A la Une

La Turquie menace de réduire ses relations diplomatiques avec Israël si les Etats-Unis d’Amérique reconnaissent Jérusalem comme capitale

© Murad Sezer / Reuters

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mardi que la reconnaissance par les Etats-Unis d’Amérique de Jérusalem comme capitale d’Israël serait une « ligne rouge » pour les musulmans. Il a également averti qu’une telle mesure forcerait Ankara à couper des liens diplomatiques avec l’état juif.

« Cela pourrait aller jusqu’à couper nos relations diplomatiques avec Israël. Vous ne pouvez pas faire un tel pas », a déclaré M. Erdogan lors d’une réunion du groupe parlementaire de son parti Justice et Développement.

Le président turc a également déclaré qu’il appellerait à une réunion avec l’Organisation pour la coopération islamique pour s’opposer à tout mouvement reconnaissant Jérusalem comme la capitale d’Israël. Il a dit que la mesure ne serait pas seulement une violation du droit international, mais aussi « un grand coup porté à la conscience de l’humanité ».

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump devait intervenir lundi sur la question de la politique étrangère, mais les avertissements publics des alliés et les appels téléphoniques privés entre les dirigeants mondiaux ont conduit la Maison-Blanche à retarder sa décision. La Turquie a été un critique vocal du mouvement proposé.

« Si le statut [actuel] de Jérusalem est changé et qu’une autre mesure est prise … ce serait une catastrophe majeure », a déclaré le vice-Premier ministre Bekir Bozdag lors d’une conférence de presse télévisée lundi, citée par l’AFP. « Cela détruirait complètement le fragile processus de paix dans la région et conduirait à de nouveaux conflits, de nouvelles disputes et de nouveaux troubles ».

La décision a déjà été reportée une fois par la nouvelle administration. « Le président a été clair sur cette question … Ce n’est pas une question de si, c’est une question de quand », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Hogan Gidley. Israël considère Jérusalem comme sa capitale, bien que le consensus international soit que le statut de la ville sainte devrait être déterminé dans les négociations de paix avec les Palestiniens. Les dirigeants palestiniens espèrent revendiquer la partie orientale de la ville comme leur propre capitale.

Israël a longtemps insisté sur le fait que Jérusalem est sa capitale, mais toutes les ambassades étrangères sont situées à Tel Aviv. En octobre, Trump a temporairement renoncé à une loi obligeant les Etats-Unis d’Amérique à déménager leur ambassade à Jérusalem. La loi sur l’ambassade de Jérusalem a été adoptée au cours du premier mandat de Bill Clinton en 1995, mais les présidents des États-Unis d’Amérique l’ont renoncé tous les six mois depuis.

Les relations turco-israéliennes ont connu des reculs dans le passé. En 2011, la Turquie a expulsé l’ambassadeur israélien à Ankara et a dégradé les relations diplomatiques après qu’Israël ait refusé de s’excuser pour la mort de huit citoyens turcs et d’un turco-‘américain’ lors d’un raid sur un bateau transportant de l’aide aux Palestiniens à Gaza. Les relations diplomatiques complètes n’ont été rétablies qu’en 2016. Plus récemment, M. Erdogan a menacé de rompre ses liens avec l’État juif pour son soutien à un État kurde indépendant.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :