A la Une

Poutine rencontre Erdogan en Turquie: De grands espoirs pour la Syrie – condamnation pour Trump

Le président Erdogan a déclaré que le président Poutine partage son point de vue sur l’action de Washington contre la Palestine.

Le président russe Vladimir Poutine a rencontré le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, après ce qui a été une journée mouvementée pour le président russe. Auparavant, il a rencontré Président al-Assad en Syrie et le président el-Sissi en Egypte.

Au cours de la conférence de presse, M. Poutine et M. Erdogan ont tous deux fait part de leurs sentiments positifs concernant une forte augmentation des échanges bilatéraux entre les deux pays.

Les deux dirigeants ont également salué le redressement de l’industrie touristique turque, fortement dépendante des Russes.

Les relations bilatérales de la Russie avec la Turquie comprennent un accord par lequel des experts russes construiront ce qui sera la toute première centrale nucléaire turque. Les deux dirigeants ont exprimé leurs points de vue positifs à ce sujet, tandis que le président Poutine a également fait l’éloge des progrès réalisés sur le gazoduc Turkish Stream qui fournira du gaz naturel russe à la Turquie et à l’Europe.

Les deux présidents ont également condamné la décision des Etats-Unis d’Amérique de reconnaître unilatéralement Jérusalem / Al Qods comme la capitale israélienne.

Erdogan a déclaré que les Etats-Unis d’Amérique « ont provoqué l’indignation à la fois chez les musulmans, les chrétiens et les juifs.

Il a continué en disant,

« Ce geste téméraire a créé la situation que nous voyons aujourd’hui … Les troupes israéliennes ont tué quatre Palestiniens et actuellement environ trois mille Palestiniens ont été blessés ».

Erdogan a poursuivi en accusant Israël de « tenter le conflit » et a déclaré que les Palestiniens « … ne peuvent pas ignorer ces crimes, ces atrocités ».

Le président turc a également exprimé l’espoir que la réunion de demain de l’Organisation de la coopération islamique, qui se tiendra en Turquie, produira une « déclaration ferme sur cette question ».

Erdogan a ajouté,

« M. Poutine et moi avons une approche très similaire sur ce sujet (Palestine) … nous continuerons nos contacts « .

Le président russe a dit de la décision ‘américaine’ concernant la Palestine,

« (Cela) n’aide pas à résoudre le problème au Moyen-Orient. Au contraire, cela déstabilise une situation très complexe et peut effacer tous les développements positifs sur cette piste ».

Poutine a affirmé que seule une solution mutuellement convenue concernant le statut de Jérusalem / Al-Qods, sanctionnée par les Nations Unies, sera acceptable pour la Russie. Le fait qu’Erdogan ait associé sa propre position forte pour la Palestine à celle de la Russie, indique que la Turquie, à l’instar de la Palestine et de la Syrie, considère maintenant la Russie comme un courtier d’État respecté dans la région.

Les deux présidents se sont remerciés pour les efforts déployés pour résoudre le conflit syrien via le format Astana. Ils ont également exprimé de grands espoirs pour le Congrès du dialogue national syrien qui se tiendra à Sotchi l’année prochaine.

Il semblerait que la Russie et la Turquie soient proches du règlement des différends concernant le statut des militants kurdes au Congrès du dialogue national syrien. La Russie a récemment multiplié les contacts avec les groupes kurdes en Syrie, fournissant ainsi une influence modératrice que la Turquie pourrait finalement considérer comme acceptable.

Alors que la Turquie a perdu confiance dans les Etats-Unis d’Amérique sur une série de questions, y compris la question kurde dans la région, il semblerait que la confiance d’Ankara en la Russie continue à se renforcer, alors que la Russie cherche une solution mutuellement acceptable pour toutes les parties légitimes impliquées dans le processus de paix.

Un nouvel accord russo-kurde est bon pour la Syrie et pour la Turquie

La Russie a maîtrisé la frontière diplomatique finale entre les factions rivales dans le processus de paix syrien.

Il a également été largement répandu que le président Poutine essayait tranquillement d’orchestrer un rapprochement entre Damas et Ankara dans les coulisses. Rien de ce sujet n’a été mentionné, mais le président Poutine a déclaré lors de sa conférence de presse, qu’il avait parlé ce matin avec le président al-Assad de Syrie des espoirs de progrès de la Russie via le processus de paix d’Astana.

La conférence de presse s’est déroulée dans un climat tendu, comme Israël a annoncé une nouvelle attaque contre Gaza et les groupes palestiniens ainsi que le parti libanais Hezbollah, ont appelé à une résistance unie contre l’occupation israélienne de la Palestine.

À ce moment-là, il est presque certain que Poutine et Erdogan ont eu des conversations intenses à propos de l’affaire, loin des caméras. Erdogan a été incroyablement vocal sur son soutien à la Palestine et malgré les nombreux conflits entre l’AKP d’Erdogan et le CHP d’opposition kémaliste, le leader du CHP, Kemal Kilicdaroglu a déclaré qu’il soutiendrait Erdogan s’il mettait un terme à ses relations avec Tel Aviv.

Le rôle de la Russie est de plus en plus celui d’un médiateur régional plus large dans les grands conflits du Moyen-Orient, y compris le conflit israélo-palestinien. Peu de gens savent exactement comment des pays aussi vastes que la Turquie, l’Egypte, la Syrie, l’Iran, l’Arabie Saoudite et le Liban réagiront finalement à la décision de Trump, mais si quelqu’un dans le monde a une idée, cet homme est clairement le président russe.

La condamnation ferme et sans pitié de la Russie à l’égard de la déclaration de Trump cherche à assurer le Moyen-Orient dans une période de colère claire face à une manœuvre agressive et provocatrice de Washington.

Adam Garrie

Traduction: MIRASTNEWS

Source: The Duran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :