A la Une

La stratégie des Etats-Unis d’Amérique a échoué dans le sud-est de la Syrie

La tristement célèbre garnison de Tanf est maintenant largement inutile.

L’expert militaire et politique syrien Hamza Abbas a écrit un article pour « Russkaya Vesna », intitulé « L’échec des Etats-Unis en Syrie: le Pentagone abandonne les militants dans les régions du sud du pays ».

Selon l’article, il y a 500 unités d’opérations spéciales des Etats-Unis d’Amérique et des entraîneurs basés à At Tanf. Plusieurs groupes militants soutenus par les États-Unis d’Amérique sont également basés dans la région qui faisait auparavant partie de la soi-disant Nouvelle Armée Syrienne, formée par les Etats-Unis d’Amérique en 2015. Grâce à leur aide et à leurs liens avec les groupes de l’est de Qalamoun et de la Ghouta orientale, les Etats-Unis d’Amérique ont réussi à faire pression sur Damas à partir du nord-est. Ajoutant à cela, quelques milliers de militants soutenus par les États-Unis d’Amérique ont tenté d’empêcher l’EI d’accroître leur présence en Syrie centrale et occidentale, les puissances étrangères ont désigné ces territoires pour Al-Qaïda et le Front Al-Nusra.

L’article décrit ensuite comment, malgré les plans du Pentagone, l’armée arabe syrienne a réussi à libérer Deir ez-Zor, ce qui a incité les militants affiliés aux Etats-Unis d’Amérique à combattre l’armée syrienne au lieu des terroristes afin de garder le contrôle afin de garder le contrôle sur les routes dans le désert syrien

Les militants ont perdu, et ont dû se retirer à At Tanf sous la couverture des forces aériennes des Etats-Unis d’Amérique. Bien que les Etats-Unis d’Amérique prétendent qu’ils ne soutiennent plus les groupes militants, ils [les Etats-Unis d’Amérique] les protègent et les laissent rester au camp de Rukban parmi les réfugiés.

La présence de 500 personnes des Etats-Unis d’Amérique ne suffit pas, selon le Pentagone, pour contrôler la situation au camp de Rukban. Il est assez intéressant de constater que cela est suffisant pour garantir la sécurité des convois humanitaires arrivant au camp de Rukban et contrôler la distribution de leur cargaison dans le camp. Il est clair qu’ils ne seraient pas capables de le faire, s’ils ne pouvaient vraiment pas « contrôler la situation » au camp.

L’administration Trump ne voit aucun intérêt à dépenser de l’argent pour les militants et les réfugiés à At Tanf. Le flux de fournitures et d’argent des Etats-Unis d’Amérique aux militants syriens du sud sera complètement coupé d’ici la fin de l’année. Le groupe Mahavir As-Saura, le seul groupe que les Etats-Unis d’Amérique soutiennent encore officiellement, a été considérablement réduit, selon des sources locales. Les militants «licenciés» se sont disloqués dans le camp de Rukban, tout comme de nombreux membres d’autres groupes.

La situation, affirme l’article, ne peut pas rester inchangée, car l’hiver prochain et le mauvais état humanitaire du camp seront la recette du désastre. La frontière jordanienne est toujours fermée. Beaucoup de militants Tanf essaient de traverser la frontière et se faire tuer par la sécurité frontalière jordanienne qui prétendent que les militants étaient membres de l’Etat islamique.

Les Etats-Unis d’Amérique transfèrent secrètement les militants pour lesquels ils ont d’autres projets. L’auteur stipule que les Etats-Unis d’Amérique attendent que les militants de Tanf engagent l’armée syrienne, une fois que les forces aériennes des Etats-Unis d’Amérique cesseront de les protéger, ce qui permettrait aux médias occidentaux de diaboliser le régime syrien une fois de plus.

Ce n’est pas une solution viable. Les militants du camp Rukban devraient écouter le Centre de réconciliation russe et commencer à négocier avec le gouvernement syrien. Ils peuvent recevoir l’amnistie et revenir avec leurs familles chez eux. Certains peuvent quitter le pays avec l’aide de la Russie, comme certains militants l’ont déjà fait dans différentes régions. Seul un dialogue ouvert peut sauver les militants d’At Tanf de la mort. Tout retard peut s’avérer fatal, à mesure que l’hiver approche et que les Américains partent.

South Front

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Duran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :