A la Une

La Russie va construire un Internet à l’épreuve des sanctions pour les nations du BRICS

© Global Look Press

La Russie va lancer un ‘Internet indépendant’ pour les pays BRICS – rapport

La Russie construira une alternative au système de serveurs de noms de domaine, à l’épreuve des sanctions pour son internet.

Le Conseil de sécurité russe a demandé au gouvernement du pays de développer une infrastructure Internet indépendante pour les pays du BRICS, qui continuerait à fonctionner en cas de dysfonctionnements Internet mondiaux.

L’initiative a été discutée lors de la réunion d’octobre du Conseil de sécurité, qui est le principal organe consultatif de la Russie en matière de sécurité nationale. Le président Vladimir Poutine a fixé personnellement la date limite du 1er août 2018 pour l’achèvement de la tâche, a rapporté l’agence de presse RBC.

En discutant de la question, les membres du Conseil ont noté que « les capacités accrues des pays occidentaux à mener des opérations offensives dans l’espace informationnel ainsi que la volonté accrue d’exercer ces capacités constituent une menace sérieuse pour la sécurité de la Russie ».

Ils ont décidé que le problème devait être résolu en créant un système de sauvegarde distinct des serveurs de noms de domaine (DNS), qui ne serait pas soumis au contrôle des organisations internationales. Ce système serait utilisé par les pays du bloc BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud.

La question de la dépendance excessive vis-à-vis du DNS mondial a déjà été abordée par la Russie. En 2014, le ministère russe des Communications a mené un exercice majeur dans le cadre duquel il simulait la «désactivation» des services Internet mondiaux et utilisait un système de sauvegarde russe pour soutenir avec succès les opérations Web dans le pays.

Cependant, lorsque les journalistes ont demandé au secrétaire de presse de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, si les autorités du pays envisageaient de se déconnecter de l’internet mondial en 2014, Peskov a rejeté ces allégations comme fausses.

« La déconnexion de la Russie de l’Internet mondial est bien sûr hors de question », a déclaré Peskov à l’agence de presse Interfax. Cependant, le fonctionnaire a également souligné que « récemment, une part équitable de l’imprévisibilité est présente dans les actions de nos partenaires tant aux Etats-Unis d’Amérique qu’à l’UE, et nous [la Russie] devons être prêts pour tout changement d’événements. »

« Nous savons tous qui est l’administrateur en chef de l’Internet mondial. Et en raison de sa volatilité, nous devons réfléchir à la façon d’assurer notre sécurité nationale », a déclaré Peskov. Il ne s’agit pas de déconnecter la Russie du World Wide Web, a-t-il ajouté, mais de « le protéger contre une éventuelle influence extérieure ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :