A la Une

Trump reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, ordonne de préparer le déplacement de l’ambassade

© AP Photo/ Oded Balilty

Le président des Etats-Unis d’Amérique a déclaré qu’Israël a le droit de déterminer sa propre capitale et que la décision est un pas en retard depuis longtemps pour faire avancer le processus de paix entre l’Etat juif et la Palestine.

« J’ai déterminé qu’il est temps de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël », a déclaré mercredi Donald Trump. « C’est la bonne chose à faire. »

Il a annoncé qu’il avait ordonné au Département d’État de prendre des mesures pour le transfert de l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem. Cependant, Trump a dit qu’il avait signé une dérogation pour retarder le déménagement de l’ambassade pendant six mois.

Le président a réitéré l’engagement de Washington à la solution à deux États de la question israélo-palestinienne et a promis de faire « tout » [qui est] en son pouvoir pour faciliter la réconciliation entre eux. Il a décrit la décision comme « un jour historique » et « un pas important vers la paix ».

La semaine dernière, les responsables des Etats-Unis d’Amérique ont révélé l’intention du président Trump de déclarer officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël et d’initier le processus de relocalisation de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique de Tel-Aviv, bouleversant ainsi des décennies de politique ‘américaine’.

Les objections à ce mouvement à travers le monde arabe n’ont pas réussi à dissuader le président de faire l’annonce de mercredi, qui remplit une promesse électorale faite par Trump.

Un porte-parole du dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a averti que déplacer l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Jérusalem menacerait le processus de paix dans la région.

« Tout pas des Etats-Unis d’Amérique lié à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, ou au déplacement de l’ambassade ‘américaine’ à Jérusalem, représente une menace pour l’avenir du processus de paix et est inacceptable pour les Palestiniens, les Arabes et internationalement », a indiqué M. Abbas à un groupe de parlementaires arabes d’Israël, a rapporté l’agence de presse Wafa.

Le président Trump a prévenu plusieurs dirigeants régionaux, dont le président égyptien Abdel Fatah al-Sisi, qui aurait dit à Trump qu’il n’était pas nécessaire de « compliquer » les choses au Moyen-Orient et l’a averti de « prendre des mesures qui compromettraient les chances de paix au Moyen-Orient ».

LIRE PLUS: Ambassadeur: « La décision de Trump sur Jérusalem affectera le monde entier »

Selon l’agence de presse saoudienne, le roi Salman a déclaré au président des Etats-Unis d’Amérique: « Un pas aussi dangereux est susceptible d’enflammer les passions des musulmans du monde entier en raison du grand statut de Jérusalem et de la mosquée al-Aqsa ».

Le roi Abdullah de Jordanie a déclaré que déplacer l’ambassade ‘américaine’ à Jérusalem aurait « des répercussions dangereuses sur la stabilité et la sécurité de la région ».

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le roi Abdullah mercredi dernier, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que cette initiative « ne ferait que jouer le rôle de groupes terroristes ». M. Erdogan a également appelé l’Organisation de la coopération islamique à se réunir à Istanbul le 13 décembre pour discuter du statut de Jérusalem.

LIRE PLUS: Erdogan: «Mr Trump! Jérusalem est une ligne rouge», la Turquie peut couper les liens avec Israël

Les ambassades des Etats-Unis d’Amérique au Moyen-Orient ont renforcé la sécurité avec des équipes de Marines ‘américains’ avant l’annonce de mercredi, dans l’attente d’une agitation. La Force de défense israélienne a commencé à se préparer aux émeutes en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem-Est, après que le Hamas a annoncé son intention de tenir une «journée de colère» à la suite de l’annonce.

LIRE PLUS: Les médias sociaux entrent éruption lors du déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem

Dans un signe que Trump prévoyait de changer la politique américaine, lundi, il n’a pas signé une dérogation de sécurité nationale traditionnellement signée par les présidents des Etats-Unis d’Amérique tous les six mois, ce qui maintient l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Tel-Aviv.

Israël et la Palestine revendiquent Jérusalem comme leur capitale. Le parlement israélien siège à Jérusalem-Ouest, qu’Israël a établi comme capitale en 1950, malgré un plan de l’ONU de 1947 pour un régime international spécial pour la ville. Depuis 1967, Israël a également occupé Jérusalem-Est et revendique la ville comme sa capitale non-divisée.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :