A la Une

George Soros fait exploser Orban, affirme que l’oppression en Hongrie était pire que sous la domination soviétique

Le globaliste Dr. Evil accélère la guerre des mots avec le gouvernement hongrois.

La querelle entre le Premier ministre hongrois Viktor Orban et le milliardaire George Soros continue d’augmenter, alors que le financier hongrois et mondialiste Soros a déclaré que l’oppression sous le gouvernement Viktor Orban est plus grande que lorsque la Hongrie était sous domination soviétique.

Dans un message vidéo, George Soros a déclaré qu’il avait un «conflit de principes infranchissable» avec Viktor Orban, et que si l’université centrale Européenne basée à Budapest, fondée par Soros, devait être expulsée, elle continuerait à fonctionner «en exil» et à revenir après le départ d’Orban.

Soros a la réputation d’utiliser ses ONG pour subvertir et renverser des gouvernements qui ne souscrivent pas à ses frontières ouvertes, le dogme néolibéral.

Soros, l’architecte de 87 ans du coup d’Etat illégal en Ukraine, a déclaré qu’Orban a créé « un système antidémocratique … un régime mafieux où ils utilisent leurs positions de leader pour se maintenir au pouvoir et s’enrichir personnellement ».

« Il exploite et opprime ceux qui sont dans l’opposition. A mon avis, le régime opprime maintenant plus les gens que pendant l’occupation soviétique. »

Via l’AP

Orban, qui s’oppose à la migration, en particulier par les musulmans, affirme que Soros veut inonder l’Europe de migrants.

Une «consultation nationale» se terminant vendredi a inclus une campagne d’affichage contre Soros, la deuxième cette année. Il a déclaré que le « plan Soros » était responsable de la migration de masse vers l’Europe. Les électeurs ont reçu des questionnaires contenant des allégations sur les prétendues positions de Soros sur la migration, qu’il a réfutées ou démenties.

Soros soutient la migration limitée, mais affirme qu’aucun pays ne devrait être obligé de prendre quelqu’un à l’intérieur.

Orban dit que la Hongrie ne veut pas devenir un « pays d’immigration » comme beaucoup en Europe occidentale. En 2015, la Hongrie a construit des clôtures sur ses frontières méridionales pour éloigner les migrants, dont beaucoup sont issus de la Syrie déchirée par la guerre.

Orban, qui a brièvement étudié à Oxford sur une bourse Soros à la fin des années 1980, a déclaré vendredi à la radio d’Etat que les organisations non gouvernementales financées par Soros se préparent à agir en tant que partis politiques pendant la campagne avant les élections parlementaires d’avril pour aider à affaiblir ou à évincer les gouvernements anti-migration comme le sien.

Orban a récemment demandé aux services de renseignement hongrois d’identifier et d’enquêter sur le «réseau» d’organisations Soros afin de découvrir leur étendue et leur influence.

« Nous sommes confrontés non seulement à un grand réseau mais aussi à un homme de talent », a déclaré M. Orban. « Le réseau et les machines de type Soros se sont inscrits pour les élections ».

Orban, qui tentera d’obtenir son troisième mandat consécutif de quatre ans, et le quatrième au total, affrontera des partis d’opposition actuellement faibles et divisés. Il s’est efforcé de présenter Soros et le leadership européen à Bruxelles comme les principaux rivaux du parti Fidesz lors des élections.

Alex Christoforou

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Duran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :