des mots se transforme en une guerre de tir réel.

« Nous faisons des calculs, des préparatifs. Ce ne sera pas une surprise pour nous », a déclaré Patrushev à RIA Novosti vendredi, quand on lui a demandé si la Russie travaillait sur une réponse aux hostilités qui pourraient se dérouler dans la région.

Alors que le scénario de la guerre ne peut être exclu, il faut absolument l’éviter, a déclaré Patrushev, affirmant que ce n’est pas dans l’intérêt de la Russie, qui se trouve «effectivement à la frontière avec eux [ la Corée du Nord]».

« S’il y a une action militaire, et vous savez que certains pays ne l’excluent pas, alors une série de problèmes différents peuvent s’ensuivre, y compris pour nous », a-t-il dit, soulignant que la diplomatie est la seule solution pour Moscou.

Le dernier lancement a ravivé la situation tendue en Corée du Nord, les responsables des Etats-Unis d’Amérique recourant de nouveau à la rhétorique guerrière.

Reconnaissant que «beaucoup de gens seraient blessés et tués» dans le cas d’un conflit militaire total avec Pyongyang, le sénateur Lindsay Graham a déclaré que Washington n’aurait d’autre choix que d’y aller si « les choses ne changent pas. »

L’envoyé des Etats-Unis d’Amérique aux Nations Unies Nikki Haley a doublé la promesse du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump d’éliminer la Corée du Nord en cas d’attaque dans un discours notoire à l’ONU, avertissant que « le régime nord-coréen sera complètement détruit ».

La Russie a demandé à plusieurs reprises à Washington, à ses alliés et à la Corée du Nord de renoncer à la confrontation et d’accepter un plan de «double gel» soutenu par la Chine qui empêcherait les Etats-Unis d’Amérique et la Corée du Sud d’interrompre leur programme nucléaire et balistique. Washington, cependant, a refusé de considérer le plan, considérant l’idée de leur activité entrain d’être comparée à celle de la Corée du Nord insultante.

Dans la période précédant le dernier test, Trump a désigné la Corée du Nord comme un sponsor d’Etat du terrorisme, promettant de lancer de nouvelles sanctions sur l’état auto-isolé.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a fait valoir jeudi que par ses actions et sa rhétorique hostiles, Washington cherchait une excuse pour détruire la Corée du Nord. Lavrov a déclaré que des collègues des Etats-Unis d’Amérique lui avaient dit que les prochains jeux de guerre dans la région ne se feraient probablement pas avant le printemps de l’année prochaine, mais Washington en a organisé deux en octobre et novembre, provoquant la réponse de Pyongyang.

Moscou a aussi indiqué être contre la rupture de tous les liens avec la Corée du Nord, une idée vantée par Washington, affirmant que ce serait «la chose la plus facile à faire», mais qu’elle ne ferait qu’aggraver la situation dans le pays.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Notre commentaire

Les Etats-Unis d’Amérique sont pris par leur propre jeu, se sont enfermés dans un piège et ne savent plus comment s’en sortir brillamment, car le monde a changé, le bluff de type URSS ne fonctionne plus. Ils doivent forcément se mouiller la chemise: soit ils trouvent un compromis, ce qu’ils écartent pour l’instant en raison de ce qu’ils considèrent comme l’humiliation suprême, soit ils vont en guerre. Et s’ils ont des bons stratèges, ils doivent savoir que ce ne sera ni les conditions de la deuxième guerre mondiale, ni celles de la guerre de Corée ou du Vietnam ou encore moins celles d’Irak ou d’Afghanistan. Ils sont-là devant un jeu d’échecs dur et ont cette fois-ci en face des joueurs très performants. Ils espèrent sans doute qu’avec l’immensité de leur territoire, la Corée du Nord sera détruite, car plus petite et prise par surprise et pensent-ils que cette dernière n’a aucun tour dans son sac pour atteindre et impacté réellement le territoire continental des Etats-Unis d’Amérique avant ou après leurs premières frappes. Et si même s’ils ne le clament pas haut et fort, la Chine et/ou la Russie  refusaient catégoriquement de voir et supporter la désolation monstrueuse qui s’installerait devant leurs portes, provoquée par une nation étrangère conquérante, vaniteuse et impériale? L' »Etat profond » des Etats-Unis d’Amérique doit y réfléchir, car il n’y a rien à gagner, même l’industrie militaire sera « bombée » pour paraphraser le musicien congolais ZAO.

Jean de Dieu MOSSINGUE

 MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :