A la Une

Les menaces venimeuses de la RPDC suivent l’arrivée des avions de combat furtifs des Etats-Unis d’Amérique en Corée du Sud

© AP Photo/ Kamran Jebreili

Les tensions sur la péninsule coréenne ont atteint leur paroxysme ce week-end avec l’arrivée de six chasseurs furtifs F-22 Raptor des Etats-Unis d’Amérique en Corée du Sud samedi pour des exercices militaires conjoints.

Le déploiement des avions de combat dans la région intervient quelques jours après que Pyongyang ait lancé un missile balistique intercontinental Hwasong-15, capable de parcourir environ 8000 miles et d’atteindre Washington DC. Les experts militaires disent que les chances de guerre augmentent à un rythme exponentiel, les autorités ‘américaines’ et nord-coréennes jetant de l’essence dans le feu.

Samedi, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a déclaré dans un communiqué que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump et son administration « priaient pour une guerre nucléaire » en mettant en scène un jeu nucléaire extrêmement dangereux dans la péninsule coréenne. »

Le porte-parole de la RPDC a décrit Trump comme un « démon nucléaire » et un « perturbateur de la paix mondiale ».

Dimanche, le journal Rodong Sinmun de Pyongyang, porté par l’agence de presse officielle coréenne KCNA, a qualifié les exercices aériens conjoints Vigilant Ace 18 USA-Corée du Sud de lundi à vendredi d’une « provocation dangereuse » poussant la région « au bord d’une guerre nucléaire ».

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, HR McMaster, a dit samedi à un auditoire au Forum de défense nationale Reagan à Simi Valley, en Californie, que le potentiel de guerre avec l’État paria augmente de jour en jour.

«Il y a des moyens de régler ce petit problème de conflit armé, mais c’est une course parce que [Kim Jong Un] se rapproche de plus en plus, et il ne reste plus beaucoup de temps», a lancé McMaster.

Les États-Unis d’Amérique envoient des douzaines de chasseurs de haute technologie, de bombardiers et d’avions de soutien aux exercices de combat aérien annuels entre les États-Unis d’Amérique et la Corée du Sud. Les jeux de guerre (wargames), visant à renforcer «l’efficacité au combat» de l’alliance, se dérouleront du 4 au 8 décembre.

Les chasseurs furtifs haut de gamme F-22 et F-35 des Etats-Unis d’Amérique seraient la plus grande menace pour Pyongyang. Alors que les militaires de la RPDC entretiennent des armes antiaériennes capables, leurs systèmes de radar seraient incapables de détecter les avions de combat furtifs avant une frappe sur leurs systèmes défensifs, affirment les analystes.

Les F-22 et les F-35 seraient probablement appelés à mener une campagne aérienne potentielle contre Pyongyang si la situation devenait de plus en plus dangereuse au point d’utiliser la force militaire.

Pendant ce temps, Rodong Sinmun a juré que les avions de combat furtifs « n’échapperont pas au sort d’un papillon tigré », ajoutant que les provocations contre la RPDC pourraient « conduire à une guerre nucléaire à tout moment ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :